AccueilLa Franche-Comté dans la monarchie espagnole des Habsbourg (XVIe-XVIIe siècles) : un carrefour européen

*  *  *

Publié le jeudi 10 décembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

Le colloque international « La Franche-Comté dans la monarchie espagnole des Habsbourg » cherchera à comprendre la place de la Franche-Comté des XVIe et XVIIe siècles dans l'empire des Habsbourg : insertion dans les réseaux économiques et culturels, rôle de la ville de Besançon comme pôle provincial dans l'empire, rôle des Franc-Comtois dans le système politique des Habsbourg, etc. Organisé à Besançon du 9 au 11 septembre 2010, il dressera un tableau multiscalaire de la Franche-Comté à l'époque moderne, entre approches locales, régionales et européennes. On s'intéressera en particulier à la notion de « carrefour », qui prend une acuité nouvelle dans le contexte actuel de dynamisation des régions au niveau de l'Union européenne.

Annonce

L'université de Besançon, en partenariat avec la Ville de Besançon et la Région Franche-Comté, organise en septembre 2010 un colloque international sur la place de la Franche-Comté dans l'empire des Habsbourg aux XVIe et XVIIe siècles.

La Franche-Comté a joui, pendant plusieurs décennies sinon des siècles, d'une position particulière et avantageuse en Europe : carrefour entre la mer du Nord et la Méditerranée, elle est aussi un passage entre l'Est et l'Ouest. Or, de l'avènement de Charles Quint en 1519 au traité de Nimègues en 1678 (qui cède la Franche-Comté à la France), toutes ces routes se trouvent dans les mains des Habsbourg.

Ces deux siècles habsbourgeois sont aussi pour la Franche-Comté une époque de grand rayonnement. Il s'explique essentiellement par l'action de certains hommes – les Granvelle, les Chiflet et d'autres – qui occupent d'importantes fonctions dans l'empire de Charles Quint. Au-delà de leurs fonctions proprement dites, leurs conceptions personnelles ont pu jouer un rôle décisif. Il semble par exemple que Granvelle a cherché à réaliser une sorte de « pax Christiana » (Daniel Antony), qui offrait à la province et ses habitants des possibilités de développement économique, lui-même fondement d'une identité politique spécifique au sein de l'empire. D'autres, comme Denis Grisel, affirment que la Franche-Comté n'a jamais représenté une entité historique, à la différence de la Bourgogne.

Ce colloque cherchera donc à comprendre la Franche-Comté des XVIe et XVIIe siècles et sa place dans l'empire des Habsbourg, comme province parmi d'autres, mais aussi comme carrefour, comme modèle réduit et, peut-être même, comme modèle ou emblème.

Grands axes du colloque

On cherchera tout d'abord à mieux comprendre la place que la Franche-Comté tient dans l'empire des Habsbourg, d'un point de vue géographique. Comment circulent les marchandises? Quels sont les grands axes de transport, les routes commerciales, les relais économiques, et quelle est l'importance de Besançon – ou d'autres villes franc-comtoises – dans ces échanges? Quelle est l'importance économique de cette région dans l'empire et plus largement dans l'Europe moderne? Des études de cas (métallurgie, produits agricoles, sel, carrières...) seront les bienvenues pour dresser ce tableau. On se demandera également si la conquête de la Franche-Comté par la France transforme ces réseaux, orientant la région non plus vers l'Est mais vers un axe Nord-Sud.

La question des influences culturelles constitue une deuxième série de problématiques. Comment la Franche-Comté s'insère-t-elle dans les réseaux scientifiques, culturels, artistiques et religieux de l'époque? L'accession récente des fortifications Vauban au statut de patrimoine universel de l'humanité peut être l'occasion d'interroger le renouvellement des techniques architecturales, les influences réciproques entre Nord et Sud. Autre exemple, la réception des idées de la Réforme, le rôle de la proximité géographique avec Genève, l'attitude franc-comtoise face aux déchirements religieux de l'époque.

Un autre axe d'étude portera la place et le rôle des individus, hommes et femmes. On s'interrogera par exemple sur le rôle d'un Granvelle, sa marge de manœuvre dans le réseau des lois de l'époque, la place du local dans ses conceptions politiques, etc. On pourrait aussi se demander s'il existe des réseaux spécifiques, par exemple entre ordres religieux ou entre universités, favorisant une forme de mobilité européenne à l'échelle de l'empire. La même question peut se poser au niveau des structures politiques : quelle mobilité, quelles possibilités de carrière, quel rapport entre centre et périphérie dans le gouvernement de la Franche-Comté?

On s'interrogera enfin sur la place de la Franche-Comté dans l'équilibre politique de l'empire, en posant la question du « pragmatisme politique » des Habsbourg. On pourra par exemple se demander comment Besançon passe de ville impériale à province de l'empire, comment les relations ville à ville s'organisent (par exemple entre Vienne et Besançon), et quelles comparaisons peuvent être établies entre capitales régionales (par exemple entre Prague et Besançon).

Les études de cas et les perspectives comparatistes (entre la Franche-Comté et une autre région de l'empire habsbourgeois) sont les bienvenues. On accueillera également avec faveur les communications portant sur la perception de la Franche-Comté dans une autre partie de l'Empire (vue des Pays-Bas ou d'Europe centrale, par exemple).

Une publication des actes est envisagée.

Les propositions de communication sont à envoyer avant le 15 janvier 2010

à Claire-Nicolle Robin (claire-nicolle.robin@orange.fr) et Rudy Chaulet (rudy.chaulet@univ-fcomte.fr) avant le 15 décembre 2009. Elles comprendront une présentation en une page du projet de communication et une brève présentation personnnelle.

Lieu du colloque : Université de Besançon, septembre 2010.

Responsables scientifiques : Claire-Nicolle Robin (professeur émérite à l'université de Franche-Comté), Rudy Chaulet (maître de conférences à l'université de Franche-Comté), Henry Bogdan (professeur à l'université de Marne-la-Vallée), et Antonio Alvarez Ossorio (professeur à l'université autonome de Madrid).

Lieux

  • Université de Franche-Comté
    Besançon, France

Dates

  • vendredi 15 janvier 2010

Mots-clés

  • Habsbourg, Franche-Comté, Influences culturelles, Granvelle

Contacts

  • Claire-Nicolle Robin
    courriel : claire-nicolle [dot] robin [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Émilia Robin Hivert
    courriel : recherche [at] georges-pompidou [dot] org

Pour citer cette annonce

« La Franche-Comté dans la monarchie espagnole des Habsbourg (XVIe-XVIIe siècles) : un carrefour européen », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 10 décembre 2009, http://calenda.org/199766