AccueilLes identités collectives en Amérique andine

Les identités collectives en Amérique andine

Collective Identities in Andean America

Appel à contributions de la revue Civilisations

Call for papers, Civilisations

*  *  *

Publié le mercredi 16 décembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

Les populations qui peuplent l'Amérique andine ont diversement retenu l'attention des recherches en sciences sociales. Articulant différentes problématiques ayant toutes en commun de toucher à la question de l’ethnicité, ce numéro thématique se déclinera autour de trois axes en privilégiant une approche pluridisciplinaire : racisme et discrimination, mobilisations sociales et politiques, migration. Les contributions auront à cœur de promouvoir une approche comparative entre les différentes populations andines, et s’attacheront également à discuter les notions d’identité et d’ethnicité, autour desquelles ce dossier entend encourager le débat théorique.

Annonce

Civilisations vol. 60 (1)
A paraître au printemps 2011

Les identités collectives en Amérique andine

Numéro coordonné par Lydia Andres et Matthieu Le Quang

De nombreuses populations peuplent l’Amérique andine (Venezuela, Colombie, Equateur, Pérou et Bolivie). Celles-ci ont diversement retenu l’attention des recherches en sciences sociales, lesquelles ont en outre eu tendance à approcher ces populations de manière séparée. Ce dossier entend proposer une rupture avec cette habitude intellectuelle. Articulant différentes problématiques ayant toutes en commun de toucher à la question de l’ethnicité, ce numéro thématique se déclinera autour de trois axes en privilégiant une approche pluridisciplinaire, et ce afin de cerner au mieux la complexité des enjeux de l’ethnicité en Amérique andine.

1. Racisme et discrimination

La discrimination à partir de l’idée de race, implicite et explicite, conditionne les relations entre groupes et entre individus, et est une partie fondamentale de la vie et des cultures dans la zone andine. Même si la diversité est reconnue dans tous ces pays, même si les populations  des différents Etats reconnaissent l’existence de différents groupes ethniques, les sciences humaines, pour approcher la réalité de ceux-ci, sont obligées de parler des distinctions qui sont faites par la population. Or, l’héritage de l’époque coloniale joue ici pleinement. Noirs, blancs, métis, indiens : ce sont ces images qui façonnent la perception de l’autre, qui, fortes de préjugés et de stéréotypes, alimentent racisme et discrimination. De quelles formes de racisme peut-on parler aujourd’hui ? Comment comprendre l’ethnicité dans ce contexte ? Quelles sont les relations entre individus, entre groupes ? Quelles sont les conséquences du racisme ? Dans quels contextes et comment se manifeste ici le racisme ? 

2. Mobilisations sociales et politiques

L’émergence des mouvements ethniques, et surtout indigènes, depuis les années 1960 a donné un nouveau souffle à des résistances parfois vieilles de plusieurs siècles, et a mené à une prise de conscience de la situation d’exclusion de nombreux groupes ethniques. Si, dans les années 1970, l’ethnicité était le thème qui a lancé la dynamique des mobilisations, ces dernières ont joué et jouent encore un rôle particulièrement important dans la construction des ethnicités et les revendications qui y sont liées. Si beaucoup de travaux ont privilégié l’étude des mouvements indigènes, il ne faut pas oublier les nombreuses mobilisations d’autres groupes ethniques, par exemple celles des Afro-descendants. D’importants mouvements sociaux sont apparus à partir de la fin des années 1980 influant sur l’agenda politique national et local et donnant lieu à une forte participation politique dans certains pays avec la création d’instruments politiques comme le MAS-IPSP en Bolivie ou le mouvement Pachakutik en Équateur. Quels ont été les résultats de ces mobilisations tant au niveau social que politique ? Ces mobilisations ont-elles eu un impact sur les conditions de vie des différents groupes ethniques ? Quels ont été les effets de l’institutionnalisation des mouvements ethniques sur la scène politique et sociale ? Qu’en est-il de la participation politique des différentes populations de l’Amérique andine ? 

3. Migration

La migration est un phénomène qui a toujours existé dans l’Amérique andine mais qui a reçu plus d’attention dans les dernières années, notamment en raison de l’impact des migrations des pays du Sud sur les économies de certains pays du Nord. La mobilité interne aux pays andins n’a donc été étudiée que plus récemment. Dans le cadre de ce numéro, nous entendons souligner l’importance des migrations internes et intra-régionales, et montrer les relations qui existent entre migration et groupes ethniques. La migration entraîne des changements sociaux et culturels dans les zones de départ, les zones de transit, et les régions d’arrivée. Les types de changements sont-ils semblables dans les différents groupes ethniques ? Qui migre ? Quelles différences entre les migrations d’un(e) Otavaleño(a) d’Équateur, un(e) Aymara de Bolivie et un(e) métis(se) colombien(ne) ? Où vont ces acteurs et pour quoi faire ? Quelles sont les différentes raisons de ces migrations ? Quelles en sont les conséquences ?

Les contributions à ce numéro auront à cœur de promouvoir une approche comparative entre les différentes populations andines, et s’attacheront également à discuter les notions d’identité et d’ethnicité, autour desquelles ce dossier entend encourager le débat théorique.

Les propositions d'articles, en anglais ou en français (un titre et un résumé de 300 mots), sont à envoyer

avant le lundi 18 janvier 2010

au secrétariat et à un éditeur de la revue (civilisations@ulb.ac.be et jnoret@ulb.ac.be), ainsi qu’aux coordinateurs du numéro, Lydia Andres (landres@flacso.org.ec) et Matthieu Le Quang (matthieu.lequang1@univ-lyon2.fr)

Civilisations est une revue d’anthropologie à comité de lecture publiée par l'Institut de Sociologie de l'Université libre de Bruxelles. Diffusée sans discontinuité depuis 1951, la revue publie, en français et en anglais, des articles relevant des différents champs de l’anthropologie, sans exclusive régionale ou temporelle. Relancée depuis 2002 avec un nouveau comité éditorial et un nouveau sous-titre (Revue internationale d’anthropologie et de sciences humaines), la revue encourage désormais particulièrement la publication d’articles où les approches de l’anthropologie s’articulent à celles d’autres sciences sociales, révélant ainsi les processus de construction des sociétés.

Pour plus de détails, voir http://civilisations.revues.org

Dates

  • lundi 18 janvier 2010

Mots-clés

  • identité, ethnicité, racisme, discriminations, migrations, mobilisations sociales, Amérique andine

Contacts

  • Joël Noret
    courriel : jnoret [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Joël Noret
    courriel : jnoret [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Les identités collectives en Amérique andine », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 16 décembre 2009, http://calenda.org/199799