AccueilLes représentations du transfrontalier

Les représentations du transfrontalier

Representations of transborder commuters

Appel à communications

Call for papers

*  *  *

Publié le mardi 15 décembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

La polémique autour de l’encart publicitaire de l’UDC suisse paru dans La Tribune de Genève traitant de « racaille » les Français transfrontaliers d’Annemasse relance la question, parfois difficile, de la cohabitation entre résidents de régions de pays différents pourtant géographiquement très proches. Si l’ouverture des frontières et la libre circulation des hommes est aujourd’hui une donnée sur le sol européen, les stéréotypes et préjugés sur le « voisin », l’ « autre », semblent finalement persister. L’objectif de ce colloque sera d’analyser les représentations du transfrontalier, à savoir celui qui est souvent amené à franchir la frontière, notamment pour des raisons professionnelles, mais aussi pour la consommation de biens et de loisirs. Les propositions porteront sur les représentations des transfrontaliers des pays limitrophes à la France (Allemagne, Suisse, Luxembourg, Belgique, Italie, Espagne), mais aussi sur le regard que ces derniers portent sur les transfrontaliers Français.

Annonce

La polémique autour de l’encart publicitaire de l’UDC suisse paru dans La Tribune de Genève traitant de « racaille » les Français transfrontaliers d’Annemasse relance la question, parfois difficile, de la cohabitation entre résidents de régions de pays différents pourtant géographiquement très proches. Si l’ouverture des frontières et la libre circulation des hommes est aujourd’hui une donnée sur le sol européen, les stéréotypes et préjugés sur le « voisin », l’ « autre », semblent finalement persister. L’objectif de ce colloque sera d’analyser les représentations du transfrontalier, à savoir celui qui est souvent amené à franchir la frontière, notamment pour des raisons professionnelles, mais aussi pour la consommation de biens et de loisirs. Les propositions porteront sur les représentations des transfrontaliers des pays limitrophes à la France (Allemagne, Suisse, Luxembourg, Belgique, Italie, Espagne), mais aussi sur le regard que ces derniers portent sur les transfrontaliers Français. 

Les représentations constituent des images, incomplètes et provisoires, d’un objet donné, qui fournissent des schémas « prêts à l’emploi » permettant l’explication et l’interprétation du monde. Malgré leur caractère construit, la fabrication des représentations n’est peut pas être appréhendée uniquement comme le résultat d’inventions contingentes et artificielles. Elle repose aussi sur des recompositions des matériaux existants, guidées par les stratégies d’acteurs sociaux, politiques, économiques et médiatiques,  qui donnent naissance à des schémas mentaux, des systèmes de pensées et de valeurs au sein d’une communauté spécifique. En ce sens, s’interroger sur une représentation, c’est étudier, entre autres éléments, comment s’élabore et se structure l’image d’un objet social, mais aussi les conséquences de celle-ci sur la vie de la communauté. Car, si les représentations témoignent sur le monde, elles « font » aussi le monde, dans la mesure où c’est à travers ces dernières que se construit l’activité humaine. Dans ce cadre, deux axes structureront la mise en place de ce colloque : 

Axe 1. La fabrication des représentations transfrontalières : regards croisés, évolutions

Quelles sont les représentations des transfrontaliers des pays limitrophes à la France dans les médias, les discours politiques, la littérature, l’art, etc.

Quel est le regard que ces voisins portent sur les transfrontaliers Français ?

Sous quelle forme s’esquisse la figure de l’Autre et quelles sont les éléments qui forgent la « mémoire transfrontalière » ?

Comment se cristallise sur le plan symbolique la notion de « frontière » qui sépare les « nous » d’ « eux » et quel est le rôle de l’espace dans ce processus ?

Comment les différentes collaborations transfrontalières, culturelles, éducatives, touristiques ou autres, participent dans la restructuration de ces représentations ?

Peut-on constater une évolution des représentations dans le temps ?

Axe 2. Les acteurs de la vie transfrontalière face aux représentations de l’autre : stratégies, outils

Quelles sont les difficultés que rencontrent les villes, les universités, les entreprises, etc. en tant qu’espaces d’interface dans les bassins transfrontaliers et quelles sont les solutions qu’elles inventent ?

Quelles sont les stratégies que ces acteurs mettent en place et quelles en sont les limites ?

Comment les perceptions sur le transfrontalier influent sur les relations au quotidien, au sein de situations de travail, par exemple, ou bien dans le cadre des projets éducatifs binationaux, tri-nationaux ou autres ?

Le recours aux technologies de l’information et de la communication peut-il constituer un vecteur d’amélioration de la communication transfrontalière ?

Les propositions de communication s’appuieront sur des études de terrain ou présenteront des analyses théoriques nourries d’un travail empirique préalable.

Celles portant sur les représentations des transfrontaliers de la région des trois pays (France, Allemagne, Suisse) seront particulièrement appréciées.

Les propositions traitant du même thème pour d’autres pays seront également examinées dans la mesure où elles permettront d’apporter des éclairages pertinents sur la problématique du colloque.

Toutes les disciplines en sciences humaines et sociales sont encouragées à participer.

L’organisation d’une table ronde autour des représentations transfrontalières dans des contextes pédagogiques, ainsi que l’utilisation des TIC dans ce domaine, est envisagée. Celle-ci sera ouverte à des interventions venant de toutes disciplines.

Les communications auront lieu en français ou en anglais (il n’y aura pas de traduction simultanée).

La publication des actes du colloque est envisagée.

Responsabilité scientifique/organisation

Angeliki Koukoutsaki-Monnier

Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication

Université de Haute Alsace, CREM 

Comité scientifique

  • Béatrice Amerein-Soltner, Maître de conférences, Chargée de mission « Innovations pédagogiques », Université de Haute Alsace, France.
  • Claudio Bolzman, Professeur, Sociologie, Haute école de travail social (HES), Chargé de cours, Université de Genève, Suisse.
  • Peter André Bloch, Professeur émérite, Littérature allemande, Université de Haute Alsace, France.
  • Samuel Carpentier, Chargé de recherches, Géographie, CEPS/INSTEAD, Luxembourg.
  • Béatrice FLEURY, Professeure, Sciences de l’information et de la communication, Université de Nancy 2, France.
  • Aline Gohard-Radenkovic, Professeure, Sciences du plurilinguisme et langues étrangères, Université de Fribourg, Suisse.
  • Philippe Hamman, Maître de conférences HDR, Sociologie, Université de Strasbourg, France.
  • Bernhard Köppen, Professeur associé, Démographie-géographie humaine, Université de Koblenz-Landau, Allemagne.
  • Angeliki Koukoutsaki-Monnier, Maître de conférences, Sciences de l’information et de la communication, Université de Haute Alsace, France.
  • Claude Nosal, Professeur, Sciences de l’information et de la communication, Université de Haute Alsace, France.
  • Philomen Schönhagen, Professeure, Sciences de la communication et des médias, Université de Fribourg, Suisse.
  • Jean-François Staszak, Professeur, Géographie culturelle, Université de Genève, Suisse.
  • Sylvie Thiéblemont-Dollet, Professeure, Sciences de l’information et de la communication, Université de Nancy 2, France.
  • Christoph Vatter, Enseignant-chercheur, Communication interculturelle, Université de la Sarre, Allemagne.
  • Jacques WALTER, Professeur, Sciences de l’information et de la communication, Université Paul Verlaine-Metz, France.

Modalités de soumission de propositions de communication

Les propositions de communication doivent être rédigées en français ou en anglais. Elles doivent inclure les éléments suivants :

  • Titre de la communication
  • Auteur
  • Affiliation institutionnelle
  • Coordonnées : adresse, pays de résidence, numéro de téléphone, courriel
  • Un résumé de 500 mots environ. Celui-ci devra présenter une vue d’ensemble de la communication proposée avec, dans le cas des études de terrain, le cadrage théorique, la méthodologie et les principaux résultats.

Date limite de réception des propositions : 15 février 2010

Notification d’acceptation aux auteurs après examen par le comité scientifique : 30 mars 2010 

Les propositions de communication sont à adresser à angeliki.monnier@uha.fr 

Le colloque « Représentations du transfrontalier » aura lieu à l’Université de Haute Alsace à Mulhouse (France), les 16 et 17 septembre 2010.

Les frais de déplacement et d’hébergement ne sont pas pris en charge. 

Catégories

Lieux

  • Université de Haute Alsace
    Mulhouse, France

Dates

  • lundi 15 février 2010

Mots-clés

  • transfrontalier, représentations

Contacts

  • Angeliki Koukoutsaki-Monnier
    courriel : angeliki [dot] monnier [at] uha [dot] fr

Source de l'information

  • Angeliki Koukoutsaki-Monnier
    courriel : angeliki [dot] monnier [at] uha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les représentations du transfrontalier », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 15 décembre 2009, http://calenda.org/199811