AccueilGouvernance de l’agriculture urbaine et périurbaine. Processus et modèles de développement

Gouvernance de l’agriculture urbaine et périurbaine. Processus et modèles de développement

The governance of urban and periurban agriculture. Processes and development models

Appel à communication pour le colloque ACFAS, Montréal (mai 2010)

Call for papers for the ACFAS colloquium, Montreal (May 2010)

*  *  *

Publié le lundi 11 janvier 2010 par Karim Hammou

Résumé

Dans le cadre du 78e congrès de l'Acfas (www.acfas.ca), l'université de Montréal, l'université McGill et l'UMR Métafort (AgroParisTech ENGREF et INRA-SAD) organisent un colloque de deux jours autour de la gouvernance de l'agriculture urbaine et périurbaine en France et au Canada. Le colloque vise à saisir les multiples perspectives d’évolution de ces agricultures dans un contexte de changement, les processus associés à leur gouvernance et les modèles de développement émergents des articulations ville-agriculture.

Annonce

Le colloque proposé vise à induire un dialogue entre chercheurs français et nord-américains sur les perspectives d’évolution de l’agriculture urbaine et périurbaine, les processus associés à sa gouvernance et les modèles de développement émergents des articulations ville agriculture.

Le fait agricole dans les régions urbaines et périurbaines renvoie à leur intégration dans les processus de la globalisation et ses conséquences en termes de restructuration et de gouvernance territoriale. Interroger le fait agricole dans ces territoires et son devenir à moyen et long terme revient ainsi à saisir les dynamiques et les enjeux en présence, mais également à centrer le propos sur la capacité d’organisation des acteurs dans ces territoires, leurs modalités d’action, les innovations sociales induites par des contextes en changement et la prise en compte des ressources agricoles dans les dynamiques de projet où les intérêts et les stratégies ne sont pas souvent convergents.

Les régions urbaines et leurs périphéries représentent un laboratoire heuristique d’analyse et de réflexion des multiples enjeux de l’agriculture et des fonctions qu’elle doit supporter dans une perspective de durabilité des systèmes territoriaux. L’agriculture urbaine et périurbaine est plus que jamais associée aux enjeux de sécurité alimentaire, au réchauffement climatique et à ses conséquences sur la qualité de la ressource, aux pratiques agricoles actuelles et de la demande sociale émergente en termes d’approvisionnements courts, entre autres. La fonction productive de l’agriculture rencontre des fonctions de préservation du cadre de vie, de protection de l’environnement et de cohésion sociale suivant une perspective de multifonctionnalité des espaces et des activités agricoles. L’agriculture est ainsi à l’interface d’enjeux globaux (sécurité alimentaire, réchauffement, concurrence entre production alimentaire et énergétique) et locaux (approvisionnement, circuits courts, gestion des risques, gestion des paysages, entre autres). Elle peut être considérée comme une ressource pour l’articulation entre plusieurs échelles de gouvernance et de projets.

Les interrogations sur la gouvernance de l’agriculture urbaine et périurbaine sont encore peu développées. L’objectif de ce colloque est donc double. D’une part, il entend contribuer à mieux comprendre les modalités et les processus de gouvernance de l’agriculture urbaine et périurbaine et son rôle dans l’émergence de modèles alternatifs des villes durables. D’autre part, il vise à progresser dans l’esquisse d’un agenda de recherche comparative entre pays européens et nord-américains dans le champ de la thématique proposée.  

Nous proposons de structurer les deux journées du colloque autour de quatre axes de réflexion : 

(1) L’agriculture urbaine et périurbaine et ses rôles dans l’approvisionnement alimentaire des villes et la qualité de vie urbaine

Cette session s’intéressera en effet de la problématique de l’agriculture des territoires urbains et périurbains et les rapports complexes entre la production des denrées alimentaires et les autres composantes de la qualité de vie des milieux urbains. Nécessairement cette session tiendrait compte de la multifonctionnalité des espaces engagés dans la production agricole et en particulier des denrées alimentaires. Bien que cet aspect soit particulièrement important pour les territoires périurbains (les loisirs, le paysage, la protection du patrimoine naturel (p. ex. l’eau) et culturel, …), il apparaît sous d’autres formes pour l’agriculture urbaine. Quelle est la contribution de la production des denrées alimentaires pour améliorer la qualité de vie des populations marginalisées des milieux urbains ? Dans quelle mesure est-ce que les espaces urbains dévolus à une production alimentaire peuvent être aussi utilisés pour des fins de loisirs, d’éducation, et de mobilisation, entre autres ? On s’attend à ce que les communications permettent une mise en commun des expériences des chercheurs européens et nord-américains, permettant ainsi la construction d’une schématisation plus inclusive des rôles de l’agriculture urbaine et périurbaine par rapport à la qualité de vie urbaine. 

(2) La nature des dynamiques de projets agricoles qui soutiennent en partie la transformation des territoires urbains

Cette session s’intéressera plus particulièrement à la transformation des liens entre ville et agriculture sous l’angle des démarches de projet et de planification urbaine : Quels types d’organisations sociales émergent dans l’articulation entre ville et agriculture? Quels sont les modes d’intégration de l’agriculture dans les projets urbains ? Quelle(s) place(s) l’agriculture peut-elle trouver dans la planification urbaine ? Quels sont les types d’articulation peut-on observer entre logiques publiques et logiques privées ? Peut-on parler de gouvernance de l’agriculture dans les périphéries ? Quelles adaptations pour quelles innovations de l’agriculture périurbaines ? Quels modèles émergents d’une agriculture durable dans les périphéries ? 

(3) Le foncier agricole

Facteur de production majeur de l’activité agricole, il constitue également la première réserve foncière mobilisable pour l’étalement urbain. Il constitue de ce fait un enjeu essentiel dans les territoires périurbains. Cette session s’intéressera aux modalités de mise en valeur et de gouvernance du foncier selon  divers points de vue : Quelles stratégies développées par les exploitants agricoles situés en région périurbaines, stratégies foncière ou d’adaptation de leur système à leur situation foncière ? Quelles stratégies patrimoniales développées par les propriétaires, et leurs conséquence sur le maintien ou les modalités de l’usage agricole des terres ? Quelles modalités de gouvernance du foncier en région périurbaine  (stratégies des acteurs publics, conflits, modes de régulations). 

(4) Les outils et méthodes d’analyse des dynamiques agricoles en contexte urbaines et périurbain

Interroger le fait agricole dans les régions urbaines et son devenir à moyen terme implique pour les chercheurs la prise en compte d'enjeux parfois concurrentiels (environnementaux, économiques, agricoles), d'entités spatiales différentes impliquant la maîtrise du changement d'échelle (de la parcelle au territoire de projet en passant par l'exploitation ou encore les collectivités), d'acteurs nombreux et variés (habitants, agriculteurs, gestionnaires, …). Comment les chercheurs se saisissent-ils de cette complexité ? Quels sont les courants théoriques mobilisés, les démarches et outils utilisés ? Afin de répondre à ces questions, cette session 4 portera plus spécifiquement sur la place occupée par la participation des acteurs dans ces recherches et les façons dont l'aspect dynamique est pris en compte dans le processus de modélisation, à la fois en termes de formalisation et de simulation. 

Calendrier

Ce colloque s’inscrit dans une démarche de construction de la connaissance, par et pour l’action, et de formalisation des savoirs empiriques sur la gouvernance de l’agriculture dans les territoires urbains et périurbains. Il a l’ambition de réunir chercheurs et doctorants issus de plusieurs horizons disciplinaires travaillant sur les thématiques proposées.

Les propositions de communications doivent être soumises sous forme d’un résumé de 2500 caractères, avec un titre (180 caractères maximum) accompagné de trois à quatre mots clés, ainsi que les informations usuelles concernant votre appartenance institutionnelle. Il doit faire explicitement référence à la thématique dans laquelle votre contribution s’inscrit.

Elle doit parvenir par voie électronique aux trois organisateurs avant le 6 février 2010.

A l’issue de la sélection par le comité d’arbitrage, les propositions retenues seront rendues publiques vers le 10 février. Les résumés seront impérativement publiés sur le site de l’ACFAS avant le 15 février 2010. Les textes des communications retenues devraient parvenir aux organisateurs au plus tard le 15 avril 2010. 

Comité d’organisation :

  • Christopher R. Bryant (Université de Montréal, Québec, Canada)
  • Vikram Bhatt (Université McGill, Québec, Canada)
  • Salma Loudiyi (UMR Métafort, Clermont-Ferrand, France)

Comité scientifique :

  • Christopher R. Bryant (Université de Montréal, Québec, Canada)
  • Vikram Bhatt (Université McGill, Québec, Canada)
  • Salma Loudiyi (UMR Métafort, Clermont-Ferrand, France)
  • Marie Houdart (UMR Métafort, Clermont-Ferrand, France)
  • Alain Gueringer (UMR Métafort, Clermont-Ferrand, France)

Contacts et envoi des résumés :

Lieux

  • Université de Montréal
    Montréal, Canada

Dates

  • samedi 06 février 2010

Mots-clés

  • agriculture urbaine, agriculture périurbaine, gouvernance, ville durable, acteurs et projets

Contacts

  • Salma Loudiyi
    courriel : loudiyi [at] engref [dot] fr

Source de l'information

  • Salma Loudiyi
    courriel : loudiyi [at] engref [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Gouvernance de l’agriculture urbaine et périurbaine. Processus et modèles de développement », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 11 janvier 2010, http://calenda.org/199937