AccueilCommunication entre les sciences : le chaos et la complexité

Communication entre les sciences : le chaos et la complexité

Communication between sciences: chaos and complexity

Épistémologie comparée

Comparative epistemology

*  *  *

Publié le vendredi 15 janvier 2010 par Karim Hammou

Résumé

Le séminaire « Épistémologie comparée » a pour vocation de structurer une communauté interdisciplinaire. La programmation est basée sur des échanges bilatéraux entre l’ISCC et les différents instituts du CNRS.

Annonce

La question de l’épistémologie comparée s’organise autour de quatre thèmes :

i) La diversité des épistémologies : origines et dynamiques

Il s’agit de mettre en exergue les points de jonction d’éléments d’épistémologie de diverses disciplines, de créer une réflexion commune sur des objets en partage comme le chaos. Sont traitées en priorité les questions autour de l’origine et de la naissance des disciplines scientifiques :

Qu'est-ce qui fait science ? Quelles sont les théories de la connaissance ? Quelles sont les conditions d’émergence ou de naissance des inter-disciplines scientifiques ? L’axe envisage une réflexion sur : Qui fait de l’épistémologie ? Comment les disciplines se sont-elles autorisées à faire de l’épistémologie ? Quelles sont les théories de l’interdisciplinarité et des pensées complexes ou intégrées.

ii) La communication entre les sciences

Cet axe se préoccupe particulièrement de la migration des concepts ou des termes d'une science à l'autre, les changements qu'ils subissent au passage, et la nature des relations qui s'établissent à cette occasion entre les disciplines. Il s’agit d’identifier les différents canaux de communication entre les sciences ou leur absence et d’en appréhender les difficultés, les problèmes ou leurs « réussites » :

Question de communication et d’incommunication ; Les interactions entre champs disciplinaires et avec le milieu socio-économique ; Sciences fondamentales et appliquées. Pourquoi hiérarchiser les sciences ? Est-ce que le dialogue entraîne la réciprocité ?

L’épistémologie comparée remet-elle en cause la vision positiviste d’une continuité et d’une cumulativité linéaire de la découverte ?

iii) L’épistémologie de la communication

Les chercheurs sont confrontés à un tournant communicationnel. L’approche communicationnelle considère que la créativité scientifique dépend fortement des facteurs communicationnels qui la construisent. L'axe développera principalement ses recherches autour des questions suivantes : La science est-elle d’abord communication avant d‘être science ? Comment construit-on et articule-t-on une relation entre épistémologie et communication scientifique ? Qu'est-ce que l’épistémologie de la communication ?

L’axe souhaite confronter les théories de la communication et les théories de la connaissance, afin notamment de définir les sciences de la communication.

iv) Les rapports sciences/société : responsabilité et évaluation de la science

Le XXe siècle a signé la fin des convergences entre la science et le progrès. L’enjeu serait de formuler une épistémologie nouvelle qui problématise :

  • Les questions du rôle des scientifiques, de l’autonomie de la recherche, de son articulation avec les demandes sociétales : Question de la recherche socialement responsable. Dans quelle mesure peut-on parler de responsabilité scientifique ?
  • Les questions de la mesure de la science, de son évaluation et de sa pertinence.

La question de l’évaluation et de la pertinence de ses indicateurs. La question des nouveaux critères de méthodologie et de recherche.

Programme

15 juin 2009

Colloque « Communiquer la biodiversité » avec l’Institut écologie et environnement (INEE) 

18 juin 2009

Journée d’étude avec l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3)

La physique des particules à l’épreuve de la communication, les rationalités collectives, le terme « big bang » comme matrice à concepts et métaphores communicationnelles.

22 juin 2009

Journée d’étude avec l’Institut des sciences et technologies de l’information et de l’ingénierie (INST2I)

Les critères de communication et de responsabilités scientifiques comme critères complémentaires d’évaluation de la recherche ? 

5 octobre 2009

Journée d’étude avec l’Institut des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI)

Soulignons une contradiction qui nous aidera à préciser l'enjeu de ce séminaire. Historiquement, les contacts ponctuels ou réguliers entre sciences différentes apparaissent comme très fructueux, si ce n'est même indispensable au développement des unes et des autres. Il suffit de penser au jeu perpétuel d'allées et venues entre physique ou mécanique et mathématiques, ou au développement actuel de la biologie moléculaire aux frontières de la physique, de la chimie et de la biologie. Et pourtant, la plupart du temps et comme dans le cas du chaos, ces mêmes sciences entretiennent ce qui ressemble à un dialogue de sourds. Dans les faits, beaucoup de spécialistes d'une science particulière, physique, sociologie, mathématiques, biologie ou autre, envisagent avec difficulté qu'il soit possible d'avoir des objectifs ou des procédés de validation autres que ceux propres à leur domaine (est-ce qu'on a le droit de dire ça ? C'est vrai pour les matheux, mais pour les autres...). Sans espérer bouleverser cette situation, qui résulte sans doute de facteurs profonds, nous souhaitons d'abord que ce séminaire aide à la comprendre, et peut-être ensuite contribue à l'assouplir un peu. 

18 janvier 2010

Journée d’étude avec l’Institut des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI) 

Communication entre sciences : le thème du chaos et de la complexité. 

La seconde séance du séminaire d’épistémologie comparée de l’ISCC, organisée en partenariat avec l’Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI), se tiendra le lundi 18 janvier 2010 à l’ISCC de 10 h 30 à 17 heures. 

L'idée de chaos a sa place dans beaucoup de sciences. Mais quand on dit chaos, parle-t-on de la même chose suivant qu'on est météorologue, économiste, astrophysicien ou autre chose ? Nous avons repéré quelques malentendus entre expérimentalistes, modélisateurs et mathématiciens à propos de ce mot. D'où notre idée de confronter, le 18 janvier, les points de vue d'un biologiste clinicien, d'un informaticien, d’une économiste et d'un physicien, afin de poursuivre l'inventaire des convergences et des divergences ébauché lors de la séance précédente et, peut-être de les mieux comprendre. 

Après une présentation de l’ISCC et du séminaire d’épistémologie comparée de l’ISCC par Éric Delamotte et François Blanchard, la séance sera animée par Cynthia Fleury, philosophe et Aurélien Garivier, mathématicien et réunira quatre intervenants :

  • Dominique Guegan, Economètre, Université de Paris1 
  • Christian Straus, Physiologiste Université de Paris VI
  • Enrico Formenti, Informaticien, Université de Nice
  • Pierre Collet, Physicien mathématicien, Ecole Polytechnique

ISCC 27 rue Damesme 75013 Paris Salle de séminaire au rez-de-chaussée

Métro Tolbiac

Février 2010

Journée d’étude avec l’Institut national des sciences de l’Univers (INSU)  

Mars 2010

Journée d’étude avec l’Institut de chimie (INC)  

Avril 2010

Journée d’étude avec l’Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes (INSIS) et l’Institut des sciences informatiques et de leurs interactions (INS2I)

Trois autres journées seront organisées avec l’Institut des sciences humaines et sociales (INSHS), l’Institut des sciences biologiques (INSB) et l’Institut écologie et environnement (INEE)

Catégories

Lieux

  • ISCC, 27 rue Damesme
    Paris, France

Dates

  • lundi 05 octobre 2009
  • lundi 18 janvier 2010
  • lundi 15 juin 2009
  • jeudi 18 juin 2009
  • lundi 22 juin 2009

Mots-clés

  • sciences de la communication, épistémologie comparée, théorie du chaos, théorie de la complexité

Contacts

  • Eric Delamotte
    courriel : eric [dot] delamotte [at] iscc [dot] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Eric Delamotte
    courriel : eric [dot] delamotte [at] iscc [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Communication entre les sciences : le chaos et la complexité », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 15 janvier 2010, http://calenda.org/199989