AccueilLes femmes criminelles : éternelles coupables, de l'Antiquité à nos jours

Les femmes criminelles : éternelles coupables, de l'Antiquité à nos jours

Women criminals and inevitable guilt, Antiquity to the present day

*  *  *

Publié le lundi 18 janvier 2010 par Karim Hammou

Résumé

Lors de cette rencontre interdisciplinaire et transchronologique, des chercheurs des universités bordelaises (Bordeaux 2, Bordeaux 3 et Bordeaux 4) mais aussi de Tours et de Paris I-Sorbonne, spécialistes de différentes disciplines (histoire, science de l'information et de la communication, droit, anthropologie, littérature...) seront réunis pour tenter de comprendre comment la criminalité féminine a été culturellement forgée depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Le but sera de répondre à cette interrogation paradoxale : alors que la part des femmes dans la criminalité est restée moindre que celle des hommes et que le droit traite en principe les deux sexes à égalité, pourquoi le récit de leurs crimes les transforme-t-il si facilement en monstres ? Cette rencontre s'organisera parallèlement à une exposition sur le même thème qui sera accueillie à la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine du 21 janvier au 15 février.

Annonce

Matin (9h-12h30)

Philippe Chassaigne (Professeur d’histoire contemporaine – Université François Rabelais Tours )
- Belle Gunness, la "Femme Barbe-bleue" : violence, genre et société dans le Middle West au temps de la Frontière.

Valérie Malabat (Professeure de droit pénal – Université Montesquieu Bordeaux IV)
- La femme criminelle est-elle, en droit, un homme comme les autres ?

Martine Versel (Maître de conférence en science de l’information et de la communication –Université Michel de Montaigne Bordeaux 3)
- L'affaire Courjault dans les médias : belle endormie et criminelle ?

Béatrice Bloch (Maître de conférence en langue et littérature moderne et contemporaine – Université Michel de Montaigne Bordeaux 3)
- De l'amertume vengeresse (chez Jean Genet) à l'infanticide magnifié (Marguerite Duras) : figures et fantasmes littéraires de criminelles.

Après-midi (14h-17h)

Christophe Pébarthe (Maître de conférence en histoire ancienne – Université Michel de Montaigne Bordeaux 3)
- De la criminalité au féminin dans la Grèce antique ?

Claude Gauvard (Professeure d’histoire du Moyen Âge-Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne)
- La sorcière au Moyen Âge : réalité et construction d’une figure féminine.

Bernard Traimond (Professeur émérite d'anthropologie – Université Victor Segalen Bordeaux 2)
- Pourquoi dit-on que les sorciers sont des sorcières (XVIIIe-XIXe siècles)?

Sophie Delbrel (Maître de conférence en histoire du droit – Université Montesquieu Bordeaux 4 )
- La femme criminelle sous la Révolution: l'approche des juristes.

Cécile Voyer (Maître de conférence en histoire de l’art Moyen Âge – Université Michel de Montaigne Bordeaux 3)
- Belles et forcément coupables. Hérodiate et Salomé dans les images médiévales.

Coordination technique et scientifique : Martine Charageat (Maître de conférence en histoire du Moyen Âge – Université Michel de Montaigne Bordeaux 3)

Lieux

  • Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, Domaine universitaire, 10 esplanade des Antilles
    Pessac, France

Dates

  • vendredi 22 janvier 2010

Fichiers attachés

Mots-clés

  • femmes, criminalité, sorcière, coupable

Source de l'information

  • Marion Daubanes
    courriel : Marion [dot] Daubanes [at] msha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les femmes criminelles : éternelles coupables, de l'Antiquité à nos jours », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 18 janvier 2010, http://calenda.org/200012