AccueilVirtualité et quotidienneté

Virtualité et quotidienneté

Revue en ligne Réel-Virtuel

*  *  *

Publié le vendredi 22 janvier 2010 par Karim Hammou

Résumé

En partant du constat que les images numériques repoussent de plus en plus les limites de l’ordinateur pour s’étendre dans l’environnement habituel dont elles nous divertissaient, nous proposons de saisir, dans leur complexité et globalité, les relations qui se tissent entre virtualité et quotidienneté. La pensée sociologique de l’école de Chicago, autour d’Erving Goffman notamment, a posé les bases analytiques de la vie quotidienne : un entrelacs de rites d’interactions, de performances individuelles et de mises en scène collectives. Aujourd’hui, les technologies y jouent un rôle majeur et ont atteint ses multiples domaines. L’enjeu sera ici de spécifier l’ère contemporaine du numérique par une réflexion pluridisciplinaire.

Annonce

APPEL A TEXTES

En partant du constat que les images numériques repoussent de plus en plus les limites de l’ordinateur pour s’étendre dans l’environnement habituel dont elles nous divertissaient, nous proposons de saisir, dans leur complexité et globalité, les relations qui se tissent entre virtualité et quotidienneté. La pensée sociologique de l’école de Chicago, autour d’Erving Goffman notamment, a posé les bases analytiques de la vie quotidienne : un entrelacs de rites d’interactions, de performances individuelles et de mises en scène collectives. Aujourd’hui, les technologies y jouent un rôle majeur et ont atteint ses multiples domaines. L’enjeu sera ici de spécifier l’ère contemporaine du numérique par une réflexion pluridisciplinaire.

Par exemple, dans les champs de la technologie, de la communication visuelle, de l’économie, de la sociologie ou encore de l’histoire, le quotidien pourra être étudié à un niveau objectif, à partir d’une observation précise des faits. Dans quelle mesure et de quelle manière le virtuel l’imprègne-t-il ? Et est-il lui-même modelé par ce contexte ?

Les études de pratiques humaines et les approches psychologiques et psychanalytiques pourront envisager le quotidien comme une expérience sensible, subjective ou inconsciente. Le médium numérique construit-il des habitus, détermine-t-il une autre vision de ce qui nous est familier, voire une nouvelle esthétique de la quotidienneté ? Sa réception est-elle pure passivité ou comporte-t-elle des résistances, des appropriations ou « inventions » (De Certeau) ? Les mondes virtuels sont-ils la destruction ou bien l’extension du « moi », voire une prothèse qui en soutient l’être ?

Pourront également être étudiées les démarches artistiques qui à la fois utilisent le numérique et s’inscrivent dans la quotidienneté, qu’elle soit sujet de représentation, matériau à remodeler, temporalité du faire ou espace contextuel. Ce médium et ce milieu ont-ils le statut d’un cadre dans lequel s’insère la création, ou sont-ils révélés, détournés, voire renversés, par des jeux de décalages et d’oppositions ? Et quelles sont les relations et délimitations entre ces œuvres d’art et les pratiques ordinaires ou « arts de faire » de l’informatique ?

Afin de fonder la réflexion sur des concepts précis et de vérifier l’hypothèse de mutations contemporaines, il sera possible de rapporter et de confronter la terminologie actuelle des mondes « virtuels » à des définitions antérieures au développement du médium numérique (par exemple celles de Deleuze, de Bergson, d’Avicenne, d’Aristote). Que s’opère-t-il lorsque les images dites « virtuelles » parce qu’elles relèvent de l’idéel et simulent des fictions extraordinaires, s’étendent dans l’espace de la réalité matérielle et contraignante ? Qu’advient-il lorsque l’ouverture des données numériques à une multiplicité de transformations s’insère dans la temporalité répétitive de l’habituel ? Le virtuel, issu du latin virtus, qui signifie puissance, insuffle-t-il une énergie nouvelle dans la vie quotidienne associée à la monotonie ? Ou la virtualité, rendue perceptible par les interfaces numériques, met-elle à jour des aspects jusqu’alors invisibles de l’expérience quotidienne ? Cette extension environnementale du numérique ouvre-t-elle la voie à une redéfinition de la virtualité et de la quotidienneté ?

Nous vous invitons à transmettre vos PROPOSITIONS jusqu’au 28 FÉVRIER 2010 à anais.lelievre@neuf.fr

Rédigés dans un fichier .doc : un argumentaire (2000 signes, caractères espaces et notes compris) comprenant le titre, les objets, les concepts-clés, les auteurs de référence, la problématique, l’hypothèse, la méthode, le plan provisoire ; et une courte bio-bibliographie indiquant notamment votre statut, discipline, institution, publications, etc.

Le comité scientifique

Clélia Barbut, Allocataire-monitrice, Sociologie, Paris 3 ; Éliane Chiron, Professeur, Arts plastiques, Paris 1 ; Edmond Couchot, Professeur, Technologies des Arts, Paris 8 ; Antoine Lefebvre, Anaïs Lelièvre, Anthony Masure, Allocataires-moniteurs, Arts plastiques, Paris 1 ; Bernard Paquet, Professeur, École des Arts visuels, Université Laval, Québec, Canada ; Bruno Péquignot, Professeur, Sociologie, Paris 3 ; Sandra Rey, Professeur, Arts plastiques, UFRGS, Porto Alegre, Brésil ; Alexandre Saint-Jevin, Allocataire-moniteur, Psychanalyse, Paris 8.

La revue en ligne Réel-Virtuel s’inscrit dans la thématique pluridisciplinaire, interuniversitaire et internationale « Réel-Virtuel : enjeux du numérique ». A l’ère du numérique, nous proposons de penser le réel et le virtuel non en opposition mais dans une relation qui reste à préciser à l’épreuve de pratiques contemporaines, confrontées à des théories plus anciennes (Freud, Lacan, Merleau-Ponty, Rosset, etc. quant au réel ; Aristote, Avicenne, Bergson, Deleuze, Lévy, etc. quant au virtuel), afin de saisir des complexités, des interrelations et des degrés intermédiaires. Les recherches seront diffusées au sein d’une revue en ligne (A. Lelièvre dir.), d’une journée d’étude (A. Saint-Jevin dir.), d’un ouvrage collectif (C. Barbut dir.), et d’expositions (A. Lefebvre dir.). Le site internet (A. Masure) est actuellement en construction : http://reelvirtuel.univ-paris1.fr

Dates

  • dimanche 28 février 2010

Mots-clés

  • réel, virtuel, virtualité, numérique, nouvelles technologies, nouveaux médias, quotidienneté, habitus, contexte, interdisciplinaire, sociologie, économie, histoire, psychanalyse, art, communication, esthétique

Contacts

  • Anaïs Lelièvre
    courriel : anais [dot] lelievre [at] neuf [dot] fr

Source de l'information

  • Anaïs Lelièvre
    courriel : anais [dot] lelievre [at] neuf [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Virtualité et quotidienneté », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 22 janvier 2010, http://calenda.org/200037