AccueilPolitique et stratégie de gestion des crises

Politique et stratégie de gestion des crises

Crisis management: policies and strategies

Cinquième Journées Scientifiques Internationales du FEM

The FEM's fifth international study day

*  *  *

Publié le mercredi 27 janvier 2010 par Karim Hammou

Résumé

L'histoire économique et financière est marquée par la multiplication des crises qui ont secoué le monde. Par contagion, ces crises ont affecté l'ensemble des composantes de la société. Une telle situation a supposé parfois une inflexion sensible des politiques et stratégies publiques et privées pour surmonter la crise. À chaque fois les responsables développent de nouveaux outils, voire de nouveaux concepts. Cependant l'efficacité et la pertinence des mesures sont loin d'être assurées. En effet dans un univers général d'incertitude et de vulnérabilité, un simple fait, une menace, une rumeur, et le monde se trouve de nouveau et brutalement projeté dans ce qui apparaît bien de « l'ingérable ».

Annonce

L’objet des Cinquième Journées Scientifiques Internationales du FEM  qui constitueront un carrefour où se réuniront chercheurs du monde académique, décideurs publics et opérateurs privés autour de la problématique générale de prévision et de gestion des crises. Comme ce fut la tradition des journées scientifiques internationales du FEM, les papiers soumis peuvent être théoriques ou empiriques et les approches adoptées peuvent être microéconomique, macroéconomique ou méso- économique.

Organisé par

L’Université Ibn Tofail,
La Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Kénitra,
Et Le Forum des Economistes Marocains (FEM)

Les journées se dérouleront à Kenitra, les 14 et 15 mai 2010. 

ARGUMENTAIRE

L'histoire économique et financière est marquée par la multiplication des crises qui ont secoué le monde. Par contagion, ces crises ont affecté l'ensemble des composantes de la société. Une telle situation a supposé parfois une inflexion sensible des politiques et stratégies publiques et privées pour surmonter la crise. A chaque fois les responsables développent de nouveaux outils, voire de nouveaux concepts. Cependant l'efficacité  et la pertinence des mesures sont loin d'être assurées. En effet dans un univers général d'incertitude et de vulnérabilité, un simple fait, une menace, une rumeur, et le monde se trouve de nouveau et brutalement projeté dans ce qui apparaît bien de "l'ingérable".

Le recours aux fonds publics pour financer les opérations de sauvetage du secteur privé est devenu l’une des principales sources de polémique liées à l’intervention des pouvoirs publics dans ces crises. Les contribuables s’inquiètent d’être sollicités pour remédier aux conséquences de décisions d’investissement inopportunes dans le secteur privé. Les pouvoirs publics se retrouvent donc placés au cœur du débat : dans quels délais faut-il réagir aux crises, quelle doit être la nature des ajustements, et qui doit assumer la charge de ces interventions et de ces ajustements? A son tour le secteur privé dispose-t-il des instruments efficaces pour prévoir et se préparer pour faire face à ces crises? Quel partage des rôles entre les deux acteurs? Existe-t-il des modèles de prévision ?

Quelles stratégies relevant de la sphère privée et quelles mesures de politique économique publique pouvant constituer une base fiable permettant d’anticiper les crises surtout celle ayant un caractère économique et financier et d’apporter des réponses en cas de déclenchement de celles-ci ?

Autant de questionnements qui front l’objet des Cinquième Journées Scientifiques Internationales du FEM  qui constitueront un carrefour où se réuniront chercheurs du monde académique, décideurs publics et opérateurs privés autour de la problématique générale de prévision et de gestion des crises.

Comme ce fut la tradition des journées scientifiques internationales du FEM, les papiers soumis peuvent être théoriques ou empiriques et les approches adoptées peuvent être microéconomique, macroéconomique ou méso- économique.

PRINCIPAUX AXES DES JOURNÉES

Les axes retenus à titre indicatif pour approcher les différents aspects afférents au thème majeur sont les suivants:

  1. Politiques des Etats et des autorités de régulation, pour l’évitement des crises (régulation, règlementation prudentielle, normes comptables, etc.) ;
  2. Responsabilités et Stratégies des acteurs (banques, investisseurs institutionnels et Entreprises) dans  la gestion des crises ;
  3. Partenariat public/privé dans la gestion des crises ;
  4. Rôles et stratégies des Institutions internationales dans la gestion des crises ;
  5. Expériences réussies de gestion des crises ;
  6. Management de la firme face aux crises.

CALENDRIER ET CONTACTS

Les abstracts (2 pages maximum) devront parvenir au comité d’organisation avant le 26 février 2010.

Ils doivent impérativement comprendre i) le titre de la communication en signalant l’axe de la proposition s’il fait partie des axes prioritaires retenus, ii) les noms des auteurs, les coordonnées complètes et l’adresse électronique, iii) le corps du texte (problématique, méthodologie et résultats ou discussions), iv) les mots-clés avec classification.

La réponse aux auteurs sera notifiée au plus tard le 12 mars 2010 ;Les papiers définitifs devront parvenir au comité d’organisation avant le 17 avril 2010 ;

Les abstracts et les papiers complets devront être envoyés, sous format Word (version RTF), impérativement à l’adresse suivante :

femcolloque2010@Gmail.com

ORGANISATION DES JOURNÉES

Une séance plénière sera consacrée à des conférences animées par des professeurs ou des praticiens invités. Des sessions parallèles seront organisées sur des sujets spécifiques au thème majeur des journées. 

COMITÉ SCIENTIFIQUE

ABDELLAOUI M. (U. Mohamed Ben Abdellah, Maroc), ABOUCH M. (U. Mohamed V-Agdal, Maroc), AIT HABOUCHE A. (U. Oran, Algérie) AMEZIANE H. (U. Abdelmalek Essaadi, Maroc), BENDIABDELLAH A. (U. Tlemcen, Algérie), BERRADA A. (U. Mohamed V-Agdal, Maroc), BOUGRINE H. (U. Laurentia, Canada), BOUSSETTA M. (U. Ibn Tofail, Maroc), EL HAFIDI M. (U. Mohamed Ben Abdellah, Maroc), EZZNATI M. (Université Ibn Tofail, Maroc), HOUSSAINI A. (Université Ibn Tofail, Maroc), MOUMNI N. (U. d’Amiens, France), RIGAR S. M. (U. Cadi Ayyad, Maroc), SAHIB EDDINE A. (U. Chouaib Doukkali, Maroc), SALIN P. (U. Paris-Dauphine, France), SKOURI A. (U. Mohamed Ben Abdellah, Maroc), TOUNSI S. (U. Mohamed V-Agdal, Maroc).

COMITÉ D’ORGANISATION

ACHOUR F.Z. (FSJES, Kenitra), ATTOUCH H. (FSJES, Meknès), BENMAHANE M. (FPD, El Jadida), BENNANI Z. (ENCG, Tanger), BENSBAHOU A. (FSJES, Kenitra), EZZNATI M. (FSJES, Kenitra), TORRA M. (FSJES, Kenitra), ZAIR T. (FSJES, Kenitra).

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Le président du FEM : Zakaria BENNANI au (212) 661 644 415 (bennanizakaria@gmail.com).

Le secrétaire général du FEM : Hicham ATTOUCH au (212) 668 538 708 (attouch@gmail.com).

Catégories

Lieux

  • Faculté des sciences juridiques économiques et sociales
    Kénitra, Maroc

Dates

  • vendredi 26 février 2010

Mots-clés

  • politiques, stratégies, crises

Contacts

  • Attouch Hicham
    courriel : attouch [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Hicham Attouch
    courriel : attouch [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Politique et stratégie de gestion des crises », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 27 janvier 2010, http://calenda.org/200088