AccueilUsages récréatifs dans l'embouchure de la Seine. Usages, perceptions et expositions au milieu

Usages récréatifs dans l'embouchure de la Seine. Usages, perceptions et expositions au milieu

The recreational uses of the mouth of the Seine. Use, perceptions and environment

Postdoctorat

Post-doctoral research position

*  *  *

Publié le mercredi 27 janvier 2010 par Karim Hammou

Résumé

Il s’agit de réaliser une enquête de terrain sur zone (questionnaires, cartographie, entretiens, récits de vie) dans la zone de confluence de la Risle et de la Seine, afin de mesurer des fréquentations et de qualifier des perceptions du milieu. Sur un plan théorique, il s’agit d’engager une réflexion sur les expériences pratiques et les constructions de l'environnement auxquelles elles renvoient (cours d’eau, zones humides, oiseaux etc. ; médiations territoriales, revendications), pour voir comment des questions pénètrent l’espace public, se trouvent discutées et prises en charge.

Annonce

PROJET FLASH

Coordinatrice : Fabienne Petit [M2C, UMR CNRS 6143] 

POST-DOCTORAT 

« USAGES RECREATIFS DANS L’EMBOUCHURE DE LA SEINE »
Usages, perceptions et expositions au milieu

APPEL A CANDIDATURE 

Responsables scientifiques du projet usages récréatifs

Michel Bussi [IDEES, UMR CNRS 6228], Danièle Carricaburu [GRIS, EA 3232] &  Damien Féménias [CETAPS, EA 3832]

PROCEDURE

1/ Contact : Damien Féménias : 02.35.14.71.42 ou damien.femenias@univ-rouen.fr

2/ Envoi des dossiers de candidature (lettre de motivation et CV) à : damien.femenias@univ-rouen.fr 

3/ Examen et classement des candidatures puis audition des candidats par une commission pluridisciplinaire 

4/ Le poste est ouvert « au fil de l’eau » : les candidatures reçues seront examinées les 15 et 31 de chaque mois, jusqu’à ce que le poste soit pourvu. 

DESCRIPTIF DU POSTE 

Salaire : grille standard post-doctorat

Durée du contrat : 11 à 12 mois (2010), prolongement envisagé (probabilité forte : une demande de financement complémentaire sur la Pêche à Pied sera déposée au printemps).

Frais de mission et fonctionnement : prévus, selon les besoins. 

Profil et compétences requises :

  • implantation régionale (résidence), autonomie, mobilité (disposer d’un véhicule), grande disponibilité ;
  • capacité à travailler en équipe, capacités rédactionnelles (valorisation des résultats auprès de revues reconnues] : valoriser de résultats antérieurement acquis + ceux produits lors du post-doc ;
  • expérience de l’enquête (ethnographique et administration de questionnaires) ;
  • sociologie et/ou géographie humaine
    • des activités physiques et sportives
    • et/ou de l’environnement
    • et/ou des risques sanitaires
    • et/ou des politiques publiques liées à ces questions (formulation et prise en charge du problème).

Mission :

Il s’agit de réaliser une enquête de terrain sur zone en vue :

  • d’une part de mesurer et de localiser (questionnaires, cartographie) des pratiques de loisir (kayak, chasse, randonnée, associations écologistes etc.) dans la zone de confluence de la Risle et de la Seine,
  • d’autre part d’identifier les perceptions dans lesquelles s’inscrivent et que produisent ces expériences. 

Autrement dit, il s’agit aussi bien de mesurer que de qualifier des usages et des perceptions de l’environnement, de la nature ou du milieu. Les résultats doivent permettre, à partir de la mesure de ces mises en jeu du corps (expositions), de définir les populations potentiellement exposées à un danger sanitaire. 

Sur un plan théorique, il s’agit d’engager une réflexion sur les expériences pratiques du milieu, les constructions de la nature (cours d’eau, zones humides, oiseaux etc.) auxquelles elles renvoient, les risques qu’elles impliquent, les tensions qu’elles suscitent entre les groupes sociaux. Il s’agit :

  • de comprendre les expériences vécues, les appropriations individuelles ou collectives dont ces questions font l’objet. Les médiations territoriales à l’œuvre feront l’objet d’une attention particulière.
  • d’accéder aux revendications des groupes de pression en présence, pour voir comment des questions pénètrent l’espace public, se trouvent discutées et prises en charge.

Schématiquement, le travail consiste à :

1/ Produire et consigner des données (les restituer aux laboratoires d’accueil et au Groupement d’Intérêt Public Seine-Aval en fin de mission) :

  • Récupérer les données existantes construites par les diverses institutions administrant la zone (cartes, projets en cours, études réalisées, données de fréquentations etc.) en vue de réaliser un inventaire des loisirs en vallée de Risle (canoë, kayak, pêche, chasse, randonnée, observation de la nature etc.) et dans l’embouchure de la Seine (de Tancarville à Honfleur / Le Havre) ;
  • Retranscrire les données construites lors de l’enquête, qu’il s’agisse de données d’observation, d’entretiens semi-directifs ou de récits de vie réalisés avec les pratiquants, les responsables institutionnels et autres personnes ressources identifiées ;
  • Saisir puis traiter les données recueillies par questionnaire, interpréter les résultats ;

2/ Rédiger un document de synthèse d’une centaine de pages, ainsi qu’un résumé exécutif rendant compte des principaux résultats et discutant ces résultats (interprétations).

3/ Publier dans des revues scientifiques reconnues (critères d’évaluation AERES, aide à la traduction possible) :

  • Aider à la publication de travaux antérieurement réalisés dans le cadre du CETAPS sur ces mêmes thématiques ;
  • Publier les travaux réalisés dans le cadre de ce contrat ;

4/ Participer activement (de la conception à l’exécution) à d’autres enquêtes, complémentaires, notamment celle portant sur les loisirs dans l’embouchure de la Seine (printemps / été 2010 : construction du questionnaire, de la méthode de passation, passation de questionnaires, réalisation et retranscription d’entretiens, travail d’observation) ;

5/ Participer à la vie des laboratoires de rattachement : participation aux séminaires, à l’organisation d’un colloque en juin 2010 sur les images et les pratiques des estuaires, des fleuves et des cours d’eau  (communication souhaitée), restitution des résultats lors des séminaires du GIPSA (septembre 2010).

Dates

  • lundi 15 mars 2010

Mots-clés

  • environnement, loisirs, politiques publiques

Contacts

  • Damien Femenias
    courriel : damien [dot] femenias [at] univ-rouen [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Damien Femenias
    courriel : damien [dot] femenias [at] univ-rouen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Usages récréatifs dans l'embouchure de la Seine. Usages, perceptions et expositions au milieu », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le mercredi 27 janvier 2010, http://calenda.org/200090