AccueilLes archives, la société et les sciences humaines

Les archives, la société et les sciences humaines

Archives, society and the humanities

*  *  *

Publié le jeudi 28 janvier 2010

Résumé

À l'occasion de la journée nationale des archives en Tunisie (26 février 2010), les Archives nationales de Tunisie et le Centre d'études et de recherches économiques et sociales (CERES) organisent, du 22 au 24 février 2010, un colloque international sur « Les archives, la société et les sciences humaines ». Avec l'appui de l'Institut de recherche sur le maghreb contemporain (IRMC) et la Société SOGEFOIRES International.

Annonce

ARGUMENTAIRE

Avec la modernité et l’émergence des Etats-nations, les archives ont vu le jour dans plusieurs pays du monde comme institution chargée de la conservation des masses documentaires produites par diverses instances. Dans la Tunisie de Kheyreddine, comme dans l’Espagne de Philippe II ou sous le régime révolutionnaire en France, la mise en place d’une politique d’archives était étroitement liée à une volonté politique visant une gouvernance plus efficace.

Par les prérogatives que les décideurs ont attribuées à cette institution, une masse documentaire s’est accumulée reflétant une présence et une image de l’Etat à travers une mémoire écrite. Avec le temps, les historiens sont devenus les usagersprivilégiés des archives. La question de savoir dans quelle mesure ces derniers sont capables de dégager la mémoire de la société à travers l’écrit et les documents produits et conservés par l’Etat reste posée.

Servant tour à tour l’appareil administratif comme résidus ou trésors, et les sciences humaines comme support et source majeurs pour la recherche, les institutions des archives sont investies aujourd’hui de plusieurs autres missions qui ne cessent de se diversifier. Depuis plusieurs années, les locaux des archives croulent sous de nouvelles formes de la demande, et le spectre de la clientèle de l’offre culturelle archivistique ne cesse de s'élargir de jours en jours.

De nos jours, mondialisation et démocratisation ont fini par instaurer un nouveau rapport entre émetteurs, conservateurs intermédiaires et utilisateurs. En conséquence et plus que jamais, l’intérêt de l’archiviste et celui du chercheur étroitement liés se recomposent : les archivistes en exercice dans des environnements divers et les conservateurs de collections cherchent à comprendre la nouvelle réalité  pour mieux répondre  à l’inflation de la demande, tandis que les chercheurs, pour qui les archives ne sont pas seulement un champ d’investigation mais aussi et surtout un objet de réflexion, sont dans le besoin de sonder la pensée de l’archiviste, de comprendre ses logiques de conservation et de classement. Aussi, se trouve-t-on toujours en droit non seulement de questionner le document conservé, mais aussi de s’interroger sur les méthodes archivistiques et l'esprit qu'elles reflètent.  

OBJECTIFS

Ce colloque propose de croiser les réflexions et les regards de chercheurs et d’archivistes sur un objet en pleine évolution. Nous proposons quelques axes problématiques fédérateurs à développer via les questions suivantes :

  •  La politique des archives : histoire et enjeux 
  •  Archives, Mémoire et Histoire : usages et usagers
  • Administrateur, Chercheur et Citoyen : un cercle vertueux ou trois pôles  concurrents ?

PROGRAMME

Lundi 22 février 2010

8h30-9h : Accueil des participants

9h -9h30: Séance inaugurale & Allocutions d’ouverture

  • Mme. Saloua AYACHI LABBEN
  • M. Hassen El ANNABI
  • M. Béchir BEN AMOR,
  • Mme Kmar BENDANA KCHIR

9h30: Pause Café 

1ère SEANCE  Présidée par David LEITCH - EXPERIENCES, TENDANCES ET PERSPECTIVES 

  • 10H-10H20 : Fouad SOUFI, Pratique archivistique en Algérie : historique et enjeux
  • 10H20-10H40 : Mohammed CHAÏB, Perceptions et pratiques archivistiques en Algérie 
  • 10H40-11H : Hédi JELLEB, Le système national de gestion de documents et d’archives en Tunisie : entre le développement de l’administration et le soutien à la mémoire nationale
  • 11H-11H20 : Ahmeth NDIAYE, Les Archives africaines face aux défis du XXIème siècle : le cas du Sénégal 
  • 11H20-11H40 : Jamaâ BAÏDA, Quelle organisation des archives pour un Maroc en transition démocratique ?

11H40-12H40 : Discussion 

2ème SEANCE  Présidée par Christine MARTINEZ - TECHNIQUES ET USAGES d’ARCHIVES 

  • 15H-15H20 : Achour SELLAL, L’archivistique : une discipline en quête d’identité 
  • 15H20-15H40 : Béchir YAZIDI, Les archives orales : techniques de gestion et questions de recherche 
  • 15H40-16H : Khadidja BOUFNARA, Les archives, outils de recherche dans l’histoire critique de l’architecture

16H-16H20 : Pause café 

  • 16H20-16H40 : Stéphane KRONENBERGER, La conservation, l’inventaire et la valorisation des archives de l’immigration en France : un travail en perpétuel chantier 
  • 16H40-17H : Christine PETILLAT, L'évolution des publics et usages des archives en France  

17H-18H : Discussion 

Mardi 23 février 2010 

3ème SEANCE  Présidée par José LOUIS  LATORRE MERINO - ARCHIVES, ADMINISTRATION ET SAVOIR 

  • 9H-9H20 : Michèle SELLES, Archives administratives et ethnographie : quelles pratiques pour quels usages de savoir ? 
  • 9H20-9H40 : François POUILLON, Les monographies de tribus, de l’administration coloniale à l’ethnologie et retour : le cas de l’Extrême-Sud tunisien 
  • 9H40-10H : Hassan EL BOUDRARI, Pratiques religieuses et Archives au Maghreb contemporain : confréries religieuses. Un phénomène social total et ses données documentaires  
  • 10H-10H20 : Ouarda SIARI TENGOUR, L’historien, les archives du temps présent et l’avenir 

10H20-11H : Discussion 

11H-11H20 : Pause Café 

4ème SEANCE  Présidée par Rifaat Hassan HELAL - ARCHIVES, TERRITOIRES ET ETATS (1ère session)

  • 11H20-11H40 : Tahar MANSOURI, A propos du traité entre Majorque et Gênes (1180-1185) conservé dans les archives de Gênes 
  • 11H40-12H : Lotfi AÏSSA, Makhzen sans archives : à propos de quelques jalons de la mémoire étatique maghrébine entre le XVIème et au le XVIIème siècle 

12H-12H20 : Discussion 

5ème SEANCE  Présidée par Ahmed JDEY - ARCHIVES, TERRITOIRES ET ETATS  (2ème session) 

  • 15H-15H20 : Odile MOREAU, Archives ottomanes du centre de l'Empire ottoman : histoire, usages et usagers  
  • 15H20-15H40 : Nora LAFI, La gouvernance ottomane des équilibres locaux : le rôle du bureau central des pétitions à Istanbul et l'usage de ses archives 

15H40-16H : Pause café 

  • 16H-16H20 : Alain BOTTARO, La coopération internationale entre archives locales et centrales pour l’histoire d’un territoire : le cas des sources de l’histoire du comté de Nice conservées aux Archives d’Etat de Turin 
  • 16H20-16H40 : Xavier HUETZ DE LEMPS, Les Archives d’Etat dans l’Espagne du XIXème siècle 

16H40-17H20 : Discussion 

Mercredi 24 février 2010 

6ème SEANCE  Présidée par Tahar Mansouri -  ARCHIVES ET SOCIETE

  • 9H-9H20 : Ahmed JDEY, Archives officielles et société tribale dans la Tunisie ottomane : enjeux et malaise de l’écriture de l’histoire 
  • 9H20-9H40 : Husseïn BOUJARRA, Histoire des mouvements sociaux et archives. 
  • 9H40-10H : Riadh BEN KHALIFA, Réflexions sur la complémentarité des archives civiles et pénales pour l’analyse des conflits familiaux : étude du fonds du tribunal de première instance de Nice (XXème siècle))  

10H-10H30 : Discussion 

10H30-10H50 : Pause café 

  • 10H50-11H10 : Imen BEN JEMIA, Les archives de la Syrie ottomane : les cas des registres de cadis de la ville de Hama issus des tribunaux religieux ottomans du XVIIème siècle   
  • 11H10-11H30 : Mabrouk JEBAHI, Archives et archivistes en Tunisie de 1861 à 1956 

11H30-11H50 : Discussion 

11H50-12H : Rapport de synthèse.

Lieux

  • Tunis, Tunisie

Dates

  • mercredi 24 février 2010
  • mardi 23 février 2010
  • lundi 22 février 2010

Source de l'information

  • Mabrouk Jebahi
    courriel : jebahi_mabrouk [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les archives, la société et les sciences humaines », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 28 janvier 2010, http://calenda.org/200109