AccueilAutour de l'étrangeté : une rencontre entre architecture et politique

*  *  *

Publié le mercredi 10 février 2010 par Karim Hammou

Résumé

Architecture et pensée politique seront réunies pour interroger l’étrangeté. Celle-ci nous interpelle parce qu’elle est la condition qui permet, et appelle, la curiosité du chercheur. Question politique, elle n’est pas une simple qualité, un stigmate qui découragerait de prêter attention à l’objet qu’elle habite ; elle est au contraire ce qui intrigue, étonne, détonne, en un mot se distingue. Au croisement du social et du spatial, l’architecture déplace le concept tant dans la fabrication des espaces, de leurs limites et de leurs identités que dans la réflexion qu’elle porte sur sa propre discipline. Dans cette dialectique entre la forme et le sens, l’étrangeté devient recherche de singularité, lutte contre la banalité ou au contraire refus du geste architectural. Autour d’une réflexion commune entre doctorants et jeunes chercheurs, nous proposons un temps de rencontre où ces deux disciplines pourront poursuivre leur dialogue.

Annonce

L’étrangeté nous interpelle parce qu’elle est la condition qui permet, et appelle, la curiosité du chercheur. Elle n’est pas une simple qualité, un stigmate qui découragerait de prêter attention à l’objet qu’elle habite ; elle est au contraire ce qui intrigue, étonne, détonne, en un mot se distingue. Si la familiarité nous est familière, c’est précisément parce qu’on ne la perçoit pas, elle est quotidienne et nous est confortable parce qu’elle est invisible ; l’étrangeté, elle, nous dérange, et parce qu’elle contraste tant avec ce qui l’entoure, elle nous fait regarder le commun, le banal et le proche sous un autre angle.

Principe de distanciation vis-à-vis du proche et de familiarisation avec le lointain, l’étrangeté peut être ce phénomène connu de tous, celui qui altère à divers degrés notre quotidien, depuis l’étrangeté d’un individu croisé dans la rue, jusqu’à l’étrangeté radicale des expériences limites de la mort ou du coup de foudre. Mais peut-être doit-elle être avant tout un concept heuristique, un principe de négociation de l’incertitude, d’accueil de l’extra-ordinaire, de souci pour ce qui n’appartient pas, dérange et fait désordre. Ce décentrement qu’elle permet et qu’elle opère fait d’elle un concept propice aux sciences humaines, tant elle se trouve ainsi au croisement de leurs méthodologies et de leurs objets.

Au croisement du social et du spatial, l’architecture déplace le concept tant dans la fabrication des espaces, de leurs limites et de leurs identités que dans la réflexion qu’elle porte sur sa propre discipline. Dans cette dialectique entre la forme et le sens, l’étrangeté devient recherche de singularité, lutte contre la banalité ou au contraire refus du geste architectural. Malgré la particularité du champ, ses enjeux et ses acteurs, la question reste la même : celle du rapport à l’altérité, qu’il soit rejeté ou désiré, dérangeant ou étonnant, contraignant ou productif. Mais ses moyens diffèrent : à la complexité sociale et politique répond la richesse de la forme, sa capacité signifiante et sa diversité d’interprétations et d’appropriations, à chaque époque, dans chaque culture. 

C’est dans le cadre de journées d’études transdisciplinaires que nous avons choisi d’élaborer cet échange. Architecture et pensée politique seront réunies pour interroger l’étrangeté, tant du point de vue de la méthodologie que de l’objet de recherche, ou encore de ses appropriations. Autour d’une réflexion entre doctorants et jeunes chercheurs, nous proposons un temps de rencontre où ces deux disciplines pourront développer leur dialogue. 

Date d’échéance de l’appel : 22 février 2010

Modalités de soumission :

L’appel à proposition est réservé aux doctorants et jeunes chercheurs.

La proposition (en français et de 350 mots maximum) est à envoyer à :

etrangete2010@gmail.com

Les postulants seront avisés de la sélection de leur proposition le 15 mars 2010.

Les personnes retenues devront envoyer leur intervention avant le 17 mai 2010.

COMITE SCIENTIFIQUE :

En cours de constitution

Catégories

Lieux

  • 14 rue Bonaparte (75006) / 27 rue Saint Guillaume (75007)
    Paris, France

Dates

  • lundi 22 février 2010

Mots-clés

  • architecture, politique, étrangeté, altérité

Contacts

  • Benjamin Boudou
    courriel : benjamin [dot] boudou [at] sciencespo [dot] fr
  • Maxime Decommer
    courriel : etrangete2010 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Benjamin Boudou
    courriel : benjamin [dot] boudou [at] sciencespo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Autour de l'étrangeté : une rencontre entre architecture et politique », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 10 février 2010, http://calenda.org/200196