AccueilLa Grande-Bretagne et son système-monde, 1815-1931

La Grande-Bretagne et son système-monde, 1815-1931

Britain and her world system, 1815-1931

Commerce, migrations, politique

Trade, migration and politics

*  *  *

Publié le mercredi 17 février 2010 par Karim Hammou

Résumé

Au XIXe siècle, les activités de la grande puissance britannique se déploient dans un espace si large qu’il n’est pas abusif de parler d’un « système-monde ». Cet espace est structuré et unifié non seulement par une architecture constitutionnelle ou des relations de pouvoir, mais aussi par des échanges commerciaux et intellectuels, ainsi que par des mouvements de population. Sans vouloir faire de cet ensemble un système clos, nous nous proposons d’identifier les facteurs qui contribuèrent à sa cohésion et à sa persistance et, pour cela, de repérer des constantes, des dynamiques et des logiques communes à l’œuvre dans les projets politiques, les entreprises commerciales, les productions culturelles.

Annonce

La Grande-Bretagne et son système-monde, 1815-1931 : commerce, migrations, politique

Colloque organisé par CREW (Centre for Research on the English-speaking World)

Université Sorbonne nouvelle – Paris 3
Institut du Monde anglophone
5, rue de l’Ecole de Médecine
75006 Paris

Au XIXe siècle, les activités de la grande puissance britannique se déploient dans un espace si large qu’il n’est pas abusif de parler d’un « système-monde ». Cet espace est structuré et unifié non seulement par une architecture constitutionnelle ou des relations de pouvoir, mais aussi par des échanges commerciaux et intellectuels, ainsi que par des mouvements de population.

Sans vouloir faire de cet ensemble un système clos, nous nous proposons d’identifier les facteurs qui contribuèrent à sa cohésion et à sa persistance et, pour cela, de repérer des constantes, des dynamiques et des logiques communes à l’œuvre dans les projets politiques, les entreprises commerciales, les productions culturelles.

Une telle approche paraît susceptible de faire émerger des phénomènes historiques jusqu’ici relativement négligés parce qu’ils ne passent pas nécessairement par des canaux institutionnels classiques, ou qu’ils ne s’inscrivent pas directement dans les problématiques privilégiées jusqu’ici par l’historiographie — bilan des empires coloniaux, relations entre centre et périphérie, questions d’identité post-impériale.

L’objectif poursuivi par ce colloque est de développer l'intérêt en France pour la Grande-Bretagne dans le jeu des relations internationales, avec l'Europe et le reste du monde, en particulier anglophone, selon une perspective historique et non pas contemporaine, mais aussi de faire valoir l'Empire comme catégorie à part entière de la pensée politique sur l'Etat, la nation, le territoire et la population, au Royaume-Uni et dans la sphère britannique ou autrefois britannique.

VENDREDI 12 MARS 2010

Grand amphithéâtre de l’Institut du Monde anglophone 

Ouverture

14h00 M. le Recteur Jean-Michel LACROIX, directeur de CREW 

Métropole et Empire

14h15-15h00 Conférence de Bernard PORTER (université de Newcastle) : “The Limits of Greater Britain”

15h00-15h30 Gilles TEULIE (université de Provence) : “The Scramble for South Africa: Colonial Administrators and the Imperial Project, 1879-1902”

15h30-15h45 Questions

15h45-16h15 Yann BELIARD (université de la Sorbonne nouvelle) : “The British Labour Movement Between Imperialism, Internationalism and Insularity”

16h15-16h45 Isabelle AVILA (université de Paris Nord) : « Cartes du monde britannique, 1870-1914 »

16h45-17h00 Questions 

SAMEDI 13 MARS 2010

Petit amphithéâtre de l’Institut du Monde anglophone 

Empire, « race » et citoyenneté

9h30-10h15 Conférence de Frank TRENTMANN (Birkbeck College, université de Londres) : “Liberal Empire in Practice: Free Trade, Citizenship and Race, c. 1846-1851”

10h15-10h45 Charles REED (université du Maryland) : “Imperial Citizenship and Human Rights”

10h45-11h00 Questions

11h00-11h15 Pause café 

The “Anglo” World

11h15-11h45 Duncan BELL (Christ’s College, université de Cambridge) : “Dreamworlds of Empire: Race, Utopia, and Anglobal Governance, 1880-1914”

11h45-12h15 David G. HAGLUND (Queen’s University, Kingston, Canada, et université de la Sorbonne nouvelle) : “Demographic Flows to the United States during the ‘Century of Emigration’ and their Impact upon Britain’s World System”

12h15-12h30 Questions 

Mutations dans l’Empire

14h30-15h00 Jean-Claude SERGEANT (université de la Sorbonne nouvelle) : « La conférence de Washington (1921-1922) ou la consécration de l’assujettissement britannique aux Etats-Unis »

15h00-15h30 Evelyne PAYEN-VARIERAS (université de la Sorbonne nouvelle) : « Les comptables de Price Waterhouse, témoins et acteurs des transformations de “l’empire informel” »

15h30-16h00 Antoine MIOCHE (université de la Sorbonne nouvelle) : « Le Statut de Westminster et l’unité impériale »

16h00-16h30 Questions et discussion générale 

Contact :

Yann Béliard (yann_beliard@yahoo.fr)

Antoine Mioche (amioche@univ-paris3.fr)

Evelyne Payen-Variéras (epayen@club-internet.fr)

Lieux

  • Institut du Monde Anglophone, Université Sorbonne Nouvelle - 5 rue de l'Ecole de Médecine
    Paris, France

Dates

  • vendredi 12 mars 2010
  • samedi 13 mars 2010

Mots-clés

  • Royaume-Uni, monde britannique, empire, commerce, migrations, politique

Contacts

  • Yann Béliard
    courriel : yann [dot] beliard [at] univ-paris3 [dot] fr
  • Antoine Mioche
    courriel : amioche [at] univ-paris3 [dot] fr
  • Evelyne Payen-Varieras
    courriel : evelyne [dot] payen-varieras [at] univ-paris3 [dot] fr

Source de l'information

  • Yann Béliard
    courriel : yann [dot] beliard [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La Grande-Bretagne et son système-monde, 1815-1931 », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 17 février 2010, http://calenda.org/200283