AccueilComment peut-on être systématique ?

*  *  *

Publié le vendredi 26 février 2010 par Karim Hammou

Résumé

Autour de la sortie du n°34 de la revue Labyrinthe, une journée est organisée à l'université Paris I le 26 juin 2010. Cette journée ne prendra pas la forme traditionnelle du colloque, mais celle de la succession de deux tables rondes consacrées à deux questions mises en jeu dans le numéro et qui le prolongent dans une perspective contemporaine. Il s'agit de la question de la relation entre système et structuralisme, et de celle de la relation entre système et sciences.

Annonce

Organisée par Elodie Cassan et Marion Chottin avec le soutien du CERPHI

Si, des Encyclopédistes aux postmodernes, l’esprit de système, synonyme de dogmatisme et de prétention totalisante, dangereuse et déplacée, est mis à l’index, toute visée de  systématicité n’est cependant pas proscrite à l’esprit.

Les Lumières, siècle de systèmes forgés par une raison soucieuse des limites de la connaissance humaine, et très critique à l’égard des principes d’où elle part et des conclusions auxquelles elle parvient, ouvrent en ce sens une enquête théorétique sur le rôle et le fonctionnement de la raison en philosophie. Cette enquête, reconstruite dans le présent dossier dans une perspective interdisciplinaire, notamment à partir de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, réduit les réflexions contemporaines sur la dangerosité pour la pensée de la mise en système à une simple variation sur le problème très ancien de savoir comment produire des connaissances certaines et comment progresser dans le savoir.

Autour de la sortie de ce numéro, un journée est organisée à l'université Paris I le 26 juin 2010. Cette journée ne prendra pas la forme traditionnelle du colloque, mais celle de la succession de deux tables rondes consacrées à deux questions mises en jeu dans le dossier et qui le prolongent dans une perspective contemporaine. Il s'agit de la question de la relation entre système et structuralisme, et de celle de la relation entre système et sciences. 

Programme

9h    accueil des participants

« SYSTEME ET METAPHYSIQUE »

9h30 -11h   

Chantal JAQUET ( UP 1)
« Spinoza : la systématicité à l'épreuve »

Ayse YUVA ( UP 1)
« Le système du savoir à l'université, chez les Idéologues et les post-kantiens »

Discussion*

11h     pause

11h15-12h45   
   
André CHARRAK (UP 1)
« La théorie musicale : du système à la structure »

Frédéric LORDON (CNRS)
« Du système formel au système spectral : itinéraire d'une économie politique spinoziste »

Discussion*

* Discutants:
  • Laurence MARIE (UP IV),
  • Claudiu GAIU (UP 1),
  • Bastien LESAGE (UP 1)

« SCIENCES ET SYSTEMES »

14h -15h30   

Jean-François KERVEGAN ( UP1)
« En quel sens le droit est-il un système de normes ? »

Ernesto LACLAU (Université d’Essex)
« L'aspect politique de la notion de système »
Discussion*

15h30     Pause

16h-17h30       

Robert CORI (Bordeaux III)
« Les  systèmes et modèles mathématiques de l’informatique »

Mikaël HIVELIN (Pitié- Salpêtrière)
« Le concept de système en médecine : système de soins et maladie de système »

Discussion*

* Discutants:
  • Arnault SKORNICKI (UP X),
  • Eva DEBRAY (UP X -Tours),
  • Diogo SARDINHA (UP 1),
  • Pierre SUTRA (UP VI),
  • Gaël ROUDIER (UP VII)

Lieux

  • Université Paris-1, Centre Panthéon, salle 2, 12 place du Panthéon
    Paris, France

Dates

  • samedi 26 juin 2010

Mots-clés

  • système, encyclopédisme, Lumières, structuralisme

Contacts

  • Elodie Cassan
    courriel : ecassan [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Elodie Cassan
    courriel : ecassan [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Comment peut-on être systématique ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 26 février 2010, http://calenda.org/200368