AccueilRegarder l'œuvre d'art : la proximité

*  *  *

Publié le vendredi 26 février 2010 par Karim Hammou

Résumé

Le projet de cette semaine consiste à analyser le moment esthétique du rapprochement vis-à-vis des œuvres. Peut-on cerner la portée heuristique du rapprochement des œuvres entre elles, mesurer l’efficacité poïétique de la proximité ? Les œuvres appellent une attention proche entre auteur et spectateur jusqu’à nécessiter souvent une expérience commune où le rapprochement touche à l’intimité.

Annonce

DU MERCREDI 23 JUIN (19 H) AU MERCREDI 30 JUIN (14 H) 2010

REGARDER L'ŒUVRE D'ART : LA PROXIMITÉ

DIRECTION : Bruno Nassim ABOUDRAR, Pierre CIVIL, Marie-Dominique POPELARD, Anthony WALL

ARGUMENT :

C’est un tableau pendu dans un sombre musée
Et quelquefois tu vas le regarder de près
Apollinaire, "Zone", Alcools

Que se passe-t-il lorsqu’on regarde une peinture de très près, l’œil presque contre la toile, voire avec une loupe ou un face-à-main, comme font les amateurs sur l’Enseigne de Gersaint de Watteau (une des images, pour Daniel Arasse, de l’art de détailler), ou quand, tel Swann, on prête l’oreille à quelques notes, une phrase, la voix d’un instrument au milieu de l’orchestre, ou quand on lit au ras des mots, à l’échelle, au plus, de la phrase, parfois de la rature, à la manière des exégètes bibliques ou des chercheurs en génétique textuelle?

A l’heure où les nouvelles technologies et la mondialisation rapprochent le lointain, on scrute le prochain au cœur du travail théorique et, avec lui, le rare, le singulier, parfois l’unique: micro-histoire, valorisation du détail, et jusqu’à l’image même "d’approche" pour désigner le rapport de la méthode à son objet. L’hyper-proximité travaille tous les aspects de l’analyse des œuvres.

Le projet de cette semaine consiste à analyser le moment esthétique du rapprochement vis-à-vis des œuvres. Peut-on cerner la portée heuristique du rapprochement des œuvres entre elles, mesurer l’efficacité poïétique de la proximité? Les œuvres appellent une attention proche entre auteur et spectateur jusqu’à nécessiter souvent une expérience commune où le rapprochement touche à l’intimité.

COMMUNICATIONS :

  • Bruno Nassim ABOUDRAR: Contre la muraille, contre la toile
  • Beth BRAIT: La bonne distance pour regarder le film Macunaïma
  • Maria Inês Batista CAMPOS: Macunaïma, dialogues multiples dans un carrefour des cultures
  • Pierre CIVIL: Les secrets de Tolède: un regard sur le paysage urbain dans la peinture du Greco
  • Florence DUMORA: Le rêve à y regarder de près
  • Béatrice FRAENKEL: Saillance visuelle et ambiance graphique: le regard rapproché des experts et des connaisseurs
  • Lawrence GASQUET: Venise comme si vous y étiez: The Ethics of Dust, de John Ruskin à Jorge Otero-Pailos
  • Véronique GOUDINOUX: Voir très près: art contemporain et proximité
  • Elzbieta GRODEK: Par touches et bruissements - attractions des arts dans la structure de l'œuvre littéraire chez quelques écrivains contemporains
  • Julie LEBLANC: L'Intimité de l'écriture/L'Intensité du regard: l'art du portrait dans les carnets inédits de Marie-Claire Blais
  • Corinne LECAS-FIORATO: L'œil maniériste: d'un art-monument conçu comme bibelot et de l'orfèvrerie ciselée pour des géants
  • Stéphane LOJKINE: Espaces vagues et zones floues: limites de la focalisation scénique
  • William MOEBIUS: Dés-Ordres de la proximité dans l'Album de Jeunesse
  • Jacques MORIZOT: Une image a-t-elle des parties?
  • Clélia NAU: Proximités du lointain: la mer, le ciel étoilé selon Vija Celmins
  • Catherine NAUGRETTE: Un fragment d'image se ballade, ou la figure au fond du bois. A propos d'un tableau de Paolo Ucello et de sa projection dans un spectacle de Heiner Goebbels
  • Paola PACIFICI: Le corps vu de près: enjeux pragmatiques du détail
  • Marie-Dominique POPELARD: Loin des yeux, loin du cœur?
  • Javier PORTUS: L'expérience Google Earth: un nouveau regard sur la peinture
  • Bertrand ROUGÉ: "Oh, to vex me, contraries meet in one", ou les ironies de la matière picturale (éléments de poïétique réflexive chez Johns, Rauschenberg, Lichtenstein et Warhol)
  • Bernard SÈVE: La musique ne fait pas le détail
  • * Ronald SHUSTERMAN: Abolir la distance: One Size Fits All, ou quelques commerces de proximité
  • Victor STOÏCHITA: Le trompe-l'oeil au cinéma
  • Delphine de SWARDT: Jusqu'où sentir dans un parfum? Les seuils du détail olfactif
  • Anthony WALL: Fragonard et ses lecteurs ou l'art du détail au XVIIIe siècle
  • Michel WEEMANS: Méticulosité et distance: paradoxes du regard aérien dans le paysage cosmique flamand au XVIe siècle

Avec le soutien de l'Université de Calgary,
du Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada (CRSHC),
de l'Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3,
du Conseil Scientifique et des équipes de recherches
(EA 1484 CIM-APPLA&Co, EA 3979 LECEMO et EA 185 IRCAV)

Catégories

Lieux

  • Centre Culturel International de Cerisy, Le Château
    Cerisy-la-Salle, France

Dates

  • mercredi 30 juin 2010
  • mercredi 23 juin 2010
  • jeudi 24 juin 2010
  • vendredi 25 juin 2010
  • samedi 26 juin 2010
  • dimanche 27 juin 2010
  • lundi 28 juin 2010
  • mardi 29 juin 2010

Contacts

  • Centre Culturel International de Cerisy
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Source de l'information

  • Michaël Morel
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Regarder l'œuvre d'art : la proximité », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 26 février 2010, http://calenda.org/200373