AccueilColloque de Cerisy : Kafka après « son » siècle

*  *  *

Publié le lundi 01 mars 2010 par Delphine Cavallo

Résumé

Pendant presque tout le vingtième siècle, on a fait de Kafka le visionnaire des bureaucraties absurdes ou criminelles, des grands procès, des exterminations. Pourtant, débarrassé peut-être de ce « message » qu’on a tant voulu lui faire porter, il entre désormais, si ce n’est déjà fait depuis belle lurette, dans la simple histoire littéraire (...).

Annonce

DU MERCREDI 21 JUILLET (19 H) AU SAMEDI 31 JUILLET (14 H) 2010

DIRECTION :

Wolfgang ASHOLT, Georges-Arthur GOLDSCHMIDT, Jean-Pierre MOREL

ARGUMENT :

Pendant presque tout le vingtième siècle, on a fait de Kafka le visionnaire des bureaucraties absurdes ou criminelles, des grands procès, des exterminations. Pourtant, débarrassé peut-être de ce "message" qu’on a tant voulu lui faire porter, il entre désormais, si ce n’est déjà fait depuis belle lurette, dans la simple histoire littéraire.

Une décade franco-allemande devrait donc en priorité faire le point sur ce que l’on a appris de neuf depuis le début des années quatre-vingt et la première édition critique chez Fischer. La genèse de l’ensemble des textes ayant été datée aussi précisément que possible, la chronologie de l’œuvre qui en ressort permet de repenser le rapport des textes à la biographie de l’auteur. La connaissance de celle-ci ayant, de son côté, progressé, le rapport de Kafka à plusieurs questions de son temps se voit ainsi éclairé plus précisément: par exemple celle du judaïsme et du sionisme, en particulier à partir de l’été 1917, celle de la dimension de la vie en société ou celle de l’expérience religieuse. S’agit-il d’un Kafka entièrement nouveau? Un Kafka, en tout cas, sensiblement différent de celui dont on était accoutumé à débattre – et qui a fait naître de nouvelles interprétations.

Cependant, la postérité littéraire et artistique de l’œuvre s’est élargie et renouvelée et on pourra se demander comment le dernier quart de siècle y a contribué: transpositions (ou tentatives de transposition) de ses textes à d’autres arts; "variations" artistiques ou littéraires sur ses divers écrits; devenir fictionnel de la personne historique de l’auteur. Organisé selon ces trois axes: bilan des connaissances nouvelles, renouvellement des lectures ou des interprétations, diversité de la réception créatrice sur le plan des arts et de la littérature, le colloque réunira, autour de spécialistes de nationalité allemande, française et autres, de jeunes chercheurs et des amateurs passionnés de Kafka.

COMMUNICATIONS :

  • Caspar BATTEGAY: Kafka dans le discours actuel de la "République de Berlin"
  • Albert BODENHEIMER: La magie du centre et la fragmentation de la pensée langagière. Les études hébraïques de Kafka
  • Pascale CASANOVA: Une lecture de l'Amérique
  • Catherine COQUIO: A partir de Walter Benjamin: le messianisme à l'épreuve de l'histoire?
  • Jean-Pierre GAXIE: Comment Kafka s'égypta
  • Robert KAHN: Les biographies récentes de Kafka (R. Stach, P.-P. Alt)
  • Jean JOURDHEUIL: "Théâtralité de Kafka"?
  • Ghyslain LÉVY: Kafka ou la cause perdue
  • Vivian LISKA: Infinitudes ou les fins de Kafka
  • Patrice LORAUX: Le récit sans prise chez Kafka
  • Carole MATHERON: Kafka, le yiddish et le judaïsme
  • Monika PROCHNIEWICZ: Kafka et les écrivains polonais, de Schulz à nos jours
  • Claudine RABOIN: Le chantier Kafka. L’apport des éditions critiques et des traductions des Cahiers bleus in-8°
  • Paul RAUCHS: Kafka, la tarte-à-la-crème des psychanalystes
  • Roland REUSS: L'édition fac-similé des manuscrits de Kafka
  • Ritchie ROBERTSON: Kafka et le contexte historique: l'exemple de La Colonie pénitentiaire
  • Régine ROBIN: Kafka et la mémoire
  • Hubert ROLAND: Kafka précurseur du réalisme magique: une mise au point historiographique et esthétique
  • Michèle SINAPI: Günter Anders, lecteur de Kafka
  • Gérald STIEG: Kafka et Weininger
  • Hélène THIÉRARD: Die Zürauer Aphorismen, genèse et réception d'un texte
  • Sandra TRAVERS DE FAULTRIER: Kafka-Gide: "Cet être traqué, c'est moi"
  • Sebastian VEG: Kafka, Brecht et Benjamin, Dans la colonie pénitentiaire et Homme pour homme
  • Arnaud VILLANI: Kafka ou la conscience de l'abîme
  • Karl Dietrich WOLFF: Le concept et l'histoire de l'édition fac-simile de Kafka
  • Philippe ZARD: Voyages imaginaires de Kafka en Palestine: Kafka, Urzidil, Roth, Brossat
  • John ZILCOSKY: "Samsa était voyageur". Trains, trauma et le corps mécanisé

SOIRÉES :

Projection de films avec Didier GOLDSCHMIDT

Avec le soutien de l’Université d’Osnabrück et des Editions Fischer

Catégories

Lieux

  • Centre Culturel International de Cerisy, Le Château
    Cerisy-la-Salle, France

Dates

  • samedi 31 juillet 2010
  • vendredi 30 juillet 2010
  • jeudi 29 juillet 2010
  • mercredi 28 juillet 2010
  • mardi 27 juillet 2010
  • lundi 26 juillet 2010
  • dimanche 25 juillet 2010
  • samedi 24 juillet 2010
  • vendredi 23 juillet 2010
  • jeudi 22 juillet 2010
  • mercredi 21 juillet 2010

Contacts

  • Centre Culturel International de Cerisy
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Source de l'information

  • Michaël Morel
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Colloque de Cerisy : Kafka après « son » siècle », Colloque, Calenda, Publié le lundi 01 mars 2010, http://calenda.org/200381