AccueilSaussure et la psychanalyse

*  *  *

Publié le mardi 02 mars 2010 par Delphine Cavallo

Résumé

Le présent colloque invite, d’un côté, à réfléchir sur Saussure vis-à-vis de l’œuvre de Freud et Lacan, et souhaite, d’un autre côté, attirer l’attention sur le drame inhérent à la biographie de Ferdinand dont la souffrance est passible d’analogies vis-à-vis d’autres « cas » (...).

Annonce

DU LUNDI 2 AOÛT (19 H) AU JEUDI 12 AOÛT (14 H) 2010

DIRECTION :

Izabel VILELA

ARGUMENT :

Lire Saussure comme Freud et ses successeurs ont lu Schreber? Comme on lit Wolfson?

Ce "'mal' sous les mots" sous-jacent à la biographie et aux écrits de Saussure, au-delà de ses fantomatiques anagrammes, interpelle à la fois les recherches sur le langage et sur l’inconscient. Car "[le mal], ... s’il attaque le moi et le corps, il s’en prend tout aussitôt et du même coup à ce qui les conjoint ensemble: le langage" (M. Pierssens, 1976). Si "tout dans la psychose passe par le langage"(Gilles Deleuze, 1970), ce dernier, dans ses rapports à l’inconscient — "normal" ou "pathologique" — y est à la fois mobile, symptôme et antidote donnant lieu à une paragrammaire qui rassemble patients, linguistes, poètes, fous littéraires. Saussure en ce point rencontre tout "un peuple de la parole": Mallarmé, Proust, Wolfson, Schreber, Unica Zürn, Roussel, Brisset, Artaud, Pichon, les patients "Z", "Renée" ... tous en quelque sorte des "logophiles", "naufragés de l’alphabet", dans la tourmente de la langue. Chez ces sujets en souffrance de pensée et de langue, au rebours du temps et de toute convention, l’accent est mis sur un attachement démesuré aux mécanismes du langage, notamment sous ses aspects formel et sonore, au détriment du sémantique. Ici, langue et lalangue (Lacan), grammaire et paragrammaire, normal et pathologique, psychanalyse et linguistique entretiennent des rapports plus étroits qu’on ne peut souvent le soupçonner...

Le présent colloque invite, d’un côté, à réfléchir sur Saussure vis-à-vis de l’œuvre de Freud et Lacan, et souhaite, d’un autre côté, attirer l’attention sur le drame inhérent à la biographie de Ferdinand dont la souffrance est passible d’analogies vis-à-vis d’autres "cas".

COMMUNICATIONS :

  • Michel ARRIVÉ: La notion de "conscience de la langue" chez Ferdinand de Saussure
  • Waldir BEIVIDAS: Pulsion et affect: phénoménologie ou sémiologie?
  • Gilles BOURLOT: Genèse du signifiant: Lacan, lecteur de Freud et de Saussure
  • Catherine CALECA: Malaise dans la langue: quand notre langue devient étrangère
  • Hervé CASTANET: Référent saussurien et jouissance lacanienne
  • Anne COSYN & Bernard HARMEGNIES: Le paradoxe sausurien, l'objet voix et la lalangue
  • Mauricio ESCRAGNOLLE: La valeur chez Saussure, un concept métapsychologique?
  • Irène FENOGLIO: Héritage saussurien et héritage freudien chez Emile Benveniste
  • Claudie FRANGNE: L'anagramme, le nom propre et l'incidence clinique de l'écrit: de Saussure à Lacan
  • Anne-Marie HOUDEBINE-GRAVAUD: Saussure et Freud la résistible rencontre?
  • Marie JEJCIC: L’incidence politique du signifiant lacanien
  • Chloé LAPLANTINE: L'inconscient dans le langage: une sociation psychologique inévitable et profonde
  • Josette LARUE-TONDEUR: Saussure et les anagrammes
  • Josette LARUE-TONDEUR: Saussure et le personnage mythologique
  • Alain LEMOSOF: Cliniques de lalangue et de la langue maternelle
  • Janeta MASPERO: Saussure et le paradoxe des entités abstraites. La syntaxe, fait de parole?
  • Cécile MATHIEU: Des mots à la pensée au Cours de linguistique générale, rencontres et points de rupture
  • Claudine NORMAND & Moustafa SAFOUAN: Différences, valeurs, négation: peut-on encore en dire quelque chose?
  • Joëlle NOUHET-ROSEMAN: Les onomatopées en japonais: à mi chemin entre les pulsions et le langage, entre le mot et la chose. Qu'en est-il chez Saussure?
  • Marina de PALO: La philosophie structuraliste face à Saussure et à la psychanalyse
  • Maribel PENALVER: Un soupçon de folie sur Saussure
  • Tereza PINTO: Etre fou et ne pas être à lier: à propos des "fous de la langue" et de la notion de suppléance en psychanalyse
  • Tiago RAVANELLO: L'affect depuis Lacan: éléments pour un traitement langagier de l’affect
  • Jacqueline ROUSSEAU-DUJARDIN: Au prix le plus élevé
  • Marlène SAINTE-MARIE PERRIN: Saussure un surdoué aux marges de la psychose
  • Estanislao SOFIA: Du symbolisme freudien au formalisme lacanien: Saussure lu par Jakobson lu par Lacan
  • Anne-Gaëlle TOUTAIN: La théorie de la psychose du psychanalyste Alain Manier: une articulation inédite entre linguistique et psychanalyse
  • Izabel VILELA: Les "Souvenirs" de Ferdinand de Saussure
  • Alain ZAEPFFEL: La souffrance de Ferdinand de Saussure
  • Mareike WOLF-FEDIDA: Le bilinguisme sur les traces de Saussure. Approche psychanalytique et phénoménologique

Catégories

Lieux

  • Centre Culturel Internatinoal de Cerisy, Le Château
    Cerisy-la-Salle, France

Dates

  • jeudi 12 août 2010
  • mercredi 11 août 2010
  • mardi 10 août 2010
  • lundi 09 août 2010
  • dimanche 08 août 2010
  • samedi 07 août 2010
  • vendredi 06 août 2010
  • jeudi 05 août 2010
  • mercredi 04 août 2010
  • mardi 03 août 2010
  • lundi 02 août 2010

Contacts

  • Centre Culturel International de Cerisy
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Source de l'information

  • michaël morel
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Saussure et la psychanalyse », Colloque, Calenda, Publié le mardi 02 mars 2010, http://calenda.org/200382