AccueilL'inconscient et ses musiques

L'inconscient et ses musiques

Colloque de Cerisy

*  *  *

Publié le mardi 02 mars 2010 par

Résumé

Nul ne peut se rendre totalement sourd aux mille musiques du monde qui nous assaillent. Pour autant, les psychanalystes ont peu et parfois maladroitement écrit sur la musique. Ou bien ils ont été soucieux de reconstituer quelque psychobiographie, ou bien leur étude s'est principalement attachée à l’examen des thèmes développés dans les opéras ou le texte des lieder et mélodies. Rien, ou presque, sur ce que Lacan choisit d’appeler une pulsion invocante, c’est-à-dire une pulsion où la question de l’appel et de l’adresse est centrale (...).

Annonce

DU SAMEDI 11 SEPTEMBRE (19 H) AU SAMEDI 18 SEPTEMBRE (14 H) 2010

DIRECTION :

Jean-Michel VIVES

ARGUMENT :

Nul ne peut se rendre totalement sourd aux mille musiques du monde qui nous assaillent. Pour autant, les psychanalystes ont peu et parfois maladroitement écrit sur la musique. Ou bien ils ont été soucieux de reconstituer quelque psychobiographie, ou bien leur étude s'est principalement attachée à l’examen des thèmes développés dans les opéras ou le texte des lieder et mélodies. Rien, ou presque, sur ce que Lacan choisit d’appeler une pulsion invocante, c’est-à-dire une pulsion où la question de l’appel et de l’adresse est centrale.

Comprendre comment, pourquoi et par quoi les œuvres d’art "produisent de l’effet", telle était la défense première d’un Freud se défiant des passions qui risquaient de l’envahir et de le déborder. "Lorsque je ne puis faire ainsi, par exemple pour la musique, je suis presque incapable d’en jouir. Une disposition rationaliste ou peut-être analytique lutte en moi contre l’émotion quand je ne puis savoir pourquoi je suis ému, ni ce qui m’étreint" nous avertit-il, en 1914, dans son texte Le Moïse de Michel-Ange. On le voit la question de l’incommensurable, cette faille qui fait source et qui fait que l’homme est homme, est un point de butée de la pensée freudienne. Etrangement, Freud, celui qui découvrit la parole inconsciente, ne fut pas conduit à concevoir une pulsion invocante. Est-ce parce qu'il ne pouvait penser que des pulsions sexuelles? Ou est-ce que nous ne devons pas reconnaître que dans sa réflexion sur la pulsion nous pouvons repérer chez Freud un impensé que Lacan a nommé le réel?

Ce sont ces questions que nous voudrions mettre au travail au cours de ce colloque en faisant dialoguer psychanalystes, philosophes, anthropologues, compositeurs et musiciens.

COMMUNICATIONS :

  • Dominique BERTRAND: Ut queant laxis, de la Voix perdue nait la musique
  • Thierry BISSON: Petite hongroise pulsionnelle, une approche szondienne de l'harmonie inconsciente...
  • Anne BOISSIÈRE: Musique, psychanalyse: l'espace (doublement) en question
  • Luc CHARLES-DOMINIQUE: Le poids des codes symboliques et de la pré-détermination dans l'expression musicale de la souffrance et de la déchirure
  • Jean CHARMOILLE: Jouir de la musique du corps sexué
  • Jean-Marc CHOUVEL: La pulsion esthétique
  • Frédéric DE RIVOYRE: Take the A train
  • Alain DIDIER-WEILL: Commentaire des écrits de Dominique Bertrand
  • Olivier DOUVILLE: De l’interprétation en jazz et en psychanalyse
  • Catherine FAVA-DAUVERGNE: Du cri d'existence au chant, un surgissement revisité
  • Claire GILLIE: La voix battue en brèche
  • Giovanni GUERRA: Musique, émotion, inconscient: logiques d'une perlaboration
  • Michel IMBERTY: La musique serait-elle révélatrice d'un temps de l'inconscient?
  • Edith LECOURT: L’intervalle musical: de l’autre à l’Autre
  • Philippe LEROUX & Emmanuelle LIZÈRE: L'œuvre musicale comme espace transitionnel
  • Brigitte LEROY-VIÉMON: Paysage, rythme et monde: la musique du Réel
  • Serge LESOURD: La sexuation de la voix
  • Claude MAILLARD: D'écrire la voix. L'expérience de l'appel ou le temps de l'attente
  • Diego MINCIACCHI: La sonification versus la composition biotique des icônes du cerveau. La musique: de la neuroscience à la performance
  • Annie PARADIS: Les cris de la Reine. Quelques notes sur un personnage de La Flûte enchantée de Mozart
  • Mario PEREIRA: Musicalité et séparation
  • Laetitia PETIT: En quoi la musique enrichit la conception freudienne de la temporalité?
  • Jean-Jacques RASSIAL: Le vide, le blanc, le silence et le réel
  • François SAUVAGNAT: Au-delà de l'expressivité: musique et structuration inconsciente du corps
  • France SCHOTT-BILLMANN: L’invocation du cœur dans la danse chantée
  • Aline TAUZIN: A propos de la musique, de l’islam et du féminin dans le Maghreb contemporain
  • Alain VANIER: La musique est-elle du bruit qui pense?
  • Claudine VASSAS: Voix de femme, corps de danse chez Pina Bausch
  • Véronique VERDIER: Des affects en musique: de la création à l’expérience esthétique
  • Frédéric VINOT: Dénuement/dénouement: à propos du "free jazz"
  • Jean-Michel VIVES: De l’épisode phobique au devenir metteur en scène d’opéra du "petit Hans": une voi(e)x d’accès à l’inconscient et ses musiques
  • Alain ZAEPFFEL: La souffrance de Ferdinand de Saussure

SOIRÉES - CONCERTS :

  • Pierre-Yves ARTAUD (flutiste)

Catégories

Lieux

  • Centre Culturel International de Cerisy, Le Château
    Cerisy-la-Salle, France

Dates

  • samedi 18 septembre 2010
  • samedi 11 septembre 2010
  • dimanche 12 septembre 2010
  • lundi 13 septembre 2010
  • mardi 14 septembre 2010
  • mercredi 15 septembre 2010
  • jeudi 16 septembre 2010
  • vendredi 17 septembre 2010

Contacts

  • Centre Culturel International de Cerisy
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Source de l'information

  • Michaël Morel
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'inconscient et ses musiques », Colloque, Calenda, Publié le mardi 02 mars 2010, http://calenda.org/200389