AccueilUsages de l'attentat politique

Usages de l'attentat politique

The uses of political attacks

*  *  *

Publié le mardi 02 mars 2010 par Karim Hammou

Résumé

Sous des formes très diverses – du carnage au jet de chaussure en passant par le sabotage de voies ferrées –, l’attentat est au premier plan de notre actualité. Cette journée propose de s'interroger sur l'histoire et l'historicité de ce phénomène à la fois fort ancien et inscrit au cœur de notre modernité politique et médiatique. Sans ignorer la spécificité d'une violence « aveugle » ou « totale » propre au monde contemporain, mais sans s’enfermer non plus dans la catégorie polémique du « terrorisme », on souhaite se resituer dans la longue durée du meurtre politique et des tactiques de la terreur. Le projet est aussi de souligner, à travers études de cas et analyses transversales, la variété des dimensions ou des usages de l’attentat : mode d’action ou stratégie subversive, mais aussi prétexte à la répression ou à l’affermissement du pouvoir, voire motif de l’imaginaire ou modèle de la création.

Annonce

Gerhico-Cerhilim

Usages de l'attentat politique

Journée d'études

Poitiers, jeudi 11 mars 2010, 9h30-17h

Hôtel Fumé, Salle des Actes

Sous des formes très diverses – du carnage au jet de chaussure en passant par le sabotage de voies ferrées –, l’attentat est au premier plan de notre actualité. Cette journée propose de s'interroger sur l'histoire et l'historicité de ce phénomène à la fois fort ancien et inscrit au cœur de notre modernité politique et médiatique. Sans ignorer la spécificité d'une violence  « aveugle » ou « totale » propre au monde contemporain, mais sans s’enfermer non plus dans la catégorie polémique du « terrorisme », on souhaite se resituer dans la longue durée du meurtre politique et des tactiques de la terreur. Le projet est aussi de souligner, à travers études de cas et analyses transversales, la variété des dimensions ou des usages de l’attentat : mode d’action ou stratégie subversive, mais aussi prétexte à la répression ou à l’affermissement du pouvoir, voire motif de l’imaginaire ou modèle de la création. Démultiplié par la représentation, l’attentat, « petit » ou « grand », nous conduit enfin à réfléchir sur les usages de ce type d’événement dans les sciences historiques.

Programme

Matinée, sous la présidence de Frédéric Chauvaud

9h30 : présentation (Gilles Malandain)

Images

9h45 : Denise Turrel (Poitiers, CESCM) : « L'iconographie de l'assassinat d'Henri IV, du XVIIe au XIXe siècle »

10h15 : Karine Salomé (Paris I, Centre de Recherche en Histoire du XIXe siècle) : « Représentations de l’attentat politique au XIXe siècle. Enjeux et usages de la mise en image d’un événement irreprésentable »

Tournants

11h15 : Guillaume Mazeau (Paris I, IHRF) : « Les attentats sous la Révolution française »

11h45 : François Godicheau (Bordeaux III, Ameriber) : « L'attentat anarchiste en Espagne à la fin du XIXe siècle » 

Après-midi, sous la présidence de Jérôme Grévy

Procès

14h : Edwige de Boer (Poitiers, Gerhico-Cerhilim) : « Le recours en grâce des auteurs d'attentat au XIXe siècle »

14h30 : Laurent Willemez (Poitiers, GRESCO) : « Justice, rhétorique et représentation politique. Les avocats dans les procès politiques dans la France du Second Empire »

Configurations

15h30 : Fabien Archambault (Limoges, Gerhico-Cerhilim) : « L'attentat contre Togliatti du 14 juillet 1948 »

16h : Eric Kocher-Marboeuf (Poitiers, Gerhico-Cerhilim) : « L'OAS, la DS, le Général et le Petit-Clamart, ou le triomphe de Cinquième République » 

contact : gilles.malandain@univ-poitiers.fr

présentation approfondie du projet : http://ihrf.univ-paris1.fr/spip.php?article409

Lieux

  • Hôtel Fumé, 8 rue René Descartes
    Poitiers, France

Dates

  • jeudi 11 mars 2010

Contacts

  • Gilles Malandain
    courriel : Gilles [dot] Malandain [at] ens [dot] fr

Source de l'information

  • Gilles Malandain
    courriel : Gilles [dot] Malandain [at] ens [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Usages de l'attentat politique », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 02 mars 2010, http://calenda.org/200412