AccueilLes mobilités éprouvantes. (Re)connaître les pénibilités des déplacements ordinaires

Les mobilités éprouvantes. (Re)connaître les pénibilités des déplacements ordinaires

Testing mobilities. Recognising the difficulty of everyday movements

*  *  *

Publié le mardi 02 mars 2010 par Karim Hammou

Résumé

Ce colloque international et interdisciplinaire s'adresse à toutes celles et tous ceux que la question des pénibilités liées aux déplacements quotidiens préoccupe. On y traitera des thèmes de la mobilité des adolescents, des professionnels des déplacements, de la cohabitation sociale dans les espaces de déplacement, des mobilités en situations violentes ou encore de la production sociale des mobilités pénibles.

Annonce

JEUDI 25 MARS

13.15-13.30 Présentation

Michel Hubert & Pierre Lannoy

13.30-14.00 Mobilisations réflexives 

Bertrand Montulet, Christophe Mincke (ULB, FUSL) : Immobilités éprouvées et mobilités éprouvantes. Quelques considérations à propos de l’idéologie des mobilités. 

14.00-15.45. ATELIER 1 - Déplacements adolescents, déplacements éprouvants ? 

  1. Nicolas Oppenchaim (LVMT, ENPC/UMLV) : La pénibilité des déplacements, le capital et l’épreuve : trois concepts explicatifs des inégalités dans la mobilité ? Le cas des adolescents de quartiers sensibles.  
  2. Marie-Hélène Vandersmissen et Martial Labarthe (Université Laval, Québec) : Déplacements d’accompagnement des jeunes : comment appréhender leur caractère éprouvant? 
  3. Marie Goyon (LET, ENTPE/CNRS) : Adolescences sous influence : l’exemple des épreuves de mobilité dans le périurbain de la Dombes (France). 

Discussion animée par Christophe Enaux

15.45-16.00 Pause

16.00-18.15. ATELIER 2 - La production sociale des mobilités pénibles 

  1. Kamila Tabaka (Laboratoire de Sociologie Urbaine LaSUR, EPF Lausanne) : Les pénibilités des modes de déplacements des habitants métropolitains. Les opinions sur les modes de déplacements des habitants de la grande région grenobloise.  
  2. Josette Debroux (Faculté d’anthropologie et de sociologie, Université Lyon 2) : Les ressorts de la perception différenciée des déplacements domicile-travail de périurbains. 
  3. André-Poyaud Isabelle (CNRS, Grenoble), Bahoken Françoise (Université de Poitiers), Dubucs Hadrien (Université Paris 12), Dureau Françoise (IRD), Giroud Matthieu (Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand II), Imbert Christophe (Université de Poitiers) : Les circulants entre métropoles européennes à l’épreuve de leurs mobilités : une lecture temporelle, spatiale et sociale de la pénibilité. 
  4. Alain Morice (Université Paris-Diderot, UFR de Sciences sociales) : Le migrant sans avenir ou l’assignation au mouvement perpétuel : propositions pour un modèle. 

Discussion animée par Joël Meissonnier

20.00 Dîner

VENDREDI 26 MARS

9.00-10.00 Grande conférence 

Pierre Tripier (Laboratoire Printemps - Université de Versailles-Saint Quentin et CNRS). Le paradoxe de l’ambulant et la double épreuve du couple LAT (Living Apart Together)

10.00-11.15. ATELIER 3 - Pénibilités professionnelles 

  1. R. Gressel et C. Mundutéguy (INRETS – SPLOTT, Noisy-le-Grand) :  La mobilité dans la gestion et l’articulation des tâches professionnelles et domestiques. Le cas de J. et de I., Infirmières en Hospitalisation à Domicile (HAD). 
  2. Fabrice Hamelin (Univ. Paris Est-INRETS) et Chloé Eyssartier  (Univ. de Nantes-Cete Ouest) : Contrôle automatisé et pénibilité des déplacements. Discussions croisées de professionnels de la route et de professionnels sur la route.   

Discussion animée par Sébastien Lord

11.15-11.30 pause

11.30-12.45. ATELIER 4 - Situations violentes et épreuves de mobilité 

  1. Bénédicte Tratnjek (Paris-Sorbonne) : Se déplacer dans les villes en guerre : mobilités restreintes, mobilités contraintes et mobilités forcées.  
  2. Christophe Mincke (FUSL, Bruxelles) : Immobilisation carcérale et mobilités éprouvantes. Le mouvement au fondement de la légitimité de l’incarcération ? 

Discussion animée par Thierry Ramadier 

12.45-14.00 repas 

14.00-16.15. ATELIER 5 - Les espaces circulatoires et leurs pénibilités 

  1. Jörg Potthast (Université de Siegen et INRETS) : Comment rendre éprouvable l'insécurité routière et comment refaire la politique de l'accès au réseau? Controverse sur "le cauchemar routier" en France (2002). 
  2. Frédéric DOBRUSZKES (ULB-IGEAT), Michel HUBERT (FUSL), François LAPORTE (UCL), Caroline VEIDERS (ULB) : Réorganisation d’un réseau de transport collectif, ruptures de charge et mobilités éprouvantes : l'expérience bruxellois 
  3. Anne Jarrigeon (Université Paris Est, LVMT, INRETS – UMLV – Ecole des Ponts, Paris) : La mobilité à l’épreuve de la foule. L’expérience des transports et des espaces publics parisiens. 
  4. Théo Fort-Jacques (Laboratoire Société Environnement Territoire, CNRS et université de Pau et des Pays de l’Adour) : Le déplacement comme épreuve de la coprésence. Le cas des mobilités quotidiennes dans la ligne 1 du métro à Paris. 

Discussion animée par Pierre Lannoy 

16.15-16.45  

Conclusions par Marcelle Stroobants & Michel Hubert 

Catégories

Lieux

  • METICES - Institut de Sociologie - Avenue Jeanne 44 - B-1050
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • jeudi 25 mars 2010
  • vendredi 26 mars 2010

Fichiers attachés

Mots-clés

  • mobilité, transports, espaces, temporalités, santé, genre, travail

Contacts

  • BRUYNDONCKX Manuela
    courriel : mbruyndonckx [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Pierre Lannoy
    courriel : pilannoy [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Les mobilités éprouvantes. (Re)connaître les pénibilités des déplacements ordinaires », Colloque, Calenda, Publié le mardi 02 mars 2010, http://calenda.org/200418