AccueilSciences de la vie coloniale, XIXe-XXe siècles

Sciences de la vie coloniale, XIXe-XXe siècles

Sciences of colonial Life, 19th-20th centuries

Bilans, enjeux et perspectives

Appraisals, stakes and perspectives

*  *  *

Publié le mardi 09 mars 2010 par Karim Hammou

Résumé

L'essor remarquable des post-colonial studies a permis un renouveau du champ des études coloniales et de l'histoire de la colonisation. Ce congrès se donne pour objectif d'échanger au niveau de ces nouvelles approches dans le champ des études coloniales et de mesurer leurs éventuelles influences sur les études actuelles d'histoire des sciences de la vie (i.e. sciences biologiques et médicales) coloniales.

Annonce

L'essor remarquable des post-colonial studies a permis un renouveau du champ des études coloniales et de l'histoire de la colonisation. Nées sous l'impact du livre d'Edward Saïd, L'Orientalisme, L'Orient créée par  l'Occident (1980), ces études reprennent à leur compte l'idée maîtresse du livre de Saïd, à savoir qu'il n'y a pas eu imposition unidirectionnelle d'un savoir impérialiste sur un savoir indigène mais co-construction de différents types de savoirs, circulant dans les sociétés et cherchant une légitimation, non sans conflits et rapports de forces. En reconnaissant ce livre comme source immédiate d'inspiration, des auteurs tels que Gayatri C. Spivak, Homi K. Bhabha et David Arnold ont contribué au développement d’une approche du post-colonial, respectivement en étudiant la parole des dominés, en développant une théorie post-coloniale, en montrant comment la médecine occidentale avait pu être contestée dans des contextes coloniaux.

Si les post-colonial studies ont fondé leurs recherches autour de l'analyse des discours, des historiens, des sociologues et des anthropologues des sciences ont insisté sur la confrontation de ces discours avec les pratiques. Par exemple, Warwick Anderson (2002) en reprenant le concept d'« écologie des savoirs » insiste sur le fait que les études postcoloniales sur la science sont susceptibles de réintroduire la matérialité de la pratique scientifique là où les postcolonial studies ont peut-être trop souvent insisté sur la textualité de la rencontre coloniale.

On peut donc se demander dans quelle mesure le croisement des approches des science studies et des postcolonial studies n’est pas à même de mieux documenter les échanges scientifiques et la production d’identités (à la fois individuelles et sociales) le long de réseaux d'échanges qui, davantage que la dichotomie entre centre et périphérie, viendraient mettre à l’épreuve les agencements et jeux d’échelle entre le local et le global. Même si leurs approches diffèrent, post-colonial studies et science studies permettent peut-être de dépasser la vision réductrice d'un rapport univoque et dominateur des savoirs coloniaux sur les savoirs indigènes et ont résolument, chacune à leur manière, ouvert des pistes de réflexion sur l'histoire de la colonisation et les sciences coloniales. Qu'en est-il des recherches actuelles sur les sciences de la vie coloniales ? Dans quelle mesure ont-elles bénéficié du renouveau apporté par les post-colonial studies et les science studies? Comment ces études permettent de (re)penser la question des rapports entre savoirs et pouvoirs (ici scientifique) sans tomber dans la vision réductrice d'une manipulation coloniale de tous les savoirs.

Ce congrès se donne pour objectif d'échanger au niveau de ces nouvelles approches dans le champ des études coloniales et de mesurer leurs éventuelles influences sur les études actuelles d'histoire des sciences de la vie (i.e. sciences biologiques et médicales) coloniales.

Mercredi 24 mars 2010

14h-14h30 : Introduction/Présentation (Matthieu Fintz, Marion Thomas)

1- Sciences de la vie coloniale et naturalisation des « Tropiques »

  • 14h30-15h : Annick Opinel – Colonial, racial, déterministe, climatique, progressiste: les adjectifs du débat scientifique et médical sous les tropiques (fin XIXe-début XXe siècles)
  • 15h-15h30 : Anne-Marie Moulin Un essai colonial de naturalisation de l’histoire : l’ethnographie médicale d’Ernest Gobert en Tunisie (1906-1950)

15h30-16h: pause

  • 16h-16h30 : Carole Reynaud-Paligot – Anthropologie raciale et pratiques coloniales
  • 16h30-17h15 : Joël Danet – Mise en scène de la science et des tropiques dans le cinéma colonial accompagné par la projection du film Tropique de la Science (circa 1940-1950)

18h30 : projection du film, Jean Rostand, le solitaire de Ville-d’Avray, de Jean-Claude Bringuier (1973) – au Jardin des Sciences

Jeudi 25 mars 2010

2- Circulation et négociation des savoirs biomédicaux dans les espaces coloniaux

  • 9h-9h30: Ronald Guilloux – L’acupuncture et le moxa en Europe : de l’expérience pratique à la domination orientaliste (17e – 19e siècles)
  • 9h30-10h: Claire Fredj –Femmes et professions médicales dans l’Algérie coloniale
  • 10h-10h30: Elsa Dorlin - L'émergence de la médecine coloniale (XVIIe-XVIIIe siècle) et les "maladies des nègres"

10h30-11h: pause

  • 11h-11h30: Guillaume Lachenal – Histoires croisées de la médecine coloniale.
    Sociabilités médicales et échanges inter-impériaux en Afrique
  • 11h30-12h: Frédéric Keck – La surveillance de la grippe aviaire à Hong Kong : situation coloniale et postcoloniale

3- Environnement & écologie : de l’acclimatation à la conservation de la nature

  • 14h-14h30: Joseph Horan – Indies beyond the Alps: acclimatization and Empire in Napoleonic Italy
  • 14h30-15h: Josquin Debaz – Réalisme économique et eugénisme dans le modèle colonial de protection de la Nature d'Abel Gruvel (1870-1941)
  • 15h-15h30: Yannick Mahrane – De la protection de la nature à la conservation des ressources naturelles : une histoire de l’IUCN en contexte colonial et postcolonial de la fin du 19ème siècle à 1980

15h30-16h: pause

  • 16h-16h30: Franziska Torma – Probing the seven seas. Towards an oceanic and postcolonial concept of tropicality (1950-1970)

16h30-17h30: synthèses (Christian Bonah, Odile Goerg et Anne Rasmussen) & discussion générale

Lieux

  • Hospices civils, Institut d'anatomie pathologique, salle 19 (1er étage)
    Strasbourg, France

Dates

  • mercredi 24 mars 2010
  • jeudi 25 mars 2010

Mots-clés

  • postcolonial, médecine, écologie, tropiques

Contacts

  • Fintz Matthieu
    courriel : mfintz [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Matthieu Fintz
    courriel : mfintz [at] voila [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sciences de la vie coloniale, XIXe-XXe siècles », Colloque, Calenda, Publié le mardi 09 mars 2010, http://calenda.org/200492