AccueilSurvivance d'Aby Warburg

Survivance d'Aby Warburg

Aby Warburg’s Survivance

Sens et destin d'une iconologie critique

Meaning and Destiny of a Critical Iconology

*  *  *

Publié le vendredi 05 mars 2010 par Marie Pellen

Résumé

Afin d'engager une réévaluation de l'oeuvre d'Aby Warburg en abordant ses multiples facettes, ce colloque international, conjointement organisée par l'université Michel de Montaigne Bordeaux 3, l'Institut national d'histoire de l'art et l'École des hautes études en sciences sociales, se déroulera en deux temps et en deux lieux : à Bordeaux à l'automne 2010 et à Paris au printemps 2011.

Annonce

1er volet : 18 et 19 novembre 2010 au CAPC Musée, Bordeaux

2nd volet : 12 et 13 mai 2011 à l'INHA, Paris

Date limite pour déposer une proposition de communication : 15 mai 2010

Organisateurs

  • Sabine Forero-Mendoza, laboratoire de recherches LAPRIL/ARTES, Université de Michel de Montaigne – Bordeaux 3 ;
  • Bertrand Prévost, Université de Michel de Montaigne – Bordeaux 3 ;

en collaboration avec

  • Anne Lafont, Institut National d'Histoire de l'Art
  • Giovanni Careri, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Comité scientifique

  • Giovanni Careri (EHESS, Paris),
  • Claudia Cieri-Via (Université La Sapienza, Rome),
  • Michel Espagne (ENS, Paris),
  • Sabine Forero (Université de Bordeaux 3),
  • Claude Imbert (ENS, Paris),
  • Anne Lafont (INHA, Paris),
  • François-René Martin (ENSBA Paris),
  • Bertrand Prévost (Université de Bordeaux),
  • François Quiviger (Warburg Institute, Londres),
  • Carlo Severi (EHESS - CNRS),
  • Sigrid Weigel (Zentrum für Literatur- und Kulturforschung, Berlin).

Thématique

Depuis une dizaine d'années environ, l'oeuvre d'Aby Warburg connaît un regain d'intérêt manifeste. La France n'est pas étrangère à ce mouvement, bien que les écrits et les intuitions de l'historien de l'art hambourgeois y soient restés longtemps méconnus. Telle est sans doute la raison pour laquelle aucune rencontre d'envergure n'a encore été consacrée à la réévaluation des propositions du fondateur de « l'iconologie critique ». Ce colloque voudrait pallier un tel manque, en envisageant le plus largement possible les diverses facettes d'une oeuvre protéiforme et en dressant l'état actuel de la recherche qui lui est consacrée. S'il y a lieu de parler d'une survivance d'Aby Warburg, c'est bien pour souligner d'un même trait l'originalité passée et la fécondité présente d'une pensée qui, tout à la fois, invite à redéfinir l'image, redessine les cadres de l'histoire de l'art et invente de nouveaux motifs et figures.
À l'image même d'une démarche interprétative qui présuppose des déplacements dans le temps et l'espace, cette rencontre, conjointement organisée par l'université Michel de Montaigne Bordeaux 3, l'Institut national d'histoire de l'art et l'Ecole des hautes Etudes en Sciences Sociales, se déroulera en deux temps et en deux lieux : à Bordeaux à l'automne 2010 et à Paris au printemps 2011.
Les deux sessions s'articuleront de la manière suivante :

1. Premier volet : Aby Warburg à la lettre

Dans la mesure où elle entend fonder une nouvelle science de l'art qui présuppose une circulation à travers les savoirs (l'anthropologie, la psychologie, la philosophie, la philologie…), l'oeuvre d'Aby Warburg peut être évaluée pour elle-même. Le premier volet du colloque s'attachera à la lettre même de cette oeuvre en se consacrant à l'étude de sa genèse et de ses sources comme à l'élucidation de notions et de points théoriques encore insuffisamment analysés. « À la lettre », l'expression n'est pas une simple formule rhétorique, dans la mesure où l'établissement même du corpus warburgien n'est toujours pas chose acquise. Les textes publiés, on le sait, ne forment qu'un ensemble minime au regard des carnets de notes qui constituent des lieux d'élaboration conceptuelle et d'invention particulièrement féconds.
Cette première session offrira l'occasion de faire le point sur la publication, la traduction et le commentaire des textes. Elle permettra, en particulier, de revenir sur l'interprétation des « formules de pathos » (Pathosformeln) et de la notion de « survivance » (Nachleben), pour en rester aux aspects les plus célèbres de l'oeuvre. Il s'agira encore d'essayer d'en savoir davantage sur les modèles proprement énergétiques et dynamiques qui informent la pensée warburgienne. Le séjour au Nouveau-Mexique et le dossier du Rituel du serpent, la maladie mentale et sa « sublimation » épistémologique, l'Atlas Mnémosyne, dans le détail de ses planches comme dans sa visée générale, ou encore la bibliothèque KWB de Hambourg conçue comme oeuvre, tous ces thèmes devront être abordés afin de cerner, autant que possible, une oeuvre irréductiblement plurielle.

2. Second volet : Motifs warburgiens

Le second volet voudrait, quant à lui, mesurer l'extraordinaire valeur heuristique que recèle la démarche iconologique. Quelle résonance l'oeuvre possède-t-elle par-delà ses textes ? Quel est son devenir et, de façon plus pragmatique, comment utiliser ses intuitions ? De fait, la science des images instaurée par Warburg aboutit, et ce n'est pas son moindre résultat, à l'invention de nouveaux thèmes et objets. Il est loisible de se pencher sur ceux que Warburg a lui-même élaborés (la grisaille, la Ninfa…), mais, en prolongeant sa pensée, on peut en proposer d'autres. Il s'agirait en l'occurrence de faire subir à Warburg le traitement même qu'il réservait aux images et de suggérer des déplacements, des hybridations, des transformations, des découpes et des montages. La pertinence de la méthode warburgienne au regard du cinéma mérite notamment d'être interrogée, mais on peut encore se pencher sur les perspectives interprétatives qu'elle ouvre dans le domaine de la photographie et même dans celui de l'informatique. Qu'en est-il, enfin, de ses usages en anthropologie ou dans l'étude des cultures non-occidentales ? Au-delà des clivages disciplinaires, c'est bien la portée d'une pensée de l'image et de l'histoire de la culture fort originale qu'il s'agira d'interroger.

Le comité scientifique examinera les propositions et communiquera les résultats de sa sélection mi-juin 2010.

Dates et lieux du colloque
1er volet : 18 et 19 novembre 2010 au CAPC Musée, Bordeaux
2nd volet : 12 et 13 mai 2011 à l'INHA, Paris

La proposition de communication devra se limiter à 300 mots et inclure les éléments suivants :

  • Nom et prénom de (s) auteurs (s)
  • Court C.V. et bibliographie sélective
  • Titre(s), fonction(s) et institution de rattachement
  • Coordonnées (adresse postale, numéro de téléphone, adresse email)
  • Titre de la communication et principaux arguments

Langues : français ou anglais pour les propositions ; français, allemand, anglais ou italien pour les communications.

Merci d'adresser vos propositions par courriel (en document joint, sous format Word) à :
sabineforero@yahoo.fr
bertrand.prevost3@wanadoo.fr

Pour toute information sur le colloque, vous pouvez contacter :

Sabine Forero
UFR Arts
Université de Bordeaux 3
Domaine Universitaire
33607 Pessac Cedex
France
06 28 52 68 56
sabineforero@yahoo.fr

Bertrand Prévost
UFR Arts
Université de Bordeaux 3
Domaine Universitaire
33607 Pessac Cedex
France01 53 28 05 49 - 06 37 01 57 27
bertrand.prevost3@wanadoo.fr

Lieux

  • Paris, France
  • Bordeaux, France

Dates

  • samedi 15 mai 2010

Mots-clés

  • Aby Warburg, iconologie, iconographie, histoire de l'art, warburgien, anthropologie

Contacts

  • Sabine Forero
    courriel : sabineforero [at] yahoo [dot] fr
  • Bertrand Prévost
    courriel : bertrand [dot] prevost3 [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Johanna Renard
    courriel : johanna [dot] renard [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Survivance d'Aby Warburg », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 05 mars 2010, http://calenda.org/200494