AccueilLes pratiques contemporaines de contrôle

Les pratiques contemporaines de contrôle

Watching, filing, penalising: contemporary practices of control

Dans le cadre du Festival Raisons d'agir 2010 « Surveiller, ficher, pénaliser »

"Raisons d'agir" Festival 2010

*  *  *

Publié le jeudi 11 mars 2010 par Karim Hammou

Résumé

Ne sommes-nous pas de plus en plus fichés et contrôlés ? La logique sécuritaire ne tend-elle pas à se généraliser à des domaines toujours plus variés (au travail, à l’école, dans le domaine de l’aide sociale, etc.) ? Quelles formes de résistances à ces évolutions peut-on observer et envisager ? Cette année, en croisant le regard d’artistes, de sociologues, d’historiens et de militants, la nouvelle édition du festival Raisons d’agir entend apporter des éclairages argumentés, informés mais aussi nuancés sur ces questions. Ouverte au grand public, cette manifestation invite également à participer aux débats les chercheurs et les réalisateurs extérieurs à la ville ou à la région, et plus largement, toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à ces problématiques.

Annonce

du 25 au 27 mars 2010

Espace Mendès France, cinéma Le Dietrich, Poitiers

Ne sommes-nous pas de plus en plus fichés et contrôlés ? La logique sécuritaire ne tend-elle pas à se généraliser à des domaines toujours plus variés (au travail, à l’école, dans le domaine de l’aide sociale, etc.) ? Quelles formes de résistances à ces évolutions peut-on observer et envisager ? Cette année, en croisant le regard d’artistes, de sociologues, d’historiens et de militants, la nouvelle édition du festival Raisons d’agir entend apporter des éclairages argumentés, informés mais aussi nuancés sur ces questions.

Ouverte au grand public, cette manifestation invite également à participer aux débats les chercheurs et les réalisateurs extérieurs à la ville ou à la région, et plus largement, toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à ces problématiques.

Partenariats

Le festival Raisons d’agir 2010 est organisé par l’association Raisons d’agir Poitiers, L’Associo et La famille digitale, en partenariat avec l’association Pour Politis, le cinéma Le Dietrich, l’Espace Mendès France ― le Lieu multiple, et radio Pulsar avec le soutien financier de l’université de Poitiers, de la ville de Poitiers et de la région Poitou-Charentes.

Informations pratiques

mail : contact@festivalraisonsagir.org

web : http://festivalraisonsagir.org

 Le festival est ouvert à tous. L’accès à l’ensemble des manifestations est libre et gratuit, hormis à la projection de Punishment Park au cinéma Le Dietrich le vendredi soir au tarif unique de 4€.

Libre participation aux frais du festival.

Programme

Pour la soirée d’ouverture, l’édition 2010 accueillera notamment Loïc Wacquant dont les ouvrages publiés en France constituent autant de références sur les questions de l’encadrement des classes populaires ou encore de la pénalisation et ont été diffusés bien au-delà de la seule sphère universitaire. Cette première journée du festival devrait de ce fait rencontrer d’emblée un large public.

Cette nouvelle édition sera également plus dense encore dans sa programmation que les éditions précédentes, toujours tournée vers le grand public à l’échelle locale mais aussi plus attractive pour des chercheurs, des réalisateurs ou un public d’amateurs accueillis dans la ville pour participer à l’ensemble de la manifestation. Comme l’année précédente, une partie du festival prendra la forme d’une journée et demie d’études de chercheurs en sciences sociales, ouverte à un public extérieur et donnant lieu à publication ultérieure. Les autres moments du festival seront résolument grand public et croiseront les regards des militants, des chercheurs et des documentaristes.

 Le festival est ouvert à tous. L’accès à l’ensemble des manifestations est libre et gratuit, hormis à la projection de Punishment Park au cinéma Le Dietrich le vendredi soir au tarif unique de 4€. Libre participation aux frais du festival.

 Jeudi 25 mars

à l’Espace Mendès France, entrée libre

Préambule 15h ― 17h

Retour sur la manifestation du 10 octobre à Poitiers et les événements qui s'ensuivirent

Table ronde avec Bertrand Geay et Nicolas Lefol, sociologues, Samuel Bastard, Jean-Salvy Compte, militants inculpés, Philippe Brottier, avocat, Jean-François Chazerans, militant du comité anti-répression,  Philippe Paradot, syndicaliste, et Philippe Bonnet, journaliste, Nouvelle République - Centre-Presse.

La « modernisation de l’Etat » et la tentation pénale

18h30 Surveiller pour discipliner : les transformations contemporaines de l'État

Conférence et débat avec Loïc Wacquant, sociologue, université de Californie à Berkeley.

19h30 Buffet

21h Projection de La raison du plus fort

Documentaire de Patrick Jean ― France, Belgique, 2005

Projection suivie d'un débat animé par Benoit Perraud, réalisateur, membre de La Famille Digitale

Vendredi 26 mars

Journées d’études « Les pratiques contemporaines de contrôle »

A suivre le samedi — Espace Mendès France, entrée libre

9h30 ― 11h L’évolution des pratiques d’administration de la population

  • Administrer la misère par Vincent Dubois, professeur de sociologie à l’institut d’études politiques de Strasbourg.
  • La rationalisation bureaucratique de l’action sociale et ses contradictions par Romuald Bodin, maître de conférences en sociologie à l’université de Poitiers.
  • L’administration d’une jeunesse entre école et travail par Olivier Paquereau, étudiant en sociologie à l’université de Poitiers. 

11h30 ― 13h L’évolution des pratiques de contrôle de « l’étranger »

  • « Trier » les étrangers par Alexis Spire, chargé de recherche au CNRS.
  • Nationalisme et xénophobie d'État : comment résister ? par Jérôme Valluy, professeur de science politique, université Panthéon-Sorbonne - Paris 1. 
  • Droit au séjour et définition du « bon imam » en pays laïque par Solenne Jouanneau, docteure en sociologie.  

14h30 ―16h Enfance, jeunesse, école

  • La pénalisation scolaire par Bertrand Geay, professeur de sociologie de l’éducation à l’université de Picardie.
  • Lutter contre l'absentéisme scolaire : construction politique et contradictions des nouveaux modes de « gestion » institutionnelle du phénomène par Etienne Douat, maître de conférences en sociologie à l’université de Poitiers.
  • Le corps de l’enfant et la rénovation de la bio-politique par Gérard Neyrand, sociologue, professeur à l'université de Toulouse.

16h30 ― 18h Les nouvelles pratiques de contrôle dans le travail

  • Droit du travail et luttes au travail par Laurent Willemez, maître de conférences en sociologie à l’université de Poitiers.
  • L'injonction à l'autonomie : paradoxes et faux-semblants de pratiques managériales contemporaines par Hélène Stevens, maître de conférences en sociologie à l’université de Poitiers.
  • Conseillers financiers de la Poste sous surveillance : contrôle organisationnel et résistance des agents par Nadège Vezinat, doctorante en sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales. 

Soirée Cinéma

Au cinéma Le Dietrich, tarif unique : 4€

21h Projection de Punishment Park

Fiction de Peter Watkins ― Etats-Unis, 1971

Projection suivie d’un débat sur la crise des mass-medias en présence de Peter Watkins, réalisateur.

Samedi 26 mars

Journées d’études (en matinée, suite du vendredi)

Espace Mendès France, entrée libre

9h ―11h Criminalité, délinquance, police

  • Postures de résistances : les stratégies d'évitement de collaboration avec la Stasi d'intellectuels est-allemands par Sonia Combe, historienne, ancienne responsable du département des archives de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine et chercheur à l'Institut des Sciences sociales du politique, CNRS - université de Paris Ouest Nanterre.
  • L’Etat et la question carcérale par Gregory Salle, chargé de recherche au CNRS.
  • L'« hyperactivité » comme dispositif de contrôle éducatif des jeunes détenus. L'importance des temps collectifs en établissement pénitentiaire pour mineurs par Laurent Solini, doctorant à l'université Paul-Sabatier, Toulouse.

11h15 ― 12h Observer et mesurer

  • La statistique publique en ligne de mire ? par Gaël de Peretti, statisticien, INSEE, membre du collectif Sauvons la statistique publique.

Résistances et détournements

Espace Mendès France, entrée libre

14h L’Appel des appels comme forme de résistance de professionnels de la psychiatrie et de la justice

Débat avec des signataires de l'Appel des appels animé par Pascal Boissel, psychiatre.

15h Contrôle des techniques et des usages d’Internet

Débat avec Laurent Chemla, informaticien, et Sébastien Canevet, juriste, maître de conférences à  l’université de Poitiers, co-auteurs de La bataille Hadopi.

16h30 Les Césars de la surveillance

Rencontre - débat avec Jerome Thorel, membre fondateur de Privacy France, l’association

organisatrice des Big Brother Awards en France depuis dix ans. http://bigbrotherawards.eu.orghttp://bigbrotherawards.eu.org  

18h Projection de Faceless

Fiction de Manu Luksch ― Grande-Bretagne, 2007

Projection suivie d’une rencontre avec Manu Luksch, net-artiste et cinéaste viennoise co-fondatrice d’ambient.tv et du Manifesto for CCTV Filmmakers.

Lieux

  • Espace Mendès France
    Poitiers, France

Dates

  • jeudi 25 mars 2010
  • vendredi 26 mars 2010
  • samedi 27 mars 2010

Fichiers attachés

Contacts

  • Bertrand Geay
    courriel : bertrand [dot] geay [at] u-picardie [dot] fr

Source de l'information

  • Bertrand Geay
    courriel : bertrand [dot] geay [at] u-picardie [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les pratiques contemporaines de contrôle », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 11 mars 2010, http://calenda.org/200507