AccueilVilles, frontières et changements de souveraineté en Méditerranée, XVI-XXe siècle

Villes, frontières et changements de souveraineté en Méditerranée, XVI-XXe siècle

Cities, borders, and changes of sovereignty in the Mediterranean, 16th-20th centuries

*  *  *

Publié le jeudi 11 mars 2010 par Karim Hammou

Résumé

Appel à communication pour un colloque international intitulé « Villes, frontières et changements de souveraineté en Méditerranée, XVI-XXe siècle » organisé par le Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine (EA1193), université de Nice Sophia-Antipolis, qui se tiendra à Nice, le 25 et 26 novembre 2010.

Annonce

Le Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine se propose d’organiser, les 25 et 26 novembre 2010, un colloque international sur le thème « Villes, frontières et changements de souveraineté en Méditerranée, XVIe – XXe siècles ».  Cette rencontre constitue le second volet d’un projet dont la première manifestation, programmée le 23 avril 2010, sera plus particulièrement consacrée au comté de Nice.

Le colloque, qui entend réunir historiens, juristes, littéraires et spécialistes de civilisations étrangères, s’intéressera aux différentes modifications provoquées lorsqu’un territoire passe d’un Etat à un autre. Les changements de souveraineté ont, en effet, des implications qui touchent tout à la fois aux sphères politique, diplomatique et militaire, mais encore juridique et institutionnelle, économique et commerciale, linguistique et culturelle. Ils induisent un repositionnement des différents acteurs, individuellement et collectivement, par rapport aux frontières nouvellement établies ; ce repositionnement peut s’inscrire dans la continuité, mais il peut être aussi synonyme de rupture avec le passé.  

Le présent appel s’adresse à toute contribution ayant pour objet les individus, les groupes, les institutions et les Etats, contraints de se repositionner face à une modification de souveraineté, dont ils peuvent être directement protagonistes ou victimes, ou indirectement témoins et acteurs extérieurs. Seront privilégiées les propositions de communication étudiant les changements de souveraineté qui s’inscrivent dans la durée, à l’exclusion des changements éphémères, trop limités dans leurs conséquences. Pourront ainsi être envisagées des contributions portant sur : les aspects géopolitiques, militaires, les tensions nées dans les relations internationales ; les rapports économiques et commerciaux nouvellement établis, les nouvelles perspectives d’échanges qui se dessinent ; les aspects politico-juridiques, la recomposition des classes dirigeantes, le rapport entre conquérant et conquis ; les aspects culturels enfin, évoqués selon une perception tant individuelle que collective, procédant d’une littérature fictionnelle ou non, permettant de mesurer la part des conflits, de l’identité préservée de ces « petites patries », jalouses de leur singularité.

Les propositions, rédigées en français, espagnol, italien ou anglais, devront comporter un titre et un résumé d’une quinzaine de lignes (voir formulaire à remplir joint en annexe). Elles devront être adressées

avant le 10 juin 2010

à chacune des deux adresses suivantes : Marzagalli@wanadoo.fr et  jppantalacci@hotmail.com.

Elles seront étudiées par un comité scientifique avant le 10 juillet. La publication des actes dans les Cahiers de la Méditerranée ou dans un volume monographique, est envisagée. 

Comité scientifique : 

  • Pierre-Yves Beaurepaire, professeur d’histoire moderne, Université de Nice-Sophia Antipolis, CMMC.
  • Silvia Marzagalli, professeur d’histoire moderne, Université de Nice-Sophia Antipolis, CMMC.
  • Daniel Nordman, directeur de recherches au  CNRS, EHESS, Paris.
  • Jean-Pierre Pantalacci, maître de conférences dans le département d’études italiennes, Université de Nice-Sophia Antipolis, CMMC.
  • Jean-Luc Pinol, professeur d’histoire contemporaine, l’Université Lumière-Lyon 2, directeur de l'Institut des Sciences de l’Homme.
  • Gérard Vittori, professeur de littérature italienne contemporaine, Université de Rennes 2. 

Comité d’organisation : 

  • Silvia Marzagalli, professeur d’histoire moderne, Université de Nice-Sophia Antipolis, CMMC.
  • Jean-Pierre Pantalacci, maître de conférences dans le département d’études italiennes, Université de Nice-Sophia Antipolis, CMMC. 

Secrétariat : Christine Perrey – [Christine.PERREY@unice.fr]

Informations pratiques :

La durée de chaque communication ne devra pas dépasser 20 minutes.

La langue officielle du colloque sera le français, mais des communications en anglais, italien ou espagnol pourront être entendues.

Les participants devront préciser avec soin, au moment de leur inscription, s’ils ont besoin d’un matériel ou équipement spécial, pour présenter leur communication. 

Les frais de séjour (2 nuitées et 3 repas) seront pris en charge par le CMMC, sous réserve de l’obtention des financements demandés.

Lieux

  • Université de Nice Sophia-Antipolis, Campus Carlone
    Nice, France

Dates

  • jeudi 10 juin 2010

Mots-clés

  • colloque international, villes, frontières, changements de souveraineté, Méditerranée, époque moderne, époque contemporaine

Contacts

  • Silvia Marzagalli
    courriel : Marzagalli [at] wanadoo [dot] fr
  • Jean-Pierre Pantalacci
    courriel : jppantalacci [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Silvia Marzagalli
    courriel : Marzagalli [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Villes, frontières et changements de souveraineté en Méditerranée, XVI-XXe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 11 mars 2010, http://calenda.org/200512