AccueilRévoltes anciennes pour servir au présent

Révoltes anciennes pour servir au présent

Past rebellions serving the present

Constructions des mémoires collectives relatives aux révoltes anti-esclavagistes dans la Caraïbe

Constructing collective memories of slave rebellions in the Caribbean

*  *  *

Publié le mercredi 17 mars 2010 par Karim Hammou

Résumé

Dans le cadre des séminaires JISLAC (Joint Initiative for the Study of Latin America & the Carribbean), une journée d'étude sur le thème : « Révoltes anciennes pour servir au présent : Constructions des mémoires collectives relatives aux révoltes anti-esclavagistes dans la Caraïbe » se tiendra à Sciences Po Bordeaux le 8 avril 2010. Elle sera suivie de la signature officielle de l’accord pour le programme d’enseignement « France Caraïbe » entre Sciences Po Bordeaux, l’University of the West Indies (Jamaïque) et l’université Antilles-Guyane.

Annonce

Thème de la journée

Ce séminaire compte examiner la question des mémoires collectives construites à partir des événements insurrectionnels anti-esclavagistes dans la Caraïbe. Il s’intéresse aux manières récentes ou anciennes de représenter ces événements. Il explore les dynamiques de la mémoire, leur capacité à refouler ou au contraire à intégrer ces événements selon les lieux et les circonstances.

Les chercheurs réunis seront ainsi amenés à s’interroger sur différentes formes de mémorisation et d’appropriation des actes de résistance au pouvoir colonial sous la forme de révoltes. Ils prendront en compte les « oublis » de la mémoire collective comme c’est le cas aux Antilles françaises où les insurrections ont été tenues à l’écart de la mémoire officielle par les pouvoirs politiques. Ils montreront, à l’opposé, les processus d’intégration de ces événements dans des récits nationaux ou nationalistes, de même que les manières de construire des figures héroïques nationales. Ces chercheurs seront aussi invités à analyser les différentes significations de ces variations du contenu des récits de mémoire sur les insurrections, depuis le déni jusqu’à la valorisation intense. Enfin, il s’agira aussi de réfléchir aux manières dont la mémoire se construit par « transmission » et par « invention ».  

Programme

Discutants :

  • Stéphane Dufoix, (Institut Universitaire de France, Paris), sociologue,  pour ses travaux sur les héritages de l’esclavage et du colonialisme et sur les  « diasporas » dont la  « diaspora noire ».
  • Pauline Guedj (anthropologue, Université de Lyon), Religions africaines-américaines ; ré-africanisation des pratiques sociales.  

9h-9h30 Accueil-Introduction

9h30-10h

Myriam Cottias, (CRPLC, Martinique et EHESS, Paris), historienne, pour sa contribution à l’étude des révoltes anti-esclavagistes de 1848 à la Martinique et de leurs traces.

10h-10h15 Discussion 

10h15-10h30 Pause 

10h30-11h

David Geggus  (University of Florida), historien, pour sa contribution à l’étude de la révolution anti-esclavagiste à Haïti.

11h-11h15 Discussion

11h15-11h45

Christine Chivallon (CEAN-Sciences Po Bordeaux), géographe et anthropologue, pour sa contribution à l’étude de l’insurrection du Sud à la Martinique et au phénomène actuel de sa « réhabilitation ».

11h45-12 h     Discussion 

12-14h Pause Repas 

14h-14h30

David Howard (University of Oxford), géographe, pour sa contribution à l’étude des réappropriations symbolique récentes de la révolte de Morant Bay à la Jamaïque

14h30-14h45  Discussion

14h45-15h15

Richard Price, (Johns Hopkins University), anthropologue, pour sa contribution à l’étude des sociétés des Marrons Saramaka et à leurs récits des « épopées marrones ». 

15h30-15h45 Pause 

15h45-16h45 Table ronde de clôture

Perspectives sur les prolongements actuels des mémoires de conflits

Avec : 

  • Les participants au symposium,
  • Les discutants, 
  • Les initiateurs du programme « France-Caraïbe » :
  • Jessica Byron, politologue, (University of the West Indies, Kingston, Jamaïque),
  • Barry Chevannes, anthropologue, (University of the West Indies, Kingston, Jamaïque), Justin Daniel, politologue (Université des Antilles-Guyane) 

17 h

Cérémonie officielle de signature de l’accord de coopération pour le « Programme France-Caraïbe »  entre Sciences Po Bordeaux, l’University of the West Indies et l’Université Antilles-Guyane.

Lieu du symposium :  Amphi Ellul, Sciences Po Bordeaux, 11 allée Ausone, Domaine universitaire, 33607 Pessac cedex, France

Date : 8 avril 2010 

Organisateurs :

 (http://www.jislac.org.uk/index.html#regionalseminars)

Lieux

  • Sciences Po Bordeaux, 11 allée Ausone, Domaine universitaire
    Pessac, France

Dates

  • jeudi 08 avril 2010

Mots-clés

  • esclavage, mémoire, révolte, insurrection, anthropologie, sociologie politique, Caraïbe, Antilles

Contacts

  • Christine Cazenave
    courriel : c [dot] cazenave [at] sciencespobordeaux [dot] fr
  • Christine Chivallon
    courriel : c [dot] chivallon [at] sciencespobordeaux [dot] fr
  • David Howard
    courriel : david [dot] howard [at] conted [dot] ox [dot] ac [dot] uk

URLS de référence

Source de l'information

  • Christine Cazenave
    courriel : c [dot] cazenave [at] sciencespobordeaux [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Révoltes anciennes pour servir au présent », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 17 mars 2010, http://calenda.org/200568