AccueilPerspectives internationales sur la neutralité de réseau

Perspectives internationales sur la neutralité de réseau

International perspectives on network neutrality

Global Media Journal, édition canadienne

Global Media Journal, Canadian edition

*  *  *

Publié le vendredi 19 mars 2010 par Karim Hammou

Résumé

L’idée de la « neutralité de réseau » est devenue une des préoccupations politiques dominantes pour les législateurs, les industries de télécommunication, les réformateurs de média et les chercheurs en communication. En bref, la neutralité est l’idée que les fournisseurs de service Internet doivent offrir une interconnexion égale parmi les fournisseurs de contenu et les utilisateurs du réseau, de sorte que ceux qui contrôlent l'accès au réseau ne censurent pas le contenu licite ou n’imposent pas un cheminement discriminatoire du contenu. Le résultat de ce débat a des répercussions importantes sur la nature démocratique participative d’Internet, sur la circulation libre de l’information et de la parole, sur les droits à la vie privée des utilisateurs, sur la gouvernance d’Internet, sur l’efficacité des médias indépendantes et la participation politique, ainsi que sur la vivacité continue des bibliothèques et des systèmes éducationnels. Ceci étant dit, la neutralité de réseau serait peut-être l’enjeu principal des politiques de télécommunication au XXIe siècle.

Annonce

2010 : Volume 3, Numéro 1

Perspectives internationales de la neutralité de réseau

Rédacteurs invités:

  • Dr. Jeffrey Layne Blevins, Iowa State University
  • Dr. Leslie Regan Shade, Concordia University

Argumentaire

L’idée de la «neutralité de réseau» est devenue une des préoccupations politiques dominantes pour les législateurs, les industries de télécommunication, les réformateurs de média et les chercheurs en communication. En bref, la neutralité est l’idée que les fournisseurs de service Internet doivent offrir une interconnexion égale parmi les fournisseurs de contenu et les utilisateurs du réseau, de sorte que ceux qui contrôlent l'accès au réseau ne censurent pas le contenu licite ou n’imposent pas un cheminement discriminatoire du contenu. Le résultat de ce débat a des répercussions importantes sur la nature démocratique participative d’Internet, sur la circulation libre de l’information et de la parole, sur les droits à la vie privée des utilisateurs, sur la gouvernance d’Internet, sur l’efficacité des médias indépendantes et la participation politique, ainsi que sur la vivacité continue des bibliothèques et des systèmes éducationnels. Ceci étant dit, la neutralité de réseau serait peut-être l’enjeu principal des politiques de télécommunication au 21e siècle.

En Amérique du Nord, des batailles sur la neutralité de réseau sont déjà déclenchées au Canada et aux États-Unis. Tandis que la mobilisation pour la neutralité de réseau a été plus lente au Canada qu’aux États-Unis, pendant seulement la dernière année, l’activisme a adopté plusieurs formes, y compris des actions en ligne et hors-ligne et la politisation d’un nombre de citoyens et de responsable de l’élaboration des politiques. L’autorité canadienne de la réglementation des médias, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), a émis un appel à la neutralité de réseau et tiendra une audition publique sur des questions liées à la gestion du trafic, en juillet 2009. Les adeptes de la neutralité de réseau aux États-Unis ont connu leur plus grand succès quand le président Barack Obama a apposé sa signature à la loi de l’American Recovery and Reinvestment de 2009, qui contient un langage en faveur des principes de neutralité dans le cadre de son Programme de possibilités pour la technologie à large bande. Néanmoins, n'importe quelle législation suivante cherchant l'application complète de la neutralité de réseau fera certainement face à une opposition intense.

Ce numéro met en lumière les perspectives internationales de la neutralité de réseau qui englobent des thèmes tels que l’empire, l’économie de réseau, l’innovation technologique, la réglementation de la télécommunication et le contrôle des entreprises. Toutes approches analytiques sont agréées, y compris les études comparatives, l’analyse des politiques de télécommunications, l’étude des médias, l’analyse d’éthiques, l’économie politique, et d’autres encore. Des sujets potentiels incluent les suivants, sans en exclure d'autres:

  • l’activisme et la sensibilisation publique à la neutralité de réseau
  • les perspectives éthiques de la neutralité de réseau
  • la neutralité en tant que norme de politiques de télécommunication
  • la neutralité de réseau et la gouvernance d’Internet
  • la neutralité de réseau relatif à d’autres champs des lois de la communication
  • le désenchantement des consommateurs/le pouvoir sans la neutralité de réseau
  • la propriété des médias et la neutralité de réseau
  • les tendances de l’industrie qui pourraient défavoriser ou soutenir la neutralité
  • les technologies qui pourraient défavoriser ou soutenir la neutralité de réseau
  • l’examen des rapports entre les réseaux à large bande en concurrence
  • le discours des médias sur la neutralité de réseau
  • la neutralité de réseau et l’impact sur le secteur des bibliothèques et de l’éducation
  • la neutralité de réseau et l’impact sur le secteur des médias indépendants

Global Media Journal -- Édition canadienne (http://www.gmj.uottawa.ca/) accueil des soumissions originales et de hautes qualités abordant des sujets connexes au thème précisé ci-dessus. Les soumissions devront contribuer au développement des théories de communication et des médias, dresser un rapport des recherches empiriques et analytiques, formuler un discours critique, appliquer des théories à des études de cas et proposer une méthode de recherche innovatrice. Cette revue est une publication bilingue (en anglais et français), à libre accès et revue par un comité de lecture qui vise à faire progresser la recherche et la compréhension de la communication et des médias au Canada et à travers le monde.

Date d’échéance: 15 avril 2010

Soumissions: Articles (5,000 à 7,500 mots), recensions de plusieurs livres (2,500 à 3,000 mots) et compte rendu d’un livre (1,000 à 1,200 mots).

Méthodes: Tous les manuscrits devront être envoyés par courriel en pièce jointe dans un document Word à l’attention de Dr. Jeffrey Layne Blevins (blevins@iastate.edu) ou Dr. Leslie Regan Shade (lshade@alcor.concordia.ca).

Consignes: Disponible au: http://www.gmj.uottawa.ca/for-authors_f.html

Décision: 15 mai 2010

Publication: 15 juin 2010 

2010: Volume 3, Issue 1

International Perspectives on Network Neutrality

Guest Editors:

  • Dr. Jeffrey Layne Blevins, Iowa State University
  • Dr. Leslie Regan Shade, Concordia University

The idea of “network neutrality” has become one of the most prominent policy concerns for lawmakers, telecommunications industries, media reformers, and communication scholars. In short, neutrality is the idea that Internet service providers should afford equal interconnection among content providers and users of the network, so that those who control access to the network do not censor lawful content or enact discriminatory routing of content. The outcome of this debate has significant implications for the participatory-democratic nature of the Internet, the free flow of information and speech, user’s privacy rights, Internet governance, efficacy of independent media, and political participation, as well the continued vitality of libraries and educational systems. Given these stakes, network neutrality may well be the telecommunication policy issue of the 21st Century.

In North America, battles over network neutrality have already emerged in Canada and the United States. While mobilization for network neutrality has been slower in Canada than in the United States, in the last year alone activism has taken many forms, including online and offline actions and politicizing a range of citizens and policy-makers. Canada’s media regulator, the Canadian Radio-television Telecommunications Commission (CRTC), has issued a call for network neutrality and is holding a public hearing on issues related to traffic management in July 2009. Proponents of network neutrality in the United States scored their biggest victory to date when President Barack Obama signed into law the American Recovery and Reinvestment Act of 2009, which included language supporting neutrality principles as part its Broadband Technology Opportunities Program. Nevertheless, any subsequent legislation seeking comprehensive enforcement of network neutrality will surely face intense opposition.

This issue will spotlight international perspectives on network neutrality that encompass such themes as empire, network economics, technological innovation, telecommunication regulation and corporate control. Any analytical approach is welcome, including comparative studies, telecommunication policy analysis, media studies, ethical examination, political economic critique, as well as others. Potential topics could include, but are not limited to the following:

  • public awareness and activism about net neutrality
  • ethical perspectives on network neutrality
  • neutrality as a telecommunication policy norm
  • network neutrality and Internet governance
  • the relationship of network neutrality to other areas of communication law
  • consumer disenfranchisement/power without network neutrality
  • media ownership and network neutrality
  • industry trends that may undermine, or support neutrality
  • technologies that may undermine or support network neutrality
  • examination of the relationships between competing broadband networks
  • media discourses on network neutrality
  • network neutrality and impact on library and education sector
  • network neutrality and impact on independent media sector

The Global Media Journal -- Canadian Edition (http://www.gmj.uottawa.ca/) welcomes high-quality, original submissions on related topics to the above theme. Submissions are expected to develop communication and media theories, report empirical and analytical research, present critical discourses, apply theories to case studies, and set out innovative research methodologies. The Journal is bilingual (English and French) open-access online academic refereed publication that aims to advance research and understanding of communication and media in Canada and around the globe.

Deadline: April 15th, 2010

Submissions: Papers (5,000 to 7,500 words), review articles of more than one book (2,500 to 3,000 words), and book reviews (1,000 to 1,200 words).

Method: All manuscripts must be submitted electronically as Word Document attachments, directly to Dr. Jeffrey Layne Blevins (blevins@iastate.edu) or Dr. Leslie Regan Shade (lshade@alcor.concordia.ca).

Guidelines: Available at: http://www.gmj.uottawa.ca/for-authors_e.html

Decision: May 15th, 2010

Publication: June 15th, 2010

Dates

  • jeudi 15 avril 2010

Contacts

  • Dr. Jeffrey Layne Blevins
    courriel : blevins [at] iastate [dot] edu
  • Dr. Leslie Regan Shade
    courriel : lshade [at] alcor [dot] concordia [dot] ca

Source de l'information

  • Mahmoud Eid
    courriel : meid [at] uottawa [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Perspectives internationales sur la neutralité de réseau », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 19 mars 2010, http://calenda.org/200581