AccueilValorisation, protection et aménagement des territoires

Valorisation, protection et aménagement des territoires

Valuation and protection of regions and regional planning

*  *  *

Publié le lundi 15 mars 2010 par Karim Hammou

Résumé

Intitulée « Valorisation, protection et aménagement des territoires : nouveaux enjeux contemporains », la série de séminaires comprend l’organisation de trois journées, aux mois d’avril et mai 2010. Il s’agit à travers ces trois séminaires organisés à l’université de Pau et des Pays de l’Adour de déterminer les problématiques émergentes liées à la reconfiguration des rapports ville/nature, et d’aider à se saisir des nouveaux enjeux contemporains posés par les changements d’échelle de gouvernance territoriale et/ou leur juxtaposition.

Annonce

« Valorisation, protection et aménagement des territoires : nouveaux enjeux contemporains »
Cycle de séminaires interdisciplinaires de recherche, Université de Pau et des Pays de l’Adour 
Laboratoire S.E.T. UMR 5603 (Sociétés, Environnement et Territoire) et Equipe d’Accueil  I.T.E.M.  E.A. 3002 (Identités, Territoires, Expressions et Mobilités) 

Comité d’organisation : François Saldaqui (Doctorant en Géographie, UMR 5603 S.E.T.) et Julie Boustingorry (Docteur en Histoire et en Urbanisme, Post-doctorante CDAP, E.A. 3002 I.T.E.M.)

Contacts :

Présentation générale

Intitulée « Valorisation, protection et aménagement des territoires : nouveaux enjeux contemporains », la série de séminaires comprend l’organisation de trois journées, aux mois d’avril et mai 2010.

Il s’agit à travers ces trois séminaires organisés à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour de déterminer les problématiques émergentes liées à la reconfiguration des rapports ville/nature, et d’aider à se saisir des nouveaux enjeux contemporains posés par les changements d’échelle de gouvernance territoriale et/ou leur juxtaposition. Cette réflexion scientifique abordera des exemples concernant le territoire de l’agglomération paloise, mais aussi des cas extérieurs, autorisant par une approche comparative l’établissement de nouvelles pistes d’action.  

  1. 26 mars 2010 : Les enjeux du périurbain (Périurbain et rurbanisation : nouvelles problématiques à intégrer dans les projets d’aménagement)
  2. 9 avril 2010 : Jeux et enjeux des procédures de labellisation : le label créateur de territoire ? (Pertinence et efficience des labels et leur articulation avec les politiques de la ville et la promotion touristique)  
  3. 10 mai 2010 : La gestion de la faune sauvage : aux portes des Pyrénées… regards portés sur le piémont et au-delà 

Ouvertes aux chercheurs et aux professionnels dans le cadre de la mise en œuvre de projets de recherche appliquée, trois journées thématiques aborderont successivement les différents problèmes que nous souhaitons interroger.

1.     Les enjeux émergents du périurbain

Lieu : UPPA/IRSAM

Date : 26 mars 2010, 9h30 – 17h

Eclatement, étalement, ville diffuse, ville émergente… Autant de mots pour désigner une réalité complexe et polymorphe qu’est le phénomène de périurbanisation. Différents moteurs sont à l’œuvre dans les logiques de développement de ces espaces et de ces territoires, où les fonctions s’accumulent. Ces espaces en mutation sont porteurs d’enjeux multiples :

  • politiques, en termes de  gouvernance locale et de planification spatiale.
  • socio-économiques, liés à la multiplication des fonctions qui les caractérisent (résidentielle, commerciale et récréative, agricole…).  

La périurbanisation soulève actuellement des interrogations relatives aux nouveaux enjeux territoriaux présents dans ces espaces de transition, entre urbain et rural. Trois entrées semblent alors devoir être privilégiées afin de rendre compte de la complexité et de la superposition des enjeux présents dans ces espaces en permanente évolution. 

  1. La question de la nature et des fonctions de ces espaces apparaît primordiale. Elle soulève en effet l’importance de la prise en compte du vécu des populations locales et de leurs rapports à l’espace dans ces zones de transition.
  2. Dans un second temps, elle soulève la question de la possible définition du contour de ces espaces aux limites fluctuantes et des diverses formes urbaines qui les composent.
  3. En termes de gouvernance, et reprenant à notre compte le questionnement de Jean-Paul Laborie (2006) sur un « ordonnancement » possible, nous pouvons interroger les modalités de la mise œuvre de politiques d’aménagement cohérentes dans un contexte administratif et territorial éclaté.
  4. Enfin, il convient d’interroger les conflits d’intérêts dont sont porteurs ces espaces aux compétences multiples. Questionner le périurbain c’est également poser les jalons d'une réinvention radicale des modes d'habiter et de leurs rapports à l'environnement dans une logique de durabilité face à des rapports concurrentiels pour l’appropriation de l’espace (systèmes agricoles locaux, gestion de la faune sauvage, etc.).

Le périurbain est donc une notion qui n’est pas fixée et un objet flou qui nécessite d’être traité par des approches pluridisciplinaires fertiles, au carrefour des multiples enjeux dont sont porteurs ces espaces.

Intervenants :

  • Rougé Lionel (Géographe, Animateur de l'atelier "Périurbain" du GIS "Logement-Habitat", CRESO UMR ESO 6590, Université de Caen-Basse Normandie)
  • Tesson Frédéric (Géographe, SET UMR 5603, Université de Pau et des Pays de l’Adour) 
  • Douence Hélène (Géographe, SET UMR 5603, Université de Pau et des Pays de l’Adour) 
  • Charbonneau Marion (Géographe, SET UMR 5603)
  • Saldaqui François (Géographe, SET UMR 5603)  

2.     Jeux et enjeux des procédures de labellisation : le label, créateur de territoires ?

Lieu : UPPA/IRSAM

Date : 9 avril 2010, 9h30 – 17h

Dans le cadre de réflexions sur les liens unissant les imaginaires locaux et les constructions territoriales, nous souhaitons interroger au cours de ce séminaire le vaste champ des labels. Désignant un territoire, lui donnant ou lui inventant parfois un sens, la labellisation apparaît être une procédure pertinente à analyser afin de questionner le rôle, mais aussi la légitimité des imaginaires mobilisés dans la mise en place du label, ainsi que son efficience. Cette réflexion s’inscrit donc dans un cadre résolument interdisciplinaire mobilisant les apports de plusieurs sciences sociales, telles que la géographie, l’histoire, l’anthropologie, la sociologie ou encore les sciences politiques.

A la jonction du réel, le territoire qu’il désigne, et de l’idéel, l’image qu’il en véhicule, nous souhaitons interroger l’articulation du politique, du culturel et du social dans les procédures de labellisation, en insistant sur l’importance d’imaginaires créateurs (ou pas) de territoires Il s’agit donc d’identifier les arguments mobilisés dans les différents discours, mais aussi les conditions de leur efficacité, afin de déterminer quel sens le label peut donner au territoire, et quelle place peut-il tenir dans le cadre de sa promotion touristique. En effet, les labels sont aussi des enjeux de mobilisation autour d’un référentiel en construction, interrogeant de fait la question des identités territoriales.

Pour tenter d’y répondre, notre réflexion suivra essentiellement trois axes principaux :

  1. Interroger la pertinence et l’efficience des labels entre procédure administrative et enjeux socio-économiques.
  2. Interroger le caractère culturel à vocation identitaire de certains labels (et la réactivation, sinon la création, d’identités territorialisées qui en découle).
  3. Questionner le label comme instrument de politique publique de valorisation et de promotion territoriale.

Intervenants :

  • Verlaine Julie (Historienne, Université de Caen-Basse Normandie) 
  • De Paillette Sophie (Directrice de la marque et des études identitaires dans le cabinet CoManaging - Paris, co-directrice et auteur de la collection  « Corps et âme » sur l’identité des territoires) 
  • Bastian Alix (Responsable du service patrimoine d’Oloron Sainte-Marie
  • Bagdassarian Isabelle (Service Culture et Patrimoine du Conseil Général 64) 
  • Boustingorry Julie (Historienne, EA 3002 I.T.E.M.)  et Bonzi Tiphaine (Géographe, Master Valorisation des Patrimoines et Politiques Culturelles, UPPA)

3.     La gestion de la faune sauvage : aux portes des Pyrénées… et au-delà 

Lieu : UPPA/IRSAM

Date : 10 mai 2010, 10h – 17h

 La gestion de la faune sauvage est devenue une préoccupation de premier ordre pour les sphères politiques (Plan national de maîtrise du sanglier, réintroduction d’ours dans les Pyrénées,…) et un enjeu d’image pour les territoires concernés (Parc nationaux, Natura 2000, tourisme de vision…). Pourtant, les problèmes soulevés sur le terrain par la présence des animaux mettent en évidence les carences des dispositifs et politiques de gestion des populations et des espaces dans lesquelles elles vivent. Une approche spatialisée des enjeux soulevés par la présence de la faune sauvage au sein des milieux au sens géographique semble indispensable afin de dépasser les conflits récurrents qui opposent les acteurs de terrain sur la question des nuisances ou contraintes qu’elle représente.

 Cette approche a pour ambition d’apporter un regard nouveau sur la gestion de faune sauvage souvent enfermée dans une logique sectorielle. A partir d’exemples de terrain, il s’agira d’apprécier les enjeux parfois contradictoires de ces politiques, leurs réussites mais aussi les blocages pouvant apparaître dans leur mise en œuvre.

 Ces questionnements constituent le cœur de ce séminaire et nous proposons d’examiner ces problèmes selon 4 entrées :

  1. La prise en compte de l’animal sauvage par la société et les politiques publiques : quelles représentations président à la mise en œuvre des politiques de gestion des populations ?
  2. Les enjeux territoriaux de la mise en œuvre de politiques de gestion de la faune sauvage : quelle prise en compte des enjeux contradictoires de terrain dans la définition et la mise en œuvre des politiques de gestion ?
  3. Quelles conséquences ont la mise en œuvre des mesures de gestion à caractère spatial : correspondance avec les besoins des espèces, acceptation sociale.
  4. La faune sauvage comme atout de développement territorial et de promotion touristique.

Intervenants :

  • Benhammou Farid (Docteur en Sciences de l’Environnement – Géographie) 
  • Maudet Jean-Baptiste (Géographe, SET UMR 5603, Université de Pau et des Pays de l’Adour) 
  • Privat Christophe (Docteur en Droit Public, Purpan Toulouse) 

Lieux

  • Université de Pau et des Pays de l'Adour, Bâtiment IRSAM
    Pau, France

Dates

  • vendredi 26 mars 2010
  • vendredi 09 avril 2010
  • lundi 10 mai 2010

Mots-clés

  • périurbain, faune sauvage, label, aménagement du territoire, valorisation des territoires

Contacts

  • Julie Boustingorry
    courriel : julie [dot] boustingorry [at] etud [dot] univ-pau [dot] fr
  • François Saldaqui
    courriel : francois [dot] saldaqui [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Julie Boustingorry
    courriel : julie [dot] boustingorry [at] etud [dot] univ-pau [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Valorisation, protection et aménagement des territoires », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 15 mars 2010, http://calenda.org/200591