AccueilSexualités appareillées

Sexualités appareillées

The devices of sexuality

*  *  *

Publié le mardi 23 mars 2010 par Karim Hammou

Résumé

Appel à communications pour une journée d'études sur les dispositifs techniques de la rencontre amoureuse et sexuelle, Strasbourg, 5 novembre 2010. Propositions à adresser avant le 14 mai 2010.

Annonce

Sexualités appareillées

3e Journée d'études “La Société Terminale”

Vendredi 5 novembre 2010
Maison Interuniversitaire des Sciences de l'Homme d'Alsace
5 avenue du Gal Rouvillois
67000 Strasbourg

Journée organisée par le Laboratoire Cultures et sociétés en Europe
(CNRS/Université de Strasbourg)

Argumentaire

L’homme est un animal technologique, qui entretient avec les techniques qu’il invente un rapport intime : elles lui permettent de transformer ses environnements, mais elles le transforment aussi dans ce qu’il est lui-même et dans ses relations à autrui.

Le meilleur indice de ce processus est que, toutes les fois où les humains inventent une nouvelle technique, notamment de communication, ils essaient d’abord de voir ce qu’ils peuvent en faire avec le sexe. Le minitel rose en fut un bon exemple dans les années 1980. Aujourd’hui, les sites de rencontre en ligne, les usages courtois et libertins de la messagerie électronique, du chat et du téléphone portable, la pornographie, sont des applications majeures des technologies de réseau grand public.

Nos sociétés semblent caractérisées par une difficulté croissante des individus à rencontrer l'autre et à dialoguer avec lui. Les techniques prennent de ce fait, de nos jours, une importance particulière, en assurant les corps d’une meilleures performance par la chirurgie, les cosmétiques, les adjuvants, et en introduisant dans la relation des médiations par le traitement des images et l'anonymat des réseaux, les jeux de masque, de miroir et de vitrine. Elles réduisent les distances, permettent d’entrer en contact avec un nombre impressionnant d’interlocuteurs, tout en protégeant d'une trop grande proximité. Elles induisent aussi une virtualisation de l'autre et une capture du soi dans les images que chacun donne à voir. Demain, elles nous confronteront aux questions que poseront nos rapports affectifs avec des agents intelligents et des robots.

Cette Journée d'études s'inscrit dans la continuité des travaux du Laboratoire Cultures et sociétés en Europe sur l’interfaçage du lien social et la construction de la subjectivité par les nouvelles technologies. Le fil rouge de cette réflexion nous est fourni par une figure récurrente de la littérature d'anticipation, proposée sous l'intitulé de “Société Terminale” : une société dans laquelle le médium technique, tout en interposant ses terminaux de plus en plus quotidiennement comme ce qui permet aux individus de communiquer, les isole paradoxalement les uns des autres.

Au cours du séminaire mensuel auquel donne lieu cette réflexion, et à l’occasion de cette Journée qui en est le point d’orgue, nous étudierons comment nos dispositions sont organisées par nos dispositifs. Qu’est devenue la révolution sexuelle des années 1970 ? Qui sont les romantiques et les libertins d’aujourd’hui ? Comment l’émoi fait-il irruption et sous quelles formes s’exprime-t-il ? Comment le plaisir et la souffrance sont-ils vécus ou évités ? Que devenons-nous et que devient l’autre dans les formes contemporaines du désir et de l’amour ?

Les propositions de communication sont à adresser par mail, avec un titre et un résumé court, à Patrick Schmoll 

avant le 14 mai 2010

Lieux

  • Université de Strasbourg, MISHA, 5 allée du Gal Rouvillois
    Strasbourg, France

Dates

  • vendredi 14 mai 2010

Mots-clés

  • sexualité, dispositif, technologies de l'information et de la communication, biotechnologies, Internet

Contacts

  • Patrick Schmoll
    courriel : schmoll [at] umb [dot] u-strasbg [dot] fr

Source de l'information

  • Patrick Schmoll
    courriel : schmoll [at] umb [dot] u-strasbg [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sexualités appareillées », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 23 mars 2010, http://calenda.org/200605