AccueilRecherches et débats : réinventer l’Afrique ?

Recherches et débats : réinventer l’Afrique ?

Congrès des études africaines en France

*  *  *

Publié le jeudi 01 avril 2010 par Marie Pellen

Résumé

Pour la deuxième rencontre du groupe, et dans la continuité du RTP de 2006, il est suggéré de s’orienter vers : une réflexion sur les OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement) dans leur déclinaison africaine, cinq ans avant la date à laquelle ils devaient être atteints, un retour critique sur le cinquantenaire des indépendances, un réexamen de thématiques classiques au regard des évolutions que les sociétés africaines ont connues au cours des vingt dernières années, des questions qui ont fait l’objet d’appels ou de débats évolutifs lors du premier congrès.

Annonce

6-7-8 septembre 2010

Université de Bordeaux

Définies en 2003 par le département SHS du CNRS, un certain nombre de thématiques prioritaires ont donné lieu l’année suivante à la création de RTP (Réseaux thématiques pluridisciplinaires), parmi lesquels l’un d’eux a été dédié aux études africaines.

On rappelle que la formule du RTP est très souple : il s’agit d’un rassemblement de compétences aussi bien collectives qu’individuelles, appartenant à des disciplines différentes, et visant à recenser, regrouper et faire circuler l’information scientifique sur la thématique choisie. Dans le cas des études africaines, il n’est plus besoin de souligner la communauté d’intérêts qui existe entre les chercheurs dits « africanistes », notamment du fait de la spécificité des terrains, des modes d’acquisition des données et de l’acuité des problèmes rencontrés par le continent africain.

La première grande rencontre nationale du RTP Études africaines eut lieu en novembre 2006 autour du thème « État des lieux et des savoirs en France ». Là encore, le mode d’emploi était très ouvert puisque chacun pouvait proposer un atelier thématique à condition de pouvoir réunir sur le sujet cinq intervenants. C’est ainsi qu’on dénombra 47 ateliers, dont les synthèses sont consultables sur le site <http://www.etudes-africaines.cnrs.fr/ateliers.php>. Cette profusion indiquait l’évidence d’un  besoin, celui d’aborder un grand nombre de questions qui n’avaient pas trouvé leur place dans les rencontres conventionnelles.

Quatre ans après, dans la continuité du RTP de 2006, une deuxième rencontre du groupe sera accueillie à Bordeaux. Les liens que le site bordelais entretient avec l’Afrique sont anciens et profonds – quelles qu’en fussent les formes au cours de l’histoire – et tous les chercheurs spécialistes de l’Afrique connaissent le CEAN. C’est cette institution qui sera chargée de l’organisation du congrès, dont la date est fixée aux 6-7-8 septembre 2010.

Compte tenu de son efficacité, le processus de construction de l’événement retenu en 2006 sera repris. Il est donc demandé à tous ceux, sans exclusive, qui souhaitent aborder un sujet précis et nouveau et en coordonner l’atelier, ou à tous ceux qui souhaitent contribuer à une thématique pré-identifiée ci-dessous, de prendre l’attache des organisateurs (rtpafrique2010@sciencespobordeaux.fr, coordination : Chantal Chaussy et Elizabeth Vignati).

Bien que l’idée d’« État des lieux et des savoirs en France » conserve toute sa pertinence, il est suggéré de s’orienter vers :

  • Une réflexion sur les OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement) dans leur déclinaison africaine, cinq ans avant la date à laquelle ils devaient être atteints, car ils contiennent la plupart des préoccupations des chercheurs en SHS.
  • Un retour critique sur le cinquantenaire des indépendances.
  • Un réexamen de thématiques classiques (exemples : l’État en Afrique, les classes sociales, la territorialité, les constitutions, la santé publique,…) au regard des évolutions que les sociétés africaines ont connues au cours des vingt dernières années.
  • Des questions qui ont fait l’objet d’appels ou de débats évolutifs lors du premier congrès, en particulier sous le titre évocateur de « glissements de terrains », ou encore « représentations et ‘inventions’ de l’Afrique », subsaharienne, du Nord ou diasporique.

Toutes les propositions d’ateliers (1 500 signes) doivent être adressées à l’adresse ci-dessus avant le 10 avril 2010 :

rtpafrique2010@sciencespobordeaux.fr, coordination : Chantal Chaussy et Elizabeth Vignati).

Il est demandé à chacun de diffuser le plus largement possible cet appel. Il appartiendra ensuite à chaque responsable d’atelier retenu de l’organiser lui-même (choix des intervenants, quatre ou cinq maximum, 90 minutes/atelier). Dans le cadre du congrès sont également prévues des réunions professionnelles : table ronde des revues et des publications, rencontres des formations (masters et doctorats) pour lesquelles nous attendons aussi des propositions.

Dates limites :

– 10 avril = réception des propositions d’ateliers

– 2 mai = validation des ateliers

– 15 juin = date-limite de transmission au comité d’organisation du programme de chaque atelier (thème, intervenants – nom, appartenance institutionnelle, discipline – titres des communications)

– 15 juillet = diffusion du programme

Pour les informations pratiques, se reporter au site du Congrès www.rtpafrique2010.sciencespobordeaux.fr

Lieux

  • Institut d'étudees politiques de Bordeaux, 11, allée Ausone
    Bordeaux, France

Dates

  • samedi 10 avril 2010

Mots-clés

  • Afrique, sciences humaines et sociales, recherche, réflexion générale

Contacts

  • Elizabeth Vignati
    courriel : cean [dot] cinquantenaire [at] sciencespobordeaux [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Elizabeth Vignati
    courriel : cean [dot] cinquantenaire [at] sciencespobordeaux [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Recherches et débats : réinventer l’Afrique ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 01 avril 2010, http://calenda.org/200739