AccueilLe numérique éditorial et sa gouvernance : entre savoirs et pouvoirs

Le numérique éditorial et sa gouvernance : entre savoirs et pouvoirs

Digital publishing and its governance: between knowledge and power

*  *  *

Publié le mercredi 07 avril 2010 par Marie Pellen

Résumé

L’enjeu principal du colloque sera d’envisager le numérique comme sujet des sciences humaines et sociales. Comment le numérique façonne-t-il les pratiques ? Quels modèles économiques pourra-t-on appliquer à leur éditorialisation ? Comment penser la gouvernance des institutions culturelles numériques ? The main challenge of the conference will be to consider the digital as subject matter for the humanities and social sciences. How does digital practice reshape art, humanities and social sciences? What business models will support the new dissemination of knowledge and open access to data? How does the digital reconfigure the governance and management of the cultural infrastructure?

Annonce

28-30 Avril 2010 - April 28-30th 2010

Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, Paris 2ème

Entrée libre. Réservation conseillée : contact@sens-public.org

Présentation / Présentation

L'extension rapide des accès et des échanges des données numériques transforme radicalement les pratiques liées aux sciences humaines. Qu’en est-il des institutions qui portent ces sciences ? Une nouvelle écologie cognitive est en jeu, car les données numériques sont à la fois le fruit et la cause de ces transformations. Le multimédia affecte les liens et représentations symboliques qui définissent les cultures. Simultanément, les accès obligés auxquels contraignent les moteurs de recherche (Google!) orientent les choix éditoriaux et cognitifs.

L'interactivité des contenus provoque un éclatement de la notion traditionnelle "d'auteur", et donc "d’autorité". De nouvelles communautés de travail scientifique renouvellent les formes de publication et d'édition du savoir. Par-delà l'autorité des comités spécialisés, les réseaux collaboratifs de chercheurs démultiplient les modes d'évaluation et de validation. Les échanges entre pairs sont au cœur des sociétés et le numérique est devenu un élément central d'aménagement du territoire et de démocratie, Face à ces bouleversements, l’édition des SHS s’interroge. Au quotidien, les acteurs privés internationaux ont doté l'univers documentaire d'instruments librement accessibles et d'une puissance inégalée. Comment alors promouvoir les droits patrimoniaux, diversifier les modèles et qualifier des entreprises innovantes, mais sans modèle économique évident ? La mise en réseau des acteurs de l'édition numérique est-elle le préalable à des évolutions positives ? Au temps des documents ouverts et interopérables, la diffusion numérique des œuvres libres de droits leur laissera-t-elle le temps de s'adapter ? Quelle économie pour l’open access ? L’édition en ligne peut-elle éviter les monopoles et accroître tant sa fiabilité que son inventivité ? De quelles grandes œuvres peut-elle être porteuse ?

Les acteurs académiques et ceux de la chaîne éditoriale ont été amenés à reconsidérer leurs missions, repenser leurs stratégies et leurs alliances. Les institutions agissant selon des normes internationales s'impliquent dans la détermination d'une gouvernance adéquate. Balisée par les propositions de rapports officiels – en France ceux de Bruno Patino en 2008, de Marc Tessier en 2010 –, une nouvelle carte des dynamiques culturelles et scientifiques se dessine. L'accent est mis sur les modes d'organisation, de gouvernance et d'animation de réseaux sociaux adaptés aux infrastructures numériques.

A l’instar du projet européen DARIAH visant à faciliter l'utilisation des sciences humaines numériques et le patrimoine culturel de l'information, ces questions sont débattues aux États-Unis par exemple dans le projet Bamboo, ou dans le cadre de la Society for Scholarly Publishing qui œuvre pour encourager la communication entre les secteurs de la communauté de publication scientifique, par la mise en réseau, la diffusion de l'information et la facilitation de nouveaux développements dans les sciences humaines.

Prenant l'initiative d'un colloque international, Sens Public et le TGE-Adonis (CNRS), dans le cadre de DARIAH, entendent dresser l'état des lieux, favoriser des mutualisations et exposer les enjeux de ces bouleversements de la vie intellectuelle et scientifique.

Élaboré à partir des thèmes du séminaire "Éditorialisation des sciences humaines et sociales" (Laboratoire MSH Paris-Nord, en partenariat avec l'INHA/InVisu), le programme des communications est précisé sur le wiki dédié au colloque : "En ligne-Hors ligne" – http://www.wiki.sens-public.org.

* * *

The practices associated with the human sciences are being radically transformed by the rapid expansion of access to, and interchange of, digital data. How will the institutions which support these disciplines be affected? A new knowledge ecosystem is at stake, since digital data are both the root and the fruit of these transformations: multimedia affect the symbolic links and representations which define cultures. At the same time, what we choose to publish – and to think – is shaped and constrained by the paths to which search engines such as Google restrict us.

Interactive content explodes the traditional notions of the 'author' and hence of 'authority'. New scientific working communities are regenerating the forms of knowledge publishing and editing. Beyond the authority of specialist committees, collaborative networks of researchers enhance the process of evaluation and validation. Peer to peer exchanges are at the core of society; the digital has become a central element in land-use planning and even for democracy. Confronted with these upheavals, knowledge distribution in the human sciences must reassess its priorities. On a daily basis, international players in the private sector provide the world of documentation with freely accessible tools whose power is second to none. How then can legal rights be promoted, models be diversified, and innovating companies be encouraged, in the absence of any clear business model? Is the networking of digital publishers necessary for positive development? In an age of open and interoperable documents, will digital distribution of out-ofcopyright works leave the players time to adapt? What kind of business model is appropriate for open access? Can online publishing do away with monopolies and increase its reliability in line with its inventiveness? Which great works can thereby be supported?

Academics and publishers alike have been led to reconsider their missions, to readjust their strategies and reconfigure their alliances. Institutions which operate according to international standards are of necessity attempting to determine appropriate governance structures. Guided by official proposals and reports – in France those made by Bruno Patino in 2008, and by Marc Tessier in 2010 – a new map of cultural and scientific dynamics is being drawn up. Emphasis is being placed on the modes of organisation, governance and management of social networks best adapted to digital infrastructures.

Following the example of the DARIAH project, which aims to build the digital infrastructure for human sciences and cultural heritage across Europe, these issues are also being debated in the United States: for instance in the Bamboo project, or in such contexts as the Society for Scholarly Publishing. Communication between the various sectors of the scientific publishing community is to be fostered through networking, the diffusion of information and the facilitation of new developments in human sciences.

Taking the initiative of an international symposium, the 'Sens Public' unit and the TGE-Adonis (CNRS), within the framework of DARIAH, will take stock, promote mutualisations and outline the stakes of these upheavals in intellectual and scientific life. Prepared from the topics of the seminar on 'Human and social sciences publishing' (Laboratoire MSH Paris-Nord, in partnership with the INHA/InVisu), the programme of communications is detailed on the wiki dedicated to the conference: "On line – off line" http://www.wiki.sens-public.org

Programme / Program

Une traduction sera assurée vers l’anglais / Simultaneous translation to english will be available

Mercredi 28 avril / Wednesday, April 28th

-18h30 (sur invitation)
Soirée d’inauguration, Hôtel de Ville, suivie d’un buffet / Opening event, Paris City Hall

  • Jean-Louis Missika (Adjoint au Maire de Paris),
  • Anne-Laure Brisac (INHA-Invisu),
  • André Chabin (Ent’revues),
  • Jean-Gabriel Ganascia (Université Paris 6),
  • Bertrand Legendre (Université de Paris 13, LabSIC),
  • Yannick Maignien (TGE-Adonis),
  • Gérard Wormser (Sens Public)

Jeudi 29 avril / Thursday, April 29th

-9h00
Accueil à l’INHA / Opening at INHA

-9h30-10h30

Le geste éditorial et la renaissance du lecteur

Publishing and the Reader Renaissance

Conférence d’ouverture / Plenary adress. Milad Doueihi (Université de Glasgow)

-11h00-13h00 (2 ateliers en parallèle / 2 workshops)

The Governance of Digital Research Infrastructures (workshop in english)

Gouvernance des infrastructures numériques (atelier en anglais)

The Governance of digital research infrastructures is a multifaceted concept. On the basis of the actual DARIAH governance model the workshop will put up for discussion the roles, responsibilities and bodies to devise alternative governance models for pan-European e-Infrastructures. This will be elaborate through a very open discussion from political, philosophical and sociological topics about the “digital turn” and research infrastructure.

Moderation: Philippe Aigrain (Sopinspace)

Discussion:
  • Yannick Maignien (TGE-Adonis, DARIAH),
  • Eric Meyer (Oxford Internet Institute, England),
  • Prodromos Tsiavos (London School of Economics and Political Science, England),
  • Soenke Zehle (University and the Academy of Fine Arts, Saarbruecken, Germany)

Nouveaux rapports des chercheurs aux publics

The new ties between scholarship and the public

Des réseaux sociaux à la publication en ligne en passant par les plateformes de partage et les blogs, les chercheurs entrent dans l'ère du web 2.0. Comment cela transforme-t-il l'accès du grand public à l'information scientifique, l'organisation de la communauté et son rapport aux tutelles ?

Modération: Antoine Blanchard (C@fé des sciences, groupe Traces web2CST)

Discussion:

  • Ghislaine Chartron (CNAM, INTD),
  • Bastien Guerry (Wikimédia France),
  • Olivier le Deuff (Université de Lyon 3 et Prefics),
  • Alexandre Moatti (Conseil scientifique du TGE-Adonis),
  • Joëlle Zask (Université de Provence)

Déjeuner - 13h15–14h15

-14h30–16h30 (2 ateliers en parallèle / 2 workshops)

Presse numérique et nouveaux médias

Online media and the press

Le numérique déconcerte et fragilise la presse et nous incite à s’interroger sur le soi-disant conflit entre professionnels et amateurs, les modèles économiques de la presse et le rôle des pratiques courantes dans l’environnement numérique sur l’évolution de la presse traditionnelle.

Modération: Milad Doueihi (Université de Glasgow)

Discussion:

  • Jean-Marie Charon (EHESS),
  • Edwy Plenel (Mediapart),
  • Xavier de la Porte (France Culture)

Quand l’image numérique fait évoluer les usages

Digital imaging as a driver for change

Face à un ensemble d’images visuelles de plus en plus massif, quels outils de travail faut-il inventer pour en parler, les commenter ? De quelle manière le rapport à l’image évolue-t-il ? Quelles formes éditoriales se créent-elles ? Quelles formations doivent ensuite être élaborées, permettant aux uns et aux autres une meilleure maîtrise des outils et une plus grande autonomie dans le discours tenu sur les images ?

Modération: André Gunthert (EHESS)

Discussion:

  • Dominique Cardon (EHESS, Orange),
  • Hervé Le Crosnier (Université de Caen),
  • Sylvain Maresca (Université de Nantes)

 -17h00-18h00

Déambulations numériques

Digital ambulations

Conférence plénière / Plenary adress. Alok Nandi (réalisateur, designer)

Vendredi 30 avril / Friday, April 30th

-9h30-10h30

La formation en ligne dans les universités françaises

Governance of e-learning in the french universities

Conférence plénière / Plenary adress. Thierry Côme (Université de Reims)

-11h00-13h00

Modèles économiques de l'édition

The business models of digital publishing

Quelles sont les modèles innovants, fonctionnels et expérimentaux, sur lesquels se bâtit l’édition numérique aujourd’hui ? Comment répondent-ils jusqu’à présent au défi de la transition des métiers et des modes de production de l’édition imprimée vers des écosystèmes de production/consommation ouverts, libres et distribués ? Quelles sont les pistes de développement pour les années qui viennent ?

Modération: Anne-Laure Brisac

Discussion:

  • Janneke Adema (Oapen),
  • Hadrien Gardeur (Feedbooks),
  • Constance Krebs (site André Breton),
  • Marc Minon (Cairn),
  • Gilles Rouet (Université de Reims)

Déjeuner - 13h15–14h15

-14h30-15h30

Les conditions d’une démocratie scientifique

Rules for the democratization of learning

Conférence de clôture / Plenary adress. Hervé Le Crosnier (Université de Caen)

-15h45-17h45

Réseaux des savoirs, pouvoirs de l’audience

Knowledge networks and mass participation

Table ronde de clôture / Closing roundtable

  • Laure Endrizzi (INRP),
  • Carl Henrik Fredriksson (Eurozine),
  • Alain Giffard (Ministère de la Culture),
  • Fabrice Lacroix (Antidot),
  • Gérard Wormser (Sens Public)

* * *

Colloque organisé par le laboratoire Sens Public de la MSH Paris-Nord avec la collaboration de l'INHA-Invisu, dans le cadre du consortium TGE-Adonis, avec le soutien de DARIAH et de la Ville de Paris.

Partenaires:

Ent'revues - Oapen - Cléo - FMSH - Café des sciences - Traces - Noomix - Eurozine

Equipe d'organisation :

Antoine Blanchard, Anne-Laure Brisac, Lou Burnard, Carole Dely, Milad Doueihi, Stéphanie Fabre, Jérémy Hornung, Yannick Maignien, Britta Moehring, Gilles Rouet, Marcello Vitali-Rosati, Gérard Wormser

Lieux

  • INHA, 2 rue Vivienne
    Paris, France

Dates

  • jeudi 29 avril 2010
  • vendredi 30 avril 2010
  • mercredi 28 avril 2010

Mots-clés

  • edition, numérique, gouvernance, médias, internet

Contacts

  • Carole Dely
    courriel : carole [dot] dely [at] orange [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Carole Dely
    courriel : carole [dot] dely [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le numérique éditorial et sa gouvernance : entre savoirs et pouvoirs », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 07 avril 2010, http://calenda.org/200775