AccueilLes Juifs polonais en France et en Israël : trajectoires, représentations, instruments de la mémoire

Les Juifs polonais en France et en Israël : trajectoires, représentations, instruments de la mémoire

Polish Jews in France and Israel: Trajectories, representations, tools of memory

Appel à communication pour le workshop des 21-23 octobre 2010 à Varsovie

Call for papers Workshop 21-23 October 2010 in Warsaw

*  *  *

Publié le mardi 13 avril 2010 par Marie Pellen

Résumé

Ce workshop s’inscrit dans un projet de recherche qui a pour objectif de mieux cerner les contours de deux diasporas juives polonaises importantes en France et en Israël. Deux communautés certes très différentes mais que plusieurs points de comparaison permettent de rapprocher.

Annonce

            Ce workshop s’inscrit dans un projet de recherche qui a pour objectif de mieux cerner les contours de deux diasporas juives polonaises importantes en France et en Israël. Deux communautés certes très différentes mais que plusieurs points de comparaison permettent de rapprocher.

            En effet, ces deux pays ont reçu des vagues successives de migrants juifs venus des territoires polonais, dès la fin du XIX° siècle et jusqu’en 1968. Peut-on comparer démographiquement et sociologiquement les migrants de ces différentes vagues ? De la même façon, la France comme Israël sont des pays très assimilateurs, et l’on peut se demander comment s’est opérée la transformation du « Juif polonais » en citoyen français ou israélien. Dans ces deux pays, les migrants ont apporté avec eux des images de la Pologne, qu’ils ont élaboré et ensuite transmis non seulement à leur descendance, mais souvent également au delà du cercle communautaire, diffusant ainsi des images de la Pologne dans l’ensemble de la société israélienne ou de la communauté juive – et peut-être également non-juive – en France. Bien entendu, la tragédie des Juifs polonais durant la Seconde guerre mondiale est un point essentiel de cristallisation des identités et des opinions sur la Pologne, aussi bien parmi les rescapés qui quittent le pays immédiatement ou longtemps après la guerre, que pour ceux qui étaient partis avant guerre. 

Plusieurs directions seront privilégiées dans ce projet :

I) les trajectoires migratoires :

les différentes vagues migratoires – avant-guerre, 1945, 1968… en France et en Israël dans une approche comparatiste (origines, causes, déroulement, effectifs, origines sociologiques), les parcours individuels et collectifs.

II) les instruments/supports de construction d’une mémoire sur la Pologne :

institutions (musées, organisations juives), narrations (littérature, art, historiographie, manuels scolaires, livres du souvenir), langues.

III) quelles images de la Pologne ?

L’image de la Pologne dans les différents supports narratifs, sa transmission aux générations suivantes (voir notamment les travaux des psychanalystes sur la 2e et 3e génération) et hors de la communauté des émigrés, celles générées lors des retours en Pologne (tourisme des racines et de la mémoire) ; l’image de la Pologne dans les relations polono-juives et la question de l’antisémitisme ; l’instrumentalisation de ces images.

            Lors d’une première rencontre qui se tiendra du 21 au 23 octobre 2010, les participants intéressés par ce projet seront invités à présenter leurs recherches en cours lors d’une conférence sous forme de workshop public, avec traduction simultanée. Les langues du colloque seront le français, le polonais et l’anglais.

Les propositions de communication – entre 500 et 750 mots maximum, en anglais – accompagnées d’un bref CV et d’une liste des principales publications, sont à envoyer à l’adresse mail suivante a.kichelewski@uw.edu.pl avant le 30 avril 2010.

Elles seront examinées par le comité scientifique avant le 25 mai 2010.

---------------------------------------------------------------------

Call for papers Workshop 21-23 October 2010 in Warsaw

This workshop is part of a research project that aims to better define the outlines of two major Polish Jewish Diasporas in France and Israel. Two very different communities, but with several points of comparison.

Indeed, both countries have received successive waves of Jewish immigrants from Polish territories, from the late XIXe century until 1968. Can we compare demographically and sociologically migrants from these different waves? Similarly, France and Israel are highly assimilatory countries, and one wonders how was operated the transformation from “Polish Jew” to French or Israeli citizen. In both countries, migrants have brought with them images of Poland, that they have developed and forwarded not only to their offspring, but also often beyond the community circle, spreading images of Poland in the entire Israeli society or in the Jewish community – and perhaps also non-Jewish – in France. Of course, the tragedy of Polish Jews during the Second World War is an essential point of crystallization of identities and opinions on Poland, both among survivors who left the country immediately or long after the war, or for those who left before the war.

Several directions are promoted in this project:

I)      Migration trajectories:

the different waves of migration – before the war, 1945, 1968 ... in France and in Israel with a comparative approach (origins, causes, development, statistics, sociological origins), individual and collective stories.

II)    Tools / materials to construct a memory on Poland: institutions

(museum, Jewish organizations), narratives (literature, art, historiography, schoolbooks, books of remembrance), languages.

III)   Which images of Poland?

The image of Poland in the different narrative media, its transmission to subsequent generations (see in particular the work of psychoanalysts on the 2nd and 3rd generation) and outside the community of exiles, those generated during the return to Poland (roots tourism and memory), the image of Poland in the Polish-Jewish relations and the issue of anti-Semitism, the manipulation of these images.

At a first meeting to be held from 21 to 23 October 2010, participants interested in this project will be invited to present their current research at a public workshop, with simultaneous translation. The conference languages are French, Polish and English.

The proposed communications – between 500 and 750 words maximum in English – with a brief CV and a list of main publications should be sent to the following email address a.kichelewski@uw.edu.pl before April 30, 2010.

The Scientific Committee will examine them before May 25, 2010.

Lieux

  • Université de Varsovie
    Varsovie, Pologne

Dates

  • vendredi 30 avril 2010

Mots-clés

  • migrations, identités, mémoire, Pologne, Israël, guerre mondiale, représentations

Contacts

  • Audrey Kichelewski
    courriel : a [dot] kichelewski [at] uw [dot] edu [dot] pl

Source de l'information

  • Audrey Kichelewski
    courriel : a [dot] kichelewski [at] uw [dot] edu [dot] pl

Pour citer cette annonce

« Les Juifs polonais en France et en Israël : trajectoires, représentations, instruments de la mémoire », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 avril 2010, http://calenda.org/200843