AccueilLa Méditerranée et l’Europe méridionale : crises et transformations de la détente à la seconde guerre froide

La Méditerranée et l’Europe méridionale : crises et transformations de la détente à la seconde guerre froide

The Mediterranean and Southern Europe: crisis and transformation from détente to the Second Cold War

*  *  *

Publié le vendredi 16 avril 2010 par Karim Hammou

Résumé

L’objectif de ce colloque est de placer les crises de la Méditerranée dans un contexte plus vaste qui prenne en compte les changements globaux des dernières décennies du XX siècle. Si les années 1980 ont été la dernière décennie de ce « court XXe siècle » dominé par le conflit est-ouest, mais aussi le début d’une nouvelle ère, les années 1970 ont représenté un moment crucial à plusieurs points de vue : c’est à cette époque que les pays du Sud cherchent à modifier les règles des rapports économiques les liant au Nord industrialisé, c’est alors que les pays membres de la CEE s’engagent dans un parcours visant à affirmer leur identité et leur rôle sur le plan international, et c’est finalement le moment où se redéfinissent les relations entre l’Occident et les pays arabes afin de faire face à de nouveaux défis. Il est donc désormais possible de lancer de nouvelles pistes de recherche visant à explorer l’évolution économique, politique et militaire des années 1970.

Annonce

Dans l’historiographie de la guerre froide, les années 1970 sont une décennie de détente et de confrontation : tandis que la politique étrangère de Kissinger conduit à la conclusion du Traité de Moscou en 1972 et à la reprise des relations avec la Chine communiste, et que l’Ostpolitik de Willy Brandt ouvre la voie aux accords d’Helsinki, la Méditerranée, comme d’autres régions du monde, devient un lieu d’affrontement de la guerre froide globale. À partir de la deuxième moitié des années 1960 la Méditerranée n’est plus un lac américain ; les régimes au pouvoir en Syrie, Libye et Algérie sont toujours plus hostiles aux intérêts occidentaux. La guerre arabo-israélienne se transforme en confrontation ouverte entre les États-Unis et l’Union soviétique ; par ailleurs, pendant la guerre du Yom Kippour les matières premières stratégiques sont utilisées par les États arabes pour la première fois comme moyen de pression. Après les Jeux olympiques de Munich et l’attentat contre l’équipe israélienne, le terrorisme devient un problème international de première importance. Sur la « façade nord » de la région méditerranéenne, c’est l’ensemble de la partie sud de l’Alliance atlantique qui semble sur le point de s’effondrer suite aux changements de régime au Portugal, en Espagne, en Italie et en Grèce ainsi qu’à la crise chypriote de l’été 1974 qui laisse deux membres de l’OTAN au bord d’un conflit armé.

S’il est vrai que la confrontation est-ouest reste le critère principal pour interpréter les années 1970, les événements qui ont lieu dans la Méditerranée ne peuvent pas se réduire simplement à des logiques de guerre froide. L’objectif de ce colloque est précisément de placer les crises de la Méditerranée dans un contexte plus vaste qui prenne en compte les changements globaux des dernières décennies du XX siècle. Si les années 1980 ont été la dernière décennie de ce « court XXème siècle » dominé par le conflit est-ouest, mais aussi le début d’une nouvelle ère, les années 1970 ont représenté un moment crucial à plusieurs points de vue : c’est à cette époque que les pays du Sud cherchent à modifier les règles des rapports économiques les liant au Nord industrialisé, c’est alors que les pays membres de la CEE s’engagent dans un parcours visant à affirmer leur identité et leur rôle sur le plan international, et c’est finalement le moment où se redéfinissent les relations entre l’Occident et les pays arabes afin de faire face à de nouveaux défis.

Il donc désormais possible de lancer de nouvelles pistes de recherche visant à explorer l’évolution économique, politique et militaire des années 1970. Les nouveaux régimes démocratiques de l’Europe méridionale, un nouvel élargissement de la CEE qui s’équipe d’une politique méditerranéenne, l’armistice entre l’Égypte et Israël et le rétablissement d’une hégémonie occidentale sur la région sont quelques uns des principaux aboutissements de
cette époque.

Le colloque vise à répondre aux questions suivantes :

  1. de quelle manière les pays occidentaux perçoivent et réagissent aux crises qui ont lieu dans la Méditerranée et dans l’Europe méridionale ?
  2. les évènements qui ont lieu dans la Méditerranée ont-ils eu une influence sur la détérioration de la détente et contribuent-ils à l’émergence de la deuxième guerre froide ?
  3. comment se combine la dynamique Est-Ouest avec les logiques régionales ?
  4. comment les pays méditerranéens affrontent-ils cette période de turbulences ?
  5. Comment les désaccords euro-américains sur les questions méditerranéennes se répercutent-ils sur l’Alliance atlantique ?

Les questions principales qui seront abordées lors du colloque sont :

  • l’influence du terrorisme international sur les politiques méditerranéennes des États occidentaux
  • les dynamiques économiques en Méditerranée et en Europe méridionale
  • l’organisation des relations transatlantiques dans la région méditerranéenne
  • le rôle des principales puissances européennes et de la CEE dans la définition d’une nouvelle politique euro-méditerranéenne
  • la Méditerranée comme cas d’étude dans l’évolution des relations Nord-Sud dans les années 1970
  • les acteurs régionaux et la naissance de nouveaux réseaux régionaux.

Le colloque, organisé par le Département d’Études internationales de l’Université de Padoue (Prof. Elena Calandri et Prof. Antonio Varsori) et la Faculté de Sciences politiques de l’Université S. Pio V de Rome (Prof. Daniele Caviglia), aura lieu les 1er, 2 et 3 juillet 2010 à l’Université de Padoue.

Les langues de travail sont le français et l’anglais.

Les frais de déplacement ainsi que de séjour seront pris en charge par les organisateurs du colloque

Pour informations écrire à :

Les propositions, d’une longueur maximale de 500 mots, accompagnées d’un CV, devront être adressées

avant le 30 avril 2010 à :  guia.migani@unipd.it.

Lieux

  • Université de Padoue
    Padoue, Italie

Dates

  • vendredi 30 avril 2010

Mots-clés

  • Europe, Méditerranée

Contacts

  • Guia Migani
    courriel : guia [dot] migani [at] univ-tours [dot] fr

Source de l'information

  • Guia Migani
    courriel : guia [dot] migani [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La Méditerranée et l’Europe méridionale : crises et transformations de la détente à la seconde guerre froide », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 16 avril 2010, http://calenda.org/200877