Accueil« Bon gré mal gré » : les relations interconfessionnelles dans l'Occident chrétien, XII-XVIIIe siècle

« Bon gré mal gré » : les relations interconfessionnelles dans l'Occident chrétien, XII-XVIIIe siècle

"Whether You Like It or Not": interconfessional relations in western Christianity, 12th-18th centuries

*  *  *

Publié le lundi 19 avril 2010 par Karim Hammou

Résumé

Dans le cadre de l’axe n° 4 du CICC consacré à l’histoire de l’Europe (resp. Pr Gérard Bossuat), nous proposons d’étudier comment, à partir du XIIe siècle, les conflits religieux sont progressivement associés à divers types d’échanges entre confessions (islam, judaïsme, christianismes). Loin de constituer des pratiques marginales n’émergeant qu’en période de paix, loin de constituer le versant pacifique de la violence religieuse, ces échanges sont paradoxalement constitutifs des oppositions, qu’il s’agisse des juifs en Espagne au XVe siècle ou des relations entre catholiques et protestants pendant les guerres de religion.

Annonce

Dans le cadre de l’axe n° 4 du CICC consacré à l’histoire de l’Europe (resp. Pr Gérard Bossuat), nous proposons d’étudier comment, à partir du XIIè siècle, les conflits religieux sont progressivement associés à divers types d’échanges entre confessions (islam, judaïsme, christianismes). Loin de constituer des pratiques marginales n’émergeant qu’en période de paix, loin de constituer le versant pacifique de la violence religieuse, ces échanges sont paradoxalement constitutifs des oppositions, qu’il s’agisse des juifs en Espagne au XVè siècle ou des relations entre catholiques et protestants pendant les guerres de religion.

Au cours de cette première journée d’étude, nous étudierons l’évolution de ces pratiques en Europe occidentale entre le XIIè et le XVIIIè siècles, en examinant le rapport à la norme et les écarts que l’on peut observer, les différents cas d’union temporaire, de serments mutuels, d’engagement collectif ou individuel. Une seconde journée, courant mai 2011, sera consacrée à l’étude de ces « fidèles entre deux chaires », selon la belle formule de Thierry Wanegffelen, à qui nous rendrons hommage, à leurs hésitations, aux cas de conversions successives, aux pratiques d’observance plus ou moins cachées comme celles des marranes de la péninsule ibérique, enfin aux tentatives de conciliation ayant abouti ou échoué.

En sortant le problème des relations entre les confessions de la seule logique de l’opposition ou de la concurrence, on peut entreprendre d’interroger les fondements identitaires de l’Europe. Un colloque international, en mai 2012, sera consacré à examiner les logiques d’identité commune et d’identité fractionnée, ainsi que les dialectiques à l’œuvre entre les choix des individus ou des familles et ceux des groupes ou des communautés. Les pratiques effectives de coexistence entre différentes communautés relevant de religions distinctes sur un même territoire ont suscité des espérances. Ont-elles abouti ou ont-elles été converties en collaboration interconfessionnelle ou en pacification ponctuelle ? En quoi ont-elles marqué - ou non - la mémoire collective des différentes communautés religieuses et ont-elles pu - ou non - déterminer l’apparition des identités européennes modernes ? 

Université de Cergy-Pontoise (CICC), salle de conférences, bât. Chênes 1, rdc.

Organisation : Annie Duprat, Claire Soussen et Paul-Alexis Mellet.

28 mai 2010, 9h 00-17h 40.

PROGRAMME 

9h 00 : Accueil des participants

9h 15-9h30 : Ouverture : Claire Soussen et Paul-Alexis Mellet (UCP) 

Présidence de séance : Michel Zimmermann (UVSQ) 

  • 9h 30-10h 00 : Annliese Nef (Paris IV) : "La cour palermitaine au XIIe siècle: un cadre favorable à l'essor de conceptions religieuses œcuméniques ?".
  • 10h 00-10h 30 : Georges Sidéris (Paris IV) : "La question christologique à Byzance au milieu du XIIe siècle et les Latins".

10h 30 : Discussion 

10h 45 : Pause 

  • 11h 15-11h 45 : Claude Denjean (Framespa – Toulouse) : "Les juifs courtiers parmi les chrétiens : réflexions autour d'un lieu commun".
  • 11h 45-12h 15 : Juliette Sibon (Framespa – Albi) : "L'implication politique des juifs dans la cité à Marseille au XIVe siècle: entre normes et pratiques".

12h 15 : Discussion 

12h 30 : Déjeuner (mezzanine) 

Présidence de séance : Gérard Bossuat (UCP) 

  • 14h 30-15h 00 : Mathieu Lours (Paris 1) : "Une architecture figure de la perfection: églises catholiques et temples protestants à plan carré".
  • 15h 00-15h 30 : Pierre Wachenheim (Nancy 2) : "Pratiques et usage des représentations des guerres de religion (XVIe siècle) en France au XVIIIe siècle".

15h 30 : Discussion 

15h 45 : Pause 

  • 16h 15-16h 45 : Jérémie Foa (Lyon 2) : " Freres, amys et concitoyens: les pactes d'amitié entre  protestants et catholiques au temps des guerres de religion ».
  • 16h 45-17h 15 : Olivier Andurand (Paris 10) : « Fluctuat nec mergitur, Louis-Antoine de Noailles face aux débats sur la bulle Unigenitus ».

17h 15 : Discussion 

17h 30 : Conclusion : Annie Duprat (UCP)

Lieux

  • 33 boulevard du Port
    Cergy, France (95)

Dates

  • vendredi 28 mai 2010

Fichiers attachés

Contacts

  • Mellet #
    courriel : paul-alexis [dot] mellet [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Paul-Alexis Mellet
    courriel : paul-alexis [dot] mellet [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « Bon gré mal gré » : les relations interconfessionnelles dans l'Occident chrétien, XII-XVIIIe siècle », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 19 avril 2010, http://calenda.org/200882