AccueilLes marges périurbaines en Tunisie et en Méditerranée

Les marges périurbaines en Tunisie et en Méditerranée

The Urban Outer-Limits in Tunisia and the Mediterranean

Entre stratégies d’appropriation, soutenabilité et nouvelle urbanité

Between appropriation strategies, sustainability and new urban identities

*  *  *

Publié le mercredi 21 avril 2010 par Karim Hammou

Résumé

Ce colloque tente de réunir des chercheurs géographes et des spécialistes en sciences humaines et sociales ainsi que des praticiens de la sphère de l’aménagement du territoire autour du thème « Les marges périurbaines en Tunisie et en Méditerranée : entre stratégies d’appropriation, soutenabilité et nouvelle urbanité ».

Annonce

Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis - Unité de recherche ECONURBA - 17 et 18 novembre 2010.


Lié à un processus de mobilité urbaine centrifuge, le report de population et d’activités vers la « non-ville » proche crée des marges périurbaines discontinues et hétérogènes que des couches sociales moyennes à aisées cherchent à s’approprier pour bénéficier de logements moins coûteux que dans les secteurs proprement urbains ou de résidences plus spacieuses et d’un cadre de vie plus proche de la nature. Confortées par les opportunités de transport en commun dans certaines directions et par l’amélioration incessante des taux de motorisation, ces stratégies d’appropriation, visent à profiter de la faiblesse relative du prix du terrain ou à se saisir des rentes et plus values croissant au gré de manœuvres spéculatives plus ou moins illicites.
Cet entre-deux, où s’entremêlent diverses formes d’occupation du sol et de paysages et où interviennent divers acteurs (ménages, propriétaires fonciers, lotisseurs réglementaires et informels, agents institutionnels territoriaux locaux et régionaux…) offre une « éco-alternative » résidentielle  peu ou pas compatible avec l’objectif de soutenabilité que l’éparpillement résidentiel et les déficits en réseaux et équipements à la charge des collectivités locales tendent à compromettre.
La périurbanisation pose la question de l’avenir de l’urbanité en tant que propension à vivre ensemble une territorialité urbaine déterminée par le frottement au mode de vie urbain, la proximité et la mobilité restreinte. Le cloisonnement des lieux et la mobilité centrifuge, l’enfermement au sein d’une communauté de liens ou d’intérêt et la mise en œuvre de nouvelles pratiques urbanistiques rompant avec la densité et l’unité de voisinage, relancent le débat sur l’urbanité et annoncent l’émergence d’une nouvelle urbanité.
Au-delà du coût foncier et des enjeux environnementaux, le débat sur le périurbain porte aussi sur la valeur d’usage des espaces résidentiels situés à l’écart des lieux de socialisation qui fondaient normalement l’urbanité des lieux et la citadinité des populations. L’éloignement par rapport au lieu de travail, aux centralités principales et aux centres de loisirs, précarise le lien social dans le périurbain, consacre le cloisonnement et génère des déplacements alternatifs que la naissance de nouvelles centralités peu affirmées ne parvient pas à réduire.

Ce colloque tente de réunir des chercheurs géographes et des spécialistes en sciences humaines et sociales ainsi que des praticiens de la sphère de l’aménagement du territoire autour du thème « Les marges périurbaines en Tunisie et en Méditerranée : entre stratégies d’appropriation, soutenabilité et nouvelle urbanité », dans une perspective multidisciplinaire invitant à réfléchir sur :
  • La réalité du phénomène : son ampleur, ses rythmes, son contenu, ses formes et ses diverses configurations socio-spatiales, ses effets sur les formes urbaines et sur la structuration de l’espace urbain en Tunisie et en Méditerranée ;
  • Les méthodes d’approche du périurbain dans ses composantes résidentielles et économiques et les  champs d’expertise ouverts à la recherche urbaine théorique, à l’action publique et au management territorial ;
  • L’évolution des choix résidentiels individuels qu’induit le changement des modes de vie, du jeu des acteurs les plus divers et de la capacité de la puissance publique à infléchir ces choix, ou à endiguer ou à accompagner la périurbanisation ;
  • L’ « éco-alternative résidentielle » susceptible d’hypothéquer l’idéal de soutenabilité urbaine, suite au mitage des terres à haut rendement, à l’éparpillement résidentiel, à la dégradation et à l’artificialisation du milieu rural limitrophe ainsi qu’à la reconfiguration des villages situés dans le voisinage et qui constituent parfois des points d’ancrage au processus de périurbanisation ;
  • - les similitudes et les dissemblances des réalités périurbaines et des processus de périurbanisation à différentes échelles géographiques et les positionnements locaux, régionaux et internationaux ;
  • Les dysfonctionnements liés à l’opacité du marché foncier, aux limites imposées au transfert de pouvoir et d’outils réglementaires et urbanistiques au-delà des espaces communaux et les formes de discrimination socio-spatiales repérables à travers les incompatibilités de voisinage, la double division sociale et économique de l’espace, les frictions relevant des individualismes et les conflits d’intérêt.

Comité d’organisation

  • Habib DLALA
  • Abdallah CHERIF
  • Zohra LASTA
  • Hassan TAYACHI

Questions pratiques

Envoi des résumés

Les propositions de communication devront être adressées par courriel (fichiers attachés au format Word) à ur.econurba@gmail.com

Elles doivent comporter :
Un titre, un résumé en 5000 signes espaces compris (Times New Roman, 12), le nom de l’auteur, l’institution d’appartenance, l’adresse mail, le numéro de téléphone.

Calendrier

29 mai 2010 : Date limite des propositions de communication
30 juin 20108 : Notification aux auteurs
30 septembre 2010 : Réception des textes définitifs (seules les communications reçues à cette date figureront sur le document qui sera diffusé et remis à chaque participant)

Lieu du colloque

Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis, 94 boulevard du 9 avril – Tunis.

Langue

Les textes écrits en anglais sont admis, leur présentation sera en français.

Publication

La publication ne sera envisagée, après évaluation, que pour les communications dont le résumé et le texte auront été envoyés dans les délais et formats exigés et ayant fait l'objet d'une présentation effective par l'auteur.

Autres questions pratiques

Les informations détaillées sur l'organisation du colloque (comité scientifique, liste des communications retenues, programme provisoire, programme définitif, etc.) seront communiquées à temps aux participants.

Catégories

Lieux

  • Faculté des Sciences humaines et Sociales de Tunis, Boulevard du 9 avril 1938
    Tunis, Tunisie

Dates

  • samedi 29 mai 2010

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Périurbanisation, soutenabilité, urbanité, Tunisie, Méditerranée

Contacts

  • Habib Dlala
    courriel : ur [dot] econurba [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Habib Dlala
    courriel : ur [dot] econurba [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les marges périurbaines en Tunisie et en Méditerranée », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 21 avril 2010, http://calenda.org/200897