AccueilExpériences urbaines et migratoires : cohabitation, conflits et arrangements dans la ville mélangée

Expériences urbaines et migratoires : cohabitation, conflits et arrangements dans la ville mélangée

Urban and Migratory Experience: cohabitation, conflict, and arrangements in the hybrid city

Journée d’études du RT2 (Migration, Altérité, Internationalisation) et RT 9 (Sociologie de l’urbain et des territoires) prévue le vendredi 3 Décembre 2010

Worshop, 3 Decembre 2010, involving RT2 (Migration, Otherness, Internationalisation) and RT9 (Sociology of the City and Territories) research networks

*  *  *

Publié le mercredi 21 avril 2010 par Marie Pellen

Résumé

Cet appel à propositions croise des recherches en sociologie urbaine et en sociologie de la migration et de l'immigration soulignant des expériences urbaines qui se construisent dans des espaces ordinaires des métropoles, autres que les quartiers d’habitat social des banlieues populaires (« les cités ») plus souvent étudiés, et dans lesquels pourtant la présence de populations immigrées et personnes « issues de l’immigration » est significative. Il s’agit des banlieues populaires beaucoup plus diversifiées sur le plan de l’habitat et de la morphologie des quartiers, mais aussi de certains quartiers « moyens-mélangés » plus centraux et pas nécessairement concernés par un rapide processus de gentrification.

Annonce

Journée d’études du RT2 (Migration, Altérité, Internationalisation) et RT 9 (Sociologie de l’urbain et des territoires) prévue le vendredi 3 décembre 2010

La présence des migrants (immigrés et personnes « issues de l’immigration »)dans l’espace urbain est couramment associée en France soit aux quartiers d’habitat social des banlieues populaires (« les cités »), soit à quelques quartiers plus centraux dans lesquels leur présence est souvent associée à des commerces ou activités « ethniques ». Ces deux configurations urbaines ont fait l’objet de nombreux travaux.

Cet appel à propositions a clairement vocation à privilégier d’autres espaces urbains des métropoles, plus banals et moins étudiés, dans lesquels pourtant la présence des migrants est significative. Il s’agit à la fois d’une large part des banlieues populaires beaucoup plus diversifiées sur le plan de l’habitat et de la morphologie des quartiers, mais aussi de certains quartiers « moyens mélangés» plus centraux et pas nécessairement concernés par un rapide processus de gentrification.

Nous proposons donc de mobiliser et de croiser la sociologie urbaine d’un côté, et la sociologie des migrations (et de l’immigration) de l’autre, pour comprendre les expériences urbaines qui se construisent dans ces espaces ordinaires des métropoles. Croiser ces deux champs renvoie à une double préoccupation trop souvent opposée. Il s’agit d’une part de considérer que la façon dont les groupes investissent leur espace de vie et construisent leur rapport aux autres est un aspect essentiel de la vie sociale, et d’autre part de prendre en compte les circulations en général et les échelles (et donc les autres territoires) qu’elles impliquent, surtout pour les migrants. Cela revient à s’intéresser aux processus de socialisation urbaine dans leur forme contrastée, et de caractériser les espaces (les groupes et les interactions) plutôt que les individus. Tout en accordant une place importante au lieu d’ancrage résidentiel, il s’agira donc de montrer comment les espaces urbains permettent la construction de différentes figures du migrant, qui complexifient le clivage simpliste entre migrants et non-migrants.

Deux dimensions méritent une attention particulière. La première, celle du genre, pénètre tous ces processus, et doit être traitée autant sous l’angle de la vie dans l’espace résidentiel que sous celui des mobilités. La seconde renvoie aux formes d'arrangements entre migrants et non migrants (modalités de co-présence, d'échanges, d'entraides, etc.), qui participent de la régulation sociale dans ces espaces « moyens-mélangés».

Nous proposons d’aborder ces questions autour de trois axes :  

  • Participation à vie locale dans les espaces « moyens mélangés » (pratiques quotidiennes mais aussi institutionnelles, associatives et informelles)
  • Stratégies résidentielles des migrants (installation, accès à la propriété, choix du lieu de résidence, rapport à la ségrégation)
  • Dynamiques et enjeux locaux autour de « l’ethnicisation du  commerce »

 Cette journée d’études aura lieu à Sciences Po Paris le 3 décembre 2010. Les horaires prévus sont 10h-13h / 14h30-17h45.

Comité scientique :

  • Marc Bernardot,
  • Agnès Deboulet,
  • Sylvie Mazzella,
  • Adelina Miranda,
  • Marco Oberti,
  • Edmond Preteceille,
  • Laurence Roulleau-Berger 

Comité d'organisation :

  • Marion Magnan Penuela
  • Khedidja Mamou
  • Khadija Noura
  • Clément Rivière
  • Agathe Voisin
Les projets de communication, de 3500 caractères maximum, devront s’inscrire dans une démarche sociologique qui implique de préciser, outre la problématique, le type d’enquête et de matériaux mobilisés, ainsi que les principaux apports théoriques. Ils devront être envoyés au comité scientifique composé de Agnès Deboulet (agnesdeboulet@wanadoo.fr), Sylvie Mazzella (Mazzella@mmsh.univ-aix.fr) et Marco Oberti (marco.oberti@sciences-po.fr), en prenant le soin d’indiquer dans objet « prop RT 2 et 9 » avant le 15 juin 2010. 

Lieux

  • Sciences Po Paris
    Paris, France

Dates

  • mardi 15 juin 2010

Mots-clés

  • sociologie urbaine, sociologie de la migration, expérience urbaine, cohabitation, conflits, arrangements

Contacts

  • Marco Oberti
    courriel : marco [dot] oberti [at] sciences-po [dot] fr
  • Sylvie Mazzella
    courriel : Mazzella [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr
  • Agnès Deboulet
    courriel : deboulet [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Sylvie Mazzella
    courriel : Mazzella [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Expériences urbaines et migratoires : cohabitation, conflits et arrangements dans la ville mélangée », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 21 avril 2010, http://calenda.org/200937