AccueilLa transdisciplinarité à l’épreuve

La transdisciplinarité à l’épreuve

Séminaire méthodologique

*  *  *

Publié le mardi 27 avril 2010 par Marie Pellen

Résumé

Depuis quelques années, la transdisciplinarité est l’un des maîtres mots de la recherche française. Elle plaide pour une approche systématisant la confrontation pluridisciplinaire. En SHS, la cohabitation entre différentes disciplines, de la psychologie et à géographie physique, demande de trouver un dialogue commun à travers les questionnements scientifiques, mais aussi les choix méthodologiques. Aussi, les corpus méthodologiques utilisés empruntent souvent leurs outils à d’autres disciplines qui offrent la possibilité – ou l’illusion ? - d’une interdisciplinarité, c'est-à-dire d’une intégration intra SHS, mais aussi avec d’autres domaines scientifiques. Cette quête de communauté méthodologique se réalise parfois par l’usage de méthodes d’emprunt (modélisation, statistique, entretiens, trajectoires biographiques, etc.), supposant une porosité entre disciplines, que nous souhaitons éclairer.

Annonce

Nous avons choisi, de nous intéresser plus précisément aux liens entre l’aménagement, l’archéologie/histoire, la géographie et la sociologie d’une part (les disciplines fortement représentées dans CITERES), l’informatique, les statistiques et les mathématiques, d’autre part. En effet, ces sciences dites dures, outils pour les uns et discipline à part entière pour d’autres, prennent une place prépondérante dans les recherches à CITERES, depuis la cartographie jusqu’à l’analyse textuelle, en passant par la modélisation et l’interpolation.

Ces points seront abordés à partir de trois thèmes principaux :

Les analyses spatialisées.

Nous identifions ici tous les outils mobilisés pour traiter l’information en considérant sa localisation, comme la cartographie numérique, la télédétection et les SIG

Les analyses non spatialisées :

Il s’agit des traitements statistiques, mathématiques et informatisés des données non spatialisées à l’image des analyses textuelles.

Les modélisations :

Les modèles prédictifs et anticipatifs sont de plus en plus demandés dans les différents appels de recherche. Nous avons donc développé des savoir faire techniques dont il sera question ici.

Deux interrogations fortes guident cette journée d’études.

  • Interroger la place des sciences de la modélisation : informatique, statistique et mathématique dans nos travaux. Les possibilités nouvelles techniques et communicationnelles offertes entraînent-elles des changements épistémologiques dans nos disciplines et dans nos recherches ? Permettent-elles ou non le croisement interdisciplinaire ?
  • Déceler les processus d’appropriation et d’adaptation des méthodes utilisés en SHS. Comment personnalisons-nous ces méthodes importées ? Quel est le regard des tenants des disciplines d’origine ?

Nous attentons des contributions (responsables de projet, enseignants, chercheurs, doctorants) proposant une lecture des effets, directs ou indirects, de l’utilisation des données spatialisées, données non spatialisées et/ou de la modélisation dans un des domaines de l’archéologie-histoire, la sociologie et/ou la géographie-aménagement.

Les contributions se nourriront des échange entre :

  • Des « Experts », thématiquement étranger aux SHS (informaticiens, mathématicien et/ou statisticiens) qui nous feront part de leurs travaux et de leur vision de l’utilisation de ce qui est outil pour nous.
  • Romuald Boné, Professeur des Universités, Directeur de l’Ecole National d’Informatique du Val de Loire (ENIVL)
  • Guy Barles, Professeur des Universités, Université de Tours. UMR Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique
  •  des « Grands Témoins », reconnus dans nos disciplines comme spécialistes de l’outil considéré. Ils seront les discutants et nourriront les débats de leur expérience.
  • Thierry Coanus : Chargé de Recherches - Ingénieur des Travaux Publics de l'État Laboratoire RIVES
  • Sylvette Denefle Professeur des Universités Université de Tours- UMR CITERES
  • Catherine Mering Professeur des Université Paris 7 – UMR PRODIG
  • Catherine Rhein, Directrice de Recherches UMR Géographie-Cités
  • Serge Thibault, Professeur des Universités Université de Tours- UMR CITERES
  • Elisabeth Zadora Rio, Professeur des Universités Université de Tours- UMR CITERES

Date limite de soumission : 15 mai 2010 à yengue@univ-tours.fr sous forme d’un résumé de 600 mots au maximum.

Réponse : 31 mai 2010

Envoi des textes complets : 1er Septembre. Le format vous sera communiqué lors de la réponse

Les frais d’inscription et le repas de midi sont offerts pour les communicants

Comité d’organisation :

  • Jean Louis Yengué
  • Mathilde Gralepois
  • Dominique Andrieu
  • Xavier Rodier
  • Jean Baptiste Rigot

Catégories

Lieux

  • Maison des Sciences de l'Homme, Laboratoire CITERES, 33 bd de Lesseps
    Tours, France

Dates

  • lundi 31 mai 2010

Mots-clés

  • épisémologie, méthodologie, transdisciplinarité

Contacts

  • Jean Louis
    courriel : yengue [at] univ-tours [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Jean-Louis Yengue
    courriel : yengue [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La transdisciplinarité à l’épreuve », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 27 avril 2010, http://calenda.org/200987