AccueilPerspectives sur l'évolution et la création : entre savoir et spéculation

*  *  *

Publié le vendredi 07 mai 2010 par Marie Pellen

Résumé

Un siècle et demi après la controverse entre Thomas Huxley et Mgr Samuel Wiberforce sur l’origine de l’homme (30 juin 1860, Oxford), les travaux de ce colloque reprendront pour les actualiser deux de ses principales problématiques : les rapports entre évolution et organisme ; la possibilité d’un discours sur l’évolution et la création par de-là le créationnisme.

Annonce

Le groupe de recherche interdisciplinaire du laboratoire de recherche « Philosophie et sociétés », rassemble des chercheurs et enseignants-chercheurs des Facultés de philosophie, de théologie et de sciences de l’Université Catholique de Lyon (UCLy), et d’autres enseignants ou chercheurs lyonnais. Ce groupe qui a pris le relais du laboratoire « Nature et création » (1998-2003) nourrit l’ambition de faire avancer la recherche en ce qui concerne l’analyse de la diffusion et de la réception des savoirs scientifiques dans les sociétés contemporaines, en particulier autour de la théorie de l’évolution. Dans cette perspective est lancé le projet de deux journées de colloque, les 10 et 11 juin 2010, l’une sur « Corps, organisme, évolution », la seconde sur « évolution et création ».

L’année consacrée à Darwin prend fin. Elle a vu une série de propositions académiques exceptionnelles pour faire honneur à son héritage en biologie et pour notre société. Il serait un peu vain de jouer les prolongations pour répéter ce qui a été déjà dit. Mais un autre anniversaire indique l’opportunité de traiter de problématiques qui n’ont pas été encore explicitement convoqués. L’anniversaire est celui de la controverse (le 30 juin 1860) entre Thomas Henry Huxley et Samuel Wilberforce, évêque d’Oxford, sur l’origine de l’homme.

La première problématique à laquelle renvoie la controverse est celle de l’organisme. Le niveau de l’organisme individuel a d’abord été investi par le lexique de l’évolution dans le cadre des recherches sur l’embryogenèse à l’âge classique. « Evolution » signifiait alors développement individuel. Depuis le début du 19e siècle, « organisme » est devenu un terme de biologie évolutionniste, mais sa signification théorique et son statut logique demeurent à bien des égards problématique dans ce cadre. D’abord parce que l’organisme individuel est conçu comme plus ou moins passif dans l’évolution phylogénétique, selon l’importance qu’on accorde aux éléments d’explication de type lamarckien dans la compréhension du mécanisme adaptatif. Ensuite parce que, depuis que se sont imposées la théorie darwinienne de l’évolution et ses implications dans la structuration des débats dominant la discipline, comme la controverse concernant les niveaux d’organisation pertinents sur lesquels opère la sélection naturelle (gène, cellule, individu, population), la question s’est posée de savoir si et dans quelle mesure l’organisme individuel constitue, à proprement parler, une unité de sélection. Enfin parce que l’organisme individuel en tant qu’il est le théâtre de processus biologiques purement internes, a pu être considéré et est encore considéré comme un frein à l’évolution adaptative (adaptation au milieu local), sinon à l’évolution en général Cette série de raisons suffit à motiver l’intérêt d’une rencontre pluridisciplinaire portant sur quelques uns des aspects cruciaux que revêt, aujourd’hui et historiquement, la question des rapports entre évolution et organisme. L’examen de cette question occupera la première journée de colloque.

L’autre problématique qui nous permettrait de commémorer la controverse concerne le débat entre disciplines. Dans un contexte polémique qui s’emploie à opposer évolutionnisme et créationnisme, il s’agirait d’envisager une réflexion philosophique sur le rapport entre science, métaphysique et religion ; de renouer les fils du dialogue entre ces champs réflexifs, sans les confondre ni les séparer, pour sortir de certaines impasses historiques et conceptuelles dont souffre le débat contemporain.

Lieu

Les deux journées auront lieu sur le site  Bellecour de l’Université Catholique de Lyon. La première journée intitulée : « Corps, organisme et évolution » traitera plus spécifiquement d’aspects scientifiques, historiques et épistémologiques. La seconde journée, intitulée : « Penser l’évolution et la création, par-delà le créationnisme » assumera un questionnement plus métaphysique et théologique. 

Comité Scientifique : 

  • John Hedley Brooke (Harris Manchester College, Oxford)
  • Jean Chaline (Ecole Pratique des Hautes Etudes et CNRS, Dijon)
  • Michel Delsol (Université Catholique de Lyon et Ecole Pratique des Hautes Etudes)
  • Jean-Marie Exbrayat (Université Catholique de Lyon)
  • Emmanuel Gabellieri (Université Catholique de Lyon)
  • Jean Gayon (Université Paris 1-Sorbonne)
  • Marie-Claire Groessens- Van Dyck (Université Catholique de Louvain, Fondation Morren)
  • John Haught (Georgetown University, Washington)
  • Thierry Magnin (Ecole des Mines de St Etienne et CNRS)
  • Jean-Michel Maldamé (Université Catholique de Toulouse)
  • Olivier Perru (Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Michel Veuille (Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris) 

Comité exécutif :

  • Emmanuel d’Hombres (Université Catholique de Lyon)
  • Fabien Revol (Université Catholique de Lyon) 

Renseignements et inscriptions : 

Faculté de Philosophie - Secrétariat
Université catholique de Lyon
25, rue du Plat – 69288 LYON Cedex 02
Tél : 04 72 32 50 97 – Email : philo@univ-catholyon.fr

PROGRAMME

Jeudi 10/06/2010  Corps, organisme et évolution 

9h00-9h15      Accueil  

9h15-9h45      Introduction générale:

  • Michel DELSOL (Université Catholique de Lyon et EPHE, Lyon)
  • Philippe JAUSSAUD (Université Cl. Bernard Lyon)

Session I – L’organisme et l’évolution : le point de vue des biologistes

  • 9h45-10h25    Évolution des espèces, évolution des organismes ? Jean-Marie EXBRAYAT, Université Catholique de Lyon et Ecole Pratique des Hautes  Etudes, Michel RAQUET, Université Catholique de Lyon  
  • 10h25-11h05  La prise en compte des contraintes internes physiques et biologiques de développement de l'organisme dans  l'évolution. Jean CHALINE, CNRS et Ecole Pratique des Hautes Etudes 

11h05-11h30  Pause  

Session II – L’organisme et l’évolution : le point de vue de l’historien des sciences 

  • 11h30-12h10 Le rôle fondateur de Lamarck dans le problème de la prise en compte de l'organisme dans l'évolution. Stéphane TIRARD, Université de Nantes  

12h10-14h00  Déjeuner libre 

  • 14h00-14h40  Les théories épigénétiques de l’évolution. Jean GAYON, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 
  • 14h40-15h20  Anthropotechnie et évolutions artificielles du corps humain. Jérôme GOFFETTE, Université Cl. Bernard Lyon 1  

15h20-15h40  Pause  

  • 15h40-16h20  Organisme, fonction et explication dans la sélection naturelle. Jonathan SIMON, Université Cl. Bernard Lyon 1  
  • 16h20-17h00 La réception des idées de Darwin en France et le problème du fixisme. Olivier PERRU, Université Cl. Bernard Lyon 1  

17h00-17h20  Conclusion. Michel DELSOL, Université Catholique de Lyon  

18h00-20h30  Diner libre 

20h30-22h30 Conférence publique du soir :

Réflexion philosophique pour un dialogue renouvelé entre science et religion. Dominique LAMBERT, Conseil Pontifical pour la Culture et Université Notre Dame de la Paix, Namur

Répondant : Emmanuel GABELLIERI, Université Catholique de Lyon 

Vendredi 11/06/2010. Penser l’évolution et la création, par-delà le créationnisme 

Session III : Débats historiques, interrogations métaphysiques  

8h30-9h00      Accueil 

9h00-9h10      Mot d’accueil du Recteur Michel QUESNEL (Université Catholique de Lyon) 

9h10-9h25      Introduction, Gustave MARTELET, Centre Sèvres, Paris et Université grégorienne de Rome 

  • 9h25-10h10    Termes et implications de la controverse historique sur l’origine de l’homme (Thomas Henry Huxley vs. Samuel Wilberforce, Oxford, 30 juin 1860). John Hedley BROOKE, Harris Manchester College, Oxford 
  • 10h10-10h30 Répondant : Emmanuel D’HOMBRES, Université Catholique de Lyon  

10h30-10h50  Discussion 

10h50-11h05  Pause 

  • 11h05-11h45  D’où vient la « création » de nouveauté ? Bertrand SOUCHARD, Lycée Ampère, Lyon et Université Catholique de Lyon 

Session IV : Théorie de l’évolution et christianisme 

  • 11h45-12h30  Quel est le sens des récits de la Genèse ? Jean Michel MALDAME, Université Catholique de Toulouse et Conseil Pontifical pour la culture  

12h30-14h30  Déjeuner libre  

  • 14h30-15h15 L’articulation de la création et de l’évolution selon le Père Sertillanges. Frédéric CROUSLE, Lycée Sainte-Marie, Lyon  
  • 15h15-16h00 Recherche scientifique et quête de Dieu : la relation entre science et théologie chez Pierre Teilhard de Chardin. François EUVE, Centre Sèvres, Paris

16h00-16h20 Pause

  • 16h20-17h05  Evolution, Death and God: Contributions of Process Thought. John HAUGHT, Georgetown University, USA
  • 17h05-17h25 Répondant. Fabien REVOL, Université Catholique de Lyon

17h25-17h45  Discussion 

17h45-18h00  Conclusion générale. Bernard MICHOLLET, Réseau Blaise Pascal

Lieux

  • Université Catholique de Lyon - 25, rue du Plat
    Lyon, France

Dates

  • jeudi 10 juin 2010
  • vendredi 11 juin 2010

Contacts

  • Faculté de Philosophie
    courriel : facphilo [at] univ-lyon3 [dot] fr

Source de l'information

  • Faculté de Philosophie - Université Catholique de Lyon ~
    courriel : philo [at] univ-catholyon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Perspectives sur l'évolution et la création : entre savoir et spéculation », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 07 mai 2010, http://calenda.org/201000