AccueilArt contemporain et sciences humaines

Art contemporain et sciences humaines

Usages réciproques : création, médiation, exposition

*  *  *

Publié le mardi 04 mai 2010 par Marie Pellen

Résumé

Pour cette cinquième journée du cycle « À quoi servent les sciences humaines », dont l’objectif général est de penser les modes de présence, formes et usages des sciences humaines dans l’espace public, nous proposons de réfléchir aux liens entre sciences humaines et art contemporain. En mettant en perspective deux domaines dont la capacité à agir au-delà de leurs frontières propres a souvent été jugée problématique, cette journée d’étude tend à radicaliser le questionnement fédérateur du cycle. Elle tentera d’y apporter des réponses situées, en explorant des pratiques collaboratives entre artistes, chercheurs, et autres acteurs du « monde de l’art ».

Annonce

Pour cette cinquième journée du cycle « À quoi servent les sciences humaines », organisé par la revue Tracés en partenariat avec l'ENS de Lyon et dont l’objectif général est de penser les modes de présence, formes et usages des sciences humaines dans l’espace public, nous proposons de réfléchir aux liens entre sciences humaines et art contemporain. En mettant en perspective deux domaines dont la capacité à agir au-delà de leurs frontières propres a souvent été jugée problématique, cette journée d’étude tend à radicaliser le questionnement fédérateur du cycle. Elle tentera d’y apporter des réponses situées, en explorant des pratiques collaboratives entre artistes, chercheurs, et autres acteurs du « monde de l’art ». Que font les sciences humaines à l’art contemporain : sont-elles invoquées par les artistes comme un vecteur de création, de compréhension de l’art, de son interprétation et de sa communication ? Comme un outil parmi d’autres de légitimation d’une démarche artistique sur un marché de l’art concurrentiel ? Comme un moyen de réfléchir sur une pratique, à mesure qu’elle se construit, ou de penser son action ? Comme une source de réflexion, à partir de laquelle construire d’autres modes de représentation d’objets et/ou de questionnements partagés – qu’il y ait complémentarité ou au contraire divergence de perspectives, réponses, etc. ?

En invitant chercheurs et membres des « mondes de l’art » (praticiens, institutionnels) ayant été amenés à collaborer à nous présenter leurs expériences, on s’efforcera ainsi de répondre aux questions générales qui justifient ce cycle : quels sont les formats et les lieux institutionnels d’une telle collaboration ? Quels types de compétences sont mobilisés ? Quels en sont les résultats, mais aussi les difficultés et éventuels écueils ? Cette journée contribuera ainsi à l’entreprise d’accumulation et de croisement de cas spécifiques, dans la double perspective – à la fois normative et descriptive – de notre réflexion.

Programme

9h30 Ouverture

Présentation de la journée par Yaël Kreplak, Lucie Tangy et Barbara Turquier (membres du comité de rédaction de la revue Tracés) 

Table ronde 1. Co-production d’œuvres et de savoirs : pratiques collaboratives 

10h Philippe Domergue (artiste plasticien) et Eric Villagordo (MCF en Arts et didactique de l’art à Montpellier), pour leur collaboration sur le projet Processus / Découpe et leur résidence commune à la Maison Salvan (Labège)

10h45 Discussion

11h15 Pause café

11h30 Philippe Roussin (Directeur de recherche, CRAL/EHESS, CNRS) et Marc Pataut (photographe) pour leur projet d’ouvrage commun

12h15 Discussion

12h45 Déjeuner

Table ronde 2. Cadres institutionnels de collaboration : les enjeux de l’exposition

14h Sarah Cordonnier (MCF à Lyon 2 en Sciences de l’information et de la Communication) pour son travail de recherche sur les modes d’exposition des savoirs dans l’art contemporain, et sa collaboration avec l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne.

14h30 Autour de l’exposition « Double Bind : arrêtez d’essayer de me comprendre ! », organisée à la Villa Arson (Nice) : Christelle Alin, responsable de la médiation de la Villa Arson ; Eric Dyuckaerts, enseignant à l’école d’art, coordinateur du séminaire Double Bind et artiste exposé ; Yves Winkin (ENS Lyon), chercheur invité au séminaire Double Bind. 15h30 : discussion

16h : pause

Table ronde 3. Formats d’enseignement et espace public

16h15 Franck Leibovici, artiste, pour sa participation à l’Ecole des Arts Politiques, dans le cadre de Sciences Po Paris (SPEAP), et Valérie Pihet, coordinatrice du projet (avec Bruno Latour).

17h : discussion

17h30-18h00 : Pause

18h00-19h00  Conférence plénière par Patricia Falguières (chercheuse au CESTA/EHESS).

19h : Pot de fin de journée et finissage de l’exposition Enplastik !, dans la librairie de l’ENS Lyon (site Descartes).

Lieux

  • ENS Lyon, site Descartes, Amphithéâtre - École normale supérieure de Lyon - 15 parvis René Descartes- BP 7000
    Lyon, France

Dates

  • vendredi 21 mai 2010

Contacts

  • Revue Tracés
    courriel : traces [at] ens-lsh [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Lucie Tangy
    courriel : lucie [dot] tangy [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Art contemporain et sciences humaines », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 04 mai 2010, http://calenda.org/201043