AccueilLe non-recours à l’offre publique : analyse des phénomènes et réponses institutionnelles

Le non-recours à l’offre publique : analyse des phénomènes et réponses institutionnelles

Non-Recourse to Takeovers: analysis of phenomena and institutional responses

Un état de la question

The state of the question

*  *  *

Publié le mercredi 05 mai 2010 par Marie Pellen

Résumé

Premières journées scientifiques de l’Équipe de recherche technologique ODENORE (Observatoire des non-recours aux droits et services), dont l’objectif est de mettre en discussion les conclusions des études et recherches réalisées au sein de l'observatoire sur les phénomènes de non-recours - observés dès lors qu’une offre publique n’atteint pas les individus ou les groupes qui y sont potentiellement éligibles.

Annonce

L’objectif de ces journées est de mettre en discussion les conclusions des études et recherches réalisées au sein de notre observatoire  Lors de ces premières Journées, les travaux de l’ODENORE serviront d’appui et de matériau aux échanges ; mais l’objectif est de débattre également les travaux d’autres équipes, aussi bien françaises qu’étrangères, au cours des rencontres suivantes.

Conçues pour rendre compte de nos résultats de recherche, afin de discuter tant leur intérêt scientifique que leur apport pour l’action publique, ces Journées associent chercheurs et acteurs. Elle sont conçues pour rendre compte de nos résultats de recherche, afin de discuter tant leur intérêt scientifique que leur apport pour l’action publique, ces Journées associent chercheurs et acteurs.

Ces Journées 2010 seront organisées autour de la mise en discussion de deux constats principaux :
  • Les catégorisations administratives ou professionnelles du non-recours conduisent à la visibilisation d’un certain nombre de ses explications, mais en occultent d’autres. C’est en particulier le cas lorsque les situations de non-recours remettent en question la pertinence de l’offre publique. Se trouvent alors interrogées les difficultés des acteurs pour s’emparer de toutes les significations sociales et politiques du non-recours.
  • L’accès à l’offre publique, notamment pour les plus précaires, est largement facilité lorsque les pratiques collectives et professionnelles s’écartent du mode institutionnel de construction de la demande sociale. L’enjeu d’une reconnaissance des individus apparait fondamental. Ce constat interroge l’action publique dans sa capacité à saisir les phénomènes de non demande sociale.

Programme

Jeudi 24 juin

10h-10h30 Accueil des participants – Café

10h30 – 10h45 Mots de bienvenue : Olivier Ihl, directeur Science Po Grenoble – Guy Saez, directeur du laboratoire CNRS « PACTE »

Présentation des Journées, Philippe Warin

10h45 – 11h15 Introduction des Journées : Monsieur Bernard Dreyfus, directeur général du Médiateur de la République

11h15 – 12h30 Non recours et accès à l’offre publique

Intervenants : Philippe Warin

Discutants :

  • Cédric Rio, chargé de mission Europe et coordinateur de la rubrique Recherche à l’Observatoire des inégalités.
  • Nathalie Maisonneuve, responsable du Service Anticipation des Mutations et Innovations sociales au Conseil régional Rhône-Alpes

Président : Olivier Ihl / Guy Saez

12h30 – 14h00 Déjeuner au Centre Théologique de Meylan

Session 1 : Les catégorisations administratives et professionnelles du non-recours

14h00 – 17h00 Entre mise en visibilité et invisibilité : le cas de la santé

Intervenants : Héléna Revil, Antoine Rode

Discutants :

  • Maryse Bresson, professeur à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Laboratoire Printemps
  • Pierre Micheletti, médecin, professeur associé à Science Po Grenoble, ancien Président de Médecins du Monde

Président : Claude Martin, directeur de recherche CNRS, Science Po Rennes, titulaire de la chaire « Lien social et santé » à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique

15h30 – 15h45 Pause café

20h Dîner à Grenoble

Vendredi 25 juin

Session 2 : Changer pour prévenir le non-recours et faciliter l’accès à l’offre publique

10h – 12h30 Un travail préalable de reconnaissance sociale

Intervenants :Pierre Mazet, Philippe Warin

Discutants :

  • Christopher Mc All, directeur du Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales et les discriminations, Université de Montréal
  • Pascal Rodier, secrétaire national au Secours Populaire Français

Présidente : Emmanuelle Bonerandi, maître de conférences de géographie, Ecole normale supérieure de Lyon

12h30 – 14h Déjeuner au Centre Théologique de Meylan

14h00 – 16h00 Une réorganisation de l’intervention sociale

Intervenantes : Nathalie Blanchet, Catherine Chauveaud, Elisabeth Maurel

Discutants :

  • Nicolas Duvoux, maître de conférences de sociologie à l’Université Paris Descartes, Centre de recherche sur les liens sociaux
  • Olivier Noblecourt, adjoint au Maire de Grenoble chargé de l’Action sociale et familiale, Vice-président du Centre communal d’action sociale

Président :Jean Vanoye, 1er Vice-président du Conseil économique et social régional Rhône-Alpes

16h30 Pot de clôture

Lieux

  • Centre Théologique de Meylan, 15 Chemin de la Carronnerie
    Meylan, France

Dates

  • jeudi 24 juin 2010
  • vendredi 25 juin 2010

Mots-clés

  • non-recours, santé, précarité, inégalités sociales, droits sociaux, comportement

Contacts

  • Valérie Baudet
    courriel : valerie [dot] baudet [at] iep-grenoble [dot] fr

Source de l'information

  • Catherine Morel
    courriel : catherine [dot] morel [at] umrpacte [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le non-recours à l’offre publique : analyse des phénomènes et réponses institutionnelles », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 05 mai 2010, http://calenda.org/201047