AccueilLes archives de la formation des adultes

Les archives de la formation des adultes

The Archives of Adult Education and Training

*  *  *

Publié le mercredi 12 mai 2010 par Karim Hammou

Résumé

Cette ournée d'étude du Groupe d'étude - histoire de la formation des adultes se tiendra le 14 janvier 2011, au Centre d'archives départementales de la Seine-Saint-Denis (Bobigny). Les communications attendues concernent les fonds d'archives de la formation des adultes. La journée aura notamment pour but de réfléchir collectivement, archivistes et chercheurs, à des moyens de rendre plus visibles et de mieux exploiter ces fonds.

Annonce

Cet appel à contributions est double.

Il s’adresse

  • d’une part à des archivistes souhaitant valoriser les fonds concernant la formation des adultes conservés dans les institutions dans lesquelles ils travaillent,
  • d’autre part à des chercheurs souhaitant communiquer sur leurs travaux menés à partir de sources archivistiques concernant la formation des adultes.

Education permanente, formation continue, éducation ouvrière, formation personnelle, éducation populaire, formation post-scolaire, alphabétisation des adultes, formation professionnelle… toutes ces expressions recouvrent des réalités bien différentes, mais toutes concernent en tout ou partie la formation des adultes.

A la différence de la formation initiale, bien connue sous ses formes scolaires et universitaires, la formation des adultes ne possède pas une institution tutélaire équivalente à l’Éducation nationale. Elle ne possède pas non plus de service capable de constituer un patrimoine de la formation, comme l’Institut national de la recherche pédagogique l’assure pour l’école, à travers son musée et sa bibliothèque.

La formation des adultes, par son histoire séculaire et par la volonté du législateur est une activité sociale de grande ampleur dont la première originalité est que s’y conjuguent et s’y croisent des instances et des institutions  aux statuts très différents : publics, semi-publics, associatifs, privés.

Les archives des actions de formation qui relèvent de l’Etat et des collectivités territoriales sont et seront sauvées par les mesures visant l’activité publique (archives nationales, archives départementales). Les archives des services de formation continue des grandes entreprises (ou des grandes fédérations et confédérations syndicales) suivent le destin des archives industrielles (Centre des archives du monde du travail, archives départementales ou archives propres). Quelques grands acteurs de la formation se sont dotés de services d’archives propres ; le cas type en est l’AFPA. Enfin, les archives des mouvements d’éducation populaire qui s’intéressent à l’éducation et la formation des adultes sont, quant à elles,  collectées et valorisées dans le cadre du PAJEP (Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d’éducation populaire).

C’est pour combler le vide restant - rassembler les archives d’une part des organismes de formation de toutes tailles et de tous statuts et d’autre part les archives de personnalités, les unes et les autres ayant œuvré sur l’ensemble du territoire et pas seulement dans une région donnée ; autrement dit organismes et personnalités à stature nationale - que le Gehfa a signé une convention avec les Archives départementales de la Seine Saint-Denis pour constituer un pôle des archives de la formation. Depuis septembre 2005, plusieurs fonds ont ainsi pu être sauvés.

Il reste que pour les chercheurs qui travaillent sur l’histoire de la formation, les parcours de recherche sont parfois semés d’embûches : dispersion des archives aux quatre coins de la France, manque de visibilité des fonds, rareté des sources… 

La journée d’étude aura pour objectifs :

  • de faire le point sur la localisation des différents fonds d'archives pouvant contenir des archives intéressantes pour l'histoire de la formation. Aujourd'hui, de nombreux centres d'archives ont des fonds importants d'institutions, de syndicats, d'entreprises ou encore de personnalités... dans lesquels seuls quelques cartons - ou même parfois quelques dossiers à l'intérieur d'un carton - présentent un intérêt pour l'histoire de la formation. Les inventaires réalisés, parfois assez généraux, ne permettent pas toujours de repérer ces archives; de plus ces inventaires sont encore rarement mis en ligne ;
  • de discuter des contenus de ces cartons d'archives : qu'attendent les chercheurs qui travaillent sur la formation en matière de classement des archives ? D’inventaires ? De description de fonds ? Cet objectif pourrait se traduire dans les interventions et témoignages.  
  • de réfléchir collectivement, archivistes et chercheurs, à des moyens de rendre plus visibles et de mieux exploiter ces fonds ; éventuellement de chercher des solutions pour faciliter le travail des chercheurs, pour rassembler une documentation éparpillée… 

Cette journée pourrait déboucher sur la publication d'un ouvrage, première étape vers un guide des sources, utile aux chercheurs.  

Les contributions peuvent être de deux sortes :  

1. Présentation orale :

  1. présentation d’un fonds particulier, présentation d’une thématique à partir de plusieurs fonds,
  2. présentation d’une question de recherche à travers son étude archivistique, itinéraires de recherche dans les centres d’archives, etc.

Les archives en question pouvant être de classiques archives papier, mais également des fichiers son ou des images fixes ou en mouvement.

La durée de chaque communication sera d’environ 20 minutes. Il sera possible d’utiliser un matériel de projection d’images ou de diaporamas.

2. Présentation écrite :

réalisation de fiches ou documents de synthèse : présentation d’un fonds ou d’un ensemble de fonds contenus dans un centre d’archives.  

Les propositions de contributions orales ou écrites, présentées dans un court texte (2500 signes maximum, espaces compris) doivent parvenir à l’adresse suivante : contact@gehfa.com

pour le 30 juin. 

Elles seront examinées par le comité scientifique de la journée d’étude. 

Comité scientifique

  • Laurent Besse, IUT Carrières sociales de Tours
  • Françoise F. Laot, Université Paris Descartes, Gehfa
  • Jean-Noël Luc, Université Paris-Sorbonne
  • Guillaume Nahon, Archives départementales de la Seine Saint-Denis

Comité d’organisation

  • Catherine Arnaud, Gehfa
  • Christiane Etévé, Gehfa
  • Françoise F. Laot, Gehfa
  • Mado Maillebouis, Gehfa
  • Vincent Peyre, Gehfa
  • Gaëtan Sourice, Pajep  

Réception des propositions de communication : 30 Juin 2010

Sélection des propositions de communication : Juillet 2010

Réception des textes de communication : Décembre 2010

Déroulement de la journée d’études : 14 janvier 2011

Lieux

  • 18 avenue du Président Salvador Allende
    Bobigny, France

Dates

  • mercredi 30 juin 2010

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire de la formation des adultes, archives

Contacts

  • Francoise F. Laot
    courriel : francoise [dot] laot [at] paris5 [dot] sorbonne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Francoise F. Laot
    courriel : francoise [dot] laot [at] paris5 [dot] sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les archives de la formation des adultes », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 12 mai 2010, http://calenda.org/201114