AccueilÉcrire la comparaison

Écrire la comparaison

Writing Comparisons

*  *  *

Publié le vendredi 21 mai 2010 par Marie Pellen

Résumé

Alors même qu’elle est une des conditions sine qua non de l’opérationnalisation aboutie de la démarche comparative, et malgré le nombre de travaux théorisant et mobilisant cette approche, des classiques aux plus contemporains, l’écriture apparaît paradoxalement comme l’« oubliée » des travaux méthodologiques centrés sur cette démarche. Cette journée d'étude propose de revenir sur l’explicitation des stratégies d’écriture, constituant ainsi un apport fructueux pour la recherche comparative, tant en termes méthodologiques qu’épistémologiques.

Annonce

La journée d’étude sera organisée autour de quatre sessions, regroupées autour de deux grands thèmes (la retranscription de cas disparates/multidimentionnels, puis les stratégies d’écriture dans l’opérationnalisation de la comparaison). Chaque demi-journée fera l’objet de communications de doctorants et docteurs; chaque session sera discutée par un chercheur ayant réalisé, puis rédigé et publié une recherche comparative.

11 juin 2010

à l’ENS de Lyon, 15 parvis René Descartes – Salle F08 – Accès : métro Debourg .

Avec le soutien financier de l’École Doctorale des Sciences Sociales de Lyon et du laboratoire Triangle, Action, discours, pensée politique et économique (CNRS, ENS de Lyon, Université de Lyon 2, IEP de Lyon).

Inscription (gratuite) par mail : journeecomparaison@gmail.com

Contact : Marianne Woollven : 04 37 37 64 10

Comité d’organisation scientifique

  • Emilie Courtin, doctorante, Science politique, GSPE-PRISME, Sciences Po Strasbourg, Université de Strasbourg.
  • Bleuwenn Lechaux, doctorante, Science politique, CRAPE, Sciences Po Rennes, Université de Rennes 1.
  • Elise Roullaud, doctorante, Science Politique, TRIANGLE et LER, Université Lyon 2.
  • Marianne Woollven, doctorante, Sociologie, GRS, ENS de Lyon.

Programme

  • 9h00-9h20 : Accueil des participants.
  • 9h20-9h30 : Allocution d’ouverture de Lionel Obadia (PR Anthropologie à l’Université de Lyon 2, Directeur de l’Ecole Doctorale des Sciences Sociales de Lyon) et de la direction de TRIANGLE.
  • 9h30-10h00 : Présentation du déroulement de la journée et introduction : Emilie Courtin, Bleuwenn Lechaux, Elise Roullaud, Marianne Woollven.

Thème de la matiné : QUELS CHOIX D’ÉCRITURE POUR RETRANSCRIRE DES CAS DISPARATES ?

Session 1. Traduire le contraste (10h00-11h00)

Discutante : Cécile Vigour, CR CNRS, Science politique, SPIRIT, Sciences Po Bordeaux.

  • Natacha Gally, doctorante, Science politique, Centre d’études européennes, Sciences Po Paris : « Ecrire le contraste au-delà des typologies : pour une histoire croisée des politiques de la haute fonction publique en France et en Grande-Bretagne. »

Session 2. Retranscrire des cas multidimensionnels (11h15-12h45)

Discutante : Mireille Lapoire, docteure en sciences sociales de l’ENS Cachan, ATER à l’Université Lyon 3, IAE et IFROSS.

  • Marie-Hélène Sa Vilas Boas (doctorante, Science politique, Sciences Po Aix-en-Provence, ATER à Sciences Po Lyon) : « Ecrire la comparaison lorsque les données sont dissemblables. Le cas des conférences municipales de femmes à Recife et Londrina (Brésil) ».
  • Benjamin Ferron, doctorant, Science politique, CRAPE, Sciences Po Rennes, Université de Rennes 1 :« Comparer l’incomparable ? Contraintes et enjeux scientifiques dans l’écriture d’une comparaison internationale. La convergence du traitement de la guerre du Chiapas et du conflit israélo-palestinien dans les médias des mouvements altermondialistes ».

Thème de l’après-midi : OPÉRATIONNALISER LA COMPARAISON : QUELLES STRATÉGIES D’ÉCRITURE POUR « FAIRE PARLER » LES DONNÉES ?

Session 3. L’écriture en coulisse : le bricolage des plans comparatifs (14h30-16h00)

Discutant : Gilles Pinson, PR Science politique, TRIANGLE, Sciences Po Lyon.

  • Colin Giraud, doctorant, Sociologie, GRS, Lyon 2, Ecole Centrale de Lyon : « La naissance d’une comparaison ‘réelle’ par l’écriture : Paris – Montréal ».
  • Anaïs Collet, doctorante, Sociologie, GRS, Lyon 2, Paris-Dauphine : « Le plan de thèse, du projet de recherche aux résultats. L’exemple d’une comparaison historique et géographique d’acteurs de la ‘gentrification’ ».

Session 4. Monter en généralité à partir des données comparatives (16h15-17h45)

Discutant : Patrick Hassenteufel, PR Science politique, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines.

  • Vincent Béal, doctorant, Science politique, CERAPSE-TEmiS, Université J. Monnet de Saint-Etienne : « Comparaison terme à terme vs. monographies. Les stratégies d’écriture comme solutions à la tension entre généralisation et singularité dans les démarches comparatives ».
  • François Briatte, doctorant, Science politique, PACTE, Sciences Po Grenoble : « La comparaison ‘pair à pair’ dans l’univers des cadres interprétatifs de l’analyse comparée ».
  • 17h45-18h15 : Conclusion, David Garibay, MC Science politique, TRIANGLE, Université Lyon 2.

Catégories

Lieux

  • ENS de Lyon. 15 parvis René Descartes – Salle F08 – Accès : métro Debourg
    Lyon, France

Dates

  • vendredi 11 juin 2010

Fichiers attachés

Contacts

  • Equipe organisatrice
    courriel : groupehess [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Élise Roullaud
    courriel : journeecomparaison [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Écrire la comparaison », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 21 mai 2010, http://calenda.org/201238