AccueilEnquêtes sur les pratiques de la police

Enquêtes sur les pratiques de la police

Investigations into Police Practices

*  *  *

Publié le mercredi 26 mai 2010 par Karim Hammou

Résumé

La police est un objet d'étude particulier dont les analyses sont surtout produites en interne et interrogent l'institution qu'est la police, son fonctionnement et sa hiérarchie. Peu de recherches portent en effet sur le travail policier en situation et en interaction. Ainsi, au cours de ces deux journées d'études il s’agira de questionner les pratiques policières en interaction avec différents acteurs (supporters de football, groupes anarchistes, jeunes de quartier dits sensibles, etc.). Différentes enquêtes ethnographiques - privilégiant comme méthodes l'observation et l'entretien - et interrogeant la façon dont le comportement des policiers se négocient en situation et en interaction, seront alors présentées. Ces journées permettront de discuter comment les policiers développent des compétences et savoirs issus de leur travail sur le terrain et en quoi certains deviennent experts de mondes sociaux particuliers.

Annonce

24 – 25 juin 2010

à l’université Jean-Monnet de Saint-Etienne (MoDys UMR 5264)

Journées d’études "Enquêtes sur les pratiques de la police"

La plupart des enquêtes réalisées sur le monde policier s’attachent à produire un savoir sur l’institution et la profession policière. Ces dernières proposent une connaissance précise des fonctions des différents corps de police mais ne permettent que très rarement de saisir le travail policier en action et en interaction.

Ces journées ont pour objectif de s’intéresser aux pratiques policières en situation et en interaction avec des acteurs tels que les supporters de football, les jeunes de quartiers dits sensibles ou les membres de groupes politiques extrêmes (anarchistes). Elles se veulent transdisciplinaires et entendent réunir des chercheurs questionnant ou ayant questionné les pratiques policières sur des terrains divers. Il s’agit en effet de mêler différentes disciplines, approches et travaux dont l’objet d’étude invite à se saisir des pratiques policières en situation et de voir en quoi les policiers développent des savoirs-faire et des compétences issus d’une expérience pratique du terrain. Nous privilégierons alors une approche ethnographique des pratiques de la police (observation directe, enquête ethnographique, étude des situations et des interactions, intérêt pour le langage ordinaire des acteurs).

L’hypothèse de travail principale de ces journées postule en effet que, quelque soit les acteurs avec lesquels les policiers interagissent, ils sont amenés à appréhender les situations en constituant une expertise du milieu et qu’il peut être dégagée une approche commune en termes de savoirs, de dispositifs, de compétences et d’intervention. Au-delà des recherches s’intéressant au fonctionnement hiérarchique de la police et à son organisation institutionnelle, nous souhaitons en effet interroger l’action des policiers en interaction et en situation à travers l’exposé de différentes enquêtes ethnographiques et historiques. Il s’agit moins de produire des connaissances sur le métier de policier que de questionner les pratiques policières en situation et de discuter ce que Dominique Monjardet "l’intelligence du milieu". Au-delà de fonctions et de règles d’intervention bien définies, quelles compétences certains policiers développent-ils en situation ? Comment ajustent-ils leurs comportements en fonction des individus avec lesquels ils interagissent ? En quoi apprennent-ils à définir une situation et des acteurs "porteurs de risque" et comment se positionnent-ils ? Qu’en est-il de leur approche et de leur lecture pratiques de la situation et comment celles-ci les amènent-ils à réajuster leur travail ?

Enfin, ces journées seront aussi l’occasion de réfléchir sur la notion d’expertise, notamment travaillée par Michel De Fornel comme une "compétence située qui, en tant qu’elle suppose une forme d’enquête pratique, émerge comme une propriété des comportements que l’on observe quand les individus réalisent des activités." (1990, p. 66). Comment les policiers constituent-ils un savoir expert sur des mondes sociaux qu’ils expérimentent au quotidien ? En quoi le fait de composer avec les codes, langage et comportements qu’ils ont appris de ces mondes leur permet de mieux en appréhender les acteurs en situation ?

Nous proposons de questionner ces pratiques en "restituant la police dans un contexte dont elle n’est qu’une composante parmi d’autres" (Luc Rudolph, 2001, p.29) tel que le contexte de l’encadrement des matchs de football ou celui de patrouille dans des quartiers dits sensibles ou encore le contexte politique de manifestation et de mouvement anarchistes par exemple.

Jeudi 24 juin

"Le travail policier en situation et en interaction"   

Salle E.1.1

14h – 14h30 Accueil

14h30 – 15h "Topologies du maintien de l’ordre : la sécurité publique face aux violences exercées à l’occasion des rencontres de football en France" Cédric Moreau De Bellaing (Post-doctorant ENS Paris, Centre Maurice Halbwachs)

15h-15h15 Questions

15h15 - 15h45 "Des policiers en civil au milieu des supporters de football", Bérangère Ginhoux (Doctorante sociologie Modys Saint-Etienne)

15h45 – 16h Questions

16h – 16h30 "Des classements à l'action. Les investigations policières en matière de
proxénétisme", Gwénaëlle Mainsant (Doctorante en sciences sociales IRIS-EHESS-CERPAS Lille2)

16h30 Questions et Discussion (modérateur, discutant Patrick Mignon)

Vendredi 25 juin

"L’espace public urbain sous surveillance"   

Salle E.1.1
9h – 9h30 Accueil

9h30 – 10h "Le racisme policier peut-il être objet d’étude ?", Fabien Jobard (chercheur au CNRS, CESDIP)

10h-10h15 questions

10h15 – 10h45 "Formes réelles de citoyenneté et contrôles d’identité dans les lieux publics. Premiers éléments d’une enquête sur la place de Lyon", Jacques Roux (CNRS-Modys) et Brice Banchet, (Doctorant Modys ISH Lyon)

10h45-11h discussion

11h - 11h30 "Faire la police à Grenoble et Bergamo. Analyse des effets de la gestion de l’ordre au niveau local", Laura Boschetti (Doctorante IEP Grenoble-PACTE, Università degli Studi di Milani)

11h30 Questions et Discussion (modérateur Patrick Mignon)

"L’ordre public en question"   

Salle E.1.1

14h – 14h30 "Que faire des savoirs policiers locaux ? La surveillance des anarchistes et antifascistes sous la 3ème République. Trois exemples", Marie Vogel, (Maître de conférence en sociologie- ENS Lyon)

14h30 – 14h45 Questions

14h45 – 15h15 "Regards croisés sur le face-à-face jeunes/police dans les cités", Michel Kokoreff, (Professeur de sociologie, Université Nancy 2)

15h15 – 15h30 Questions

15h30 – 16h "Confrontation de deux ordres publics à la Goutte d'Or", Virginie Milliot (Maitre de conférence, LESC, Maison de l’archéologie et de l’ethnologie, Université Paris 10)

16h Questions et Discussion (modérateur Patrick Mignon)

Lieu des journées d’étude :

Université Jean Monnet
33, rue du 11 novembre
42023 Saint-Etienne
Salle E.1.1

Lieux

  • Université Jean Monnet 33, rue du 11 novembre
    Saint-Étienne, France

Dates

  • jeudi 24 juin 2010
  • vendredi 25 juin 2010

Fichiers attachés

Contacts

  • Ginhoux Bérangère
    courriel : berangere [dot] ginhoux [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Bérangère Ginhoux
    courriel : berangere [dot] ginhoux [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Enquêtes sur les pratiques de la police », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 26 mai 2010, http://calenda.org/201276