AccueilLes personnes âgées : repenser la vieillesse, renouveler les pratiques

Les personnes âgées : repenser la vieillesse, renouveler les pratiques

The Elderly: Rethinking Old Age and Renewing Practices

Nouvelles pratiques sociales

New social practices

*  *  *

Publié le mercredi 26 mai 2010 par Marie Pellen

Résumé

La revue Nouvelles pratiques sociales vous invite à contribuer à un dossier coordonné par Mmes. Michèle Charpentier et Anne Quéniart : « Les personnes âgées : repenser la vieillesse, renouveler les pratiques ». La société vieillit. On l'entend partout, telle une menace. Pourtant, ces années de plus en plus nombreuses que constitue « la vieillesse » se vivent en meilleure santé et donnent lieu à multiples formes, parcours et expériences de vieillissement. À l'encontre des discours dominants réducteurs et négatifs, mais sans nier la persistance des inégalités et des exclusions sociales, il y a lieu de poser un regard renouvelé sur la vieillesse.

Annonce

VOL. 24, NO 1 (AUTOMNE 2011)

Responsables : Michèle Charpentier et Anne Quéniart

Ce numéro veut ainsi s’interroger sur nos conceptions de la vieillesse et de la participation citoyenne des personnes âgées, à la lumière des réalités plurielles et actuelles : allongement de la vie, mutations de la retraite, autre rapport au temps et à autrui, transmission intergénérationnelle, nouvelles formes d’engagement social et de militance grise. Aussi, nombreux enjeux et problèmes sociaux restent éminemment présents et marquent les trajectoires de vieillissement, pensons à l’isolement et l’effritement des réseaux sociaux, surtout au grand âge, à la précarité financière qui frappe particulièrement les femmes âgées vivant seules, à la privatisation accrue et la difficulté d’accès aux soins et services. Nous cherchons ainsi à savoir : qui sont les citoyennes et citoyens âgés d’aujourd’hui, ces vieux et vieilles du xxie siècle, et surtout quelle place leur accorde-t-on?

La société vieillit. On l'entend partout, telle une menace. Pourtant, ces années de plus en plus nombreuses que constitue « la vieillesse » se vivent en meilleure santé et donnent lieu à multiples formes, parcours et expériences de vieillissement. À l'encontre des discours dominants réducteurs et négatifs, mais sans nier la persistance des inégalités et des exclusions sociales, il y a lieu de poser un regard renouvelé sur la vieillesse. Ce numéro veut ainsis’interroger sur nos conceptions de la vieillesse et de la participation citoyenne des personnes âgées, à la lumière des réalités plurielles et actuelles : allongement de la vie, mutations de la retraite, autre rapport au temps et à autrui, transmission intergénérationnelle, nouvelles formes d’engagement social et de militance grise. Aussi, nombreux enjeux et problèmes sociaux restent éminemment présents et marquent les trajectoires de vieillissement, pensons à l’isolement et l’effritement des réseaux sociaux, surtout au grand âge, à la précarité financière qui frappe particulièrement les femmes âgées vivant seules, à la privatisation accrue et la difficulté d’accès aux soins et services. Nous cherchons ainsi à savoir : qui sont les citoyennes et citoyens âgés d’aujourd’hui, ces vieux et vieilles du xxie siècle, et surtout quelle place leur accorde-t-on?

Cette dernière question renvoie à la reconnaissance sociale et à la prise en compte des réalités et des besoins des personnes âgées. Il apparaît important d’examiner les réponses données/amenées pour et par les personnes âgées. Le présent dossier veut ainsi, dans la tradition de Nouvelles pratiques sociales, repenser le discours social à l’endroit des vieux, des seniors, mais reconsidérer aussi les pratiques sociales et les interventions qui les concernent au sein de nos organisations publiques, privées et communautaires. C’est à cet exercice réflexif que sont conviés les auteurs et auteures.

Les textes attendus peuvent provenir d’horizons disciplinaires variés (travail social, sociologie, anthropologie, etc.), présenter des résultats de recherches menées au Québec, mais également sur des terrains étrangers, proposer des réflexions théoriques ou des analyses critiques sur les pratiques actuelles et émergentes. L’appel de communications s'ouvre donc sur une perspective internationale. Plus précisément, les contributions doivent s’articuler autour d’un des trois axes thématiques suivants. Le premier thème porte sur les parcours de vieillissement et de retraite pluriels, le second s’intéresse aux pratiques citoyennes des personnes aînées et leurs formes d’engagement social et, enfin, le troisième analyse les pratiques d’intervention auprès des personnes âgées fragilisées ou vulnérables, souvent celles du grand âge.

Des personnes âgées aux multiples visages

Cette section veut mettre en lumière la diversité du vieillissement et les multiples réalités qui l’accompagnent. Car il n’y a pas un vieillissement, mais bien des vieillissements. Les parcours de vie et les expériences reliées à l’avancement en âge se conjuguent au pluriel et se déclinent différemment selon de multiples facteurs personnels et sociaux 1 : le genre, l’origine ethnique et culturelle, l’orientation sexuelle, le statut socio-économique, les compétences citoyennes, les capacités et les incapacités, etc. D'ailleurs, on ne vieillit plus aujourd’hui comme hier et de nouvelles figures apparaissent : pensons aux baby-boomers vieillissants, aux premières générations de femmes salariées qui arrivent à la retraite, aux personnes âgées immigrantes et issues de diverses communautés ou minorités culturelles, aux gais et lesbiennes âgés, aux centenaires et supercenternaires, etc. Voilà autant de vieillesses à découvrir et mieux connaître.

Les pratiques (citoyennes) des personnes âgées

La littérature en gérontologie s’est beaucoup intéressée aux problèmes vécus par les personnes âgées (perte d’autonomie, isolement social, pauvreté), au point où elle a occulté les aspects positifs de leur vie. Pourtant, les données récentes sont probantes : les personnes aînées d’aujourd’hui sont plus instruites, possèdent plus de ressources et sont aussi dotées d’une espérance de vie accrue et d’une meilleure santé 2. C’est pourquoi, le nouvel âge de la vie qu’est « la retraite », loin de représenter une mort sociale 3, s’avère aussi une étape privilégiée pour s’engager, que ce soit auprès de ses proches, dans des associations, aux études, au travail ou dans la vie politique et démocratique 4. Cet axe thématique appelle des contributions qui s’intéressent aux actions et pratiques citoyennes des personnes âgées, dans de multiples secteurs de la vie sociale et associative, en plus du rôle qu’elles jouent dans les soins familiaux et le bénévolat 5. Le regard porte sur les personnes âgées en tant qu’acteurs sociaux et agents de changement et pose la question du pouvoir gris : qu’en est-il? Où, comment et par qui se manifeste-t-il?

Les pratiques (d’intervention) auprès des personnes âgées

La dernière section porte sur les partiques d’intervention auprès des personnes âgées vulnérables et nécessitant de l’aide, de l’accompagnement et des soins. Vieillir, être âgé, surtout très âgé, c’est aussi devoir affronter au quotidien, à domicile ou dans des milieux de vie substitut (en résidence), des limitations physiques et de santé plus ou moins importantes, et parfois aussi des fragilités en ce qui a trait à sa santé mentale et à ses capacités cognitives. Or, à la lumière des transformations en cours dans les familles et l’organisation des services de santé et des services sociaux, ces défis révèlent des enjeux sur lesquels il y a lieu de s’interroger : accès aux services, désinstitutionnalisation et fermeture de lits, recours accru au secteur privé et communautaire, etc. Parallèlement, des pratiques sociales émergent et s’avèrent inspirantes. Qu’en est-il des pratiques auprès des personnes âgées, sont-elles source d’exclusions ou de solidarités sociales?

Les manuscrits doivent être soumis avant le 15 novembre 2010 par courrier électronique à Nouvelles pratiques sociales.

Catégories

Lieux

  • Revue Nouvelles pratiques sociales, CP 8888, succ. Centre-ville, Montréal (Québec), Canada, H3C 3P8
    Montréal, Canada

Dates

  • lundi 15 novembre 2010

Fichiers attachés

Mots-clés

  • intervention, pratique, social, démocratique, démocratie, âge, aîné

Contacts

  • Etienne Legault (secrétaire de rédaction) ~
    courriel : nps [at] uqam [dot] ca
  • Michèle Charpentier (coresponsable du dossier thématique) ~
    courriel : charpentier [dot] michele [at] uqam [dot] ca
  • Anne Quéniart (coresponsable du dossier thématique) ~
    courriel : queniart [dot] anne [at] uqam [dot] ca

Source de l'information

  • Etienne Legault
    courriel : nps [at] uqam [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Les personnes âgées : repenser la vieillesse, renouveler les pratiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 26 mai 2010, http://calenda.org/201286