AccueilDiscours autoritaires et résistances au XXe siècle

*  *  *

Publié le mardi 01 juin 2010 par Marie Pellen

Résumé

Le numéro 6 de la revue Textes et contextes de l’EA 4182 (Centre Interlangues, TIL, université de Bourgogne) consacrera sa réflexion aux types de discours produits ou imposés par les régimes totalitaires ou, plus largement, autoritaires ou encore par un pouvoir central dominant vis-à-vis de ses colonies, de ses régions ou de la périphérie. La période concernée est le XXe siècle sans limites géographiques. Le discours est considéré comme instrument politique au service du pouvoir et on s’interrogera sur son utilisation et sa rhétorique, sur les phénomènes de propagande liés au discours officiel, de manipulation, de censure, d’autocensure, etc.

Annonce

Appel à contribution pour le n° 6 de la revue électronique Textes et contextes (Université de Bourgogne).

Discours autoritaires et résistances au XXème siècle

Le numéro 6 de la revue Textes et contextes de l’EA 4182 (Centre Interlangues, TIL, Université de Bourgogne) consacrera sa réflexion aux types de discours produits ou imposés par les régimes totalitaires ou, plus largement, autoritaires ou encore par un pouvoir central dominant vis-à-vis de ses colonies, de ses régions ou de la périphérie. La période concernée est le XXème siècle sans limites géographiques. Le discours est considéré comme instrument politique au service du pouvoir et on s’interrogera sur son utilisation et sa rhétorique, sur les phénomènes de propagande liés au discours officiel, de manipulation, de censure, d’autocensure, etc.
Ces mêmes régimes autoritaires ne génèrent-ils pas en même temps et comme corollaire aux discours autoritaires des formes de résistances ? Des études ont porté sur ce lien entre oppresseurs et résistants dans les cas de l’Allemagne, l’Italie et la France et elles ont pu montrer que « les résistances et les régimes d’oppression et d’occupation en Europe durant la Seconde Guerre Mondiale appartiennent au même monde » car ils sont issus d’une même culture, d’un même cadre étatique, d’un même monde social, d’un même monde géostratégique1. On pourra s’intéresser aux espaces de libertés ouverts par les formes de résistances dans le contexte autoritaire, à leur dynamique, aux modalités qui permettent d’échapper à l’emprise de l’autoritarisme (l’exil, la création, les formes subversives de langage, l’affirmation de l’histoire individuelle ou régionale face à l’Histoire officielle...).
Le volume consacrera un volet aux formes de propagande et/ou résistances véhiculées par la création artistique (littérature, peinture, cinéma...). Ce sera le moment de s’interroger sur la démocratie (ou absence de démocratie) interne aux différentes formes artistiques, les rapports qui se nouent entre l’auteur (l’autorité ?) et le lecteur/le spectateur, sur les formes d’adhésion suscitées par le créateur, sur la marge de liberté (de résistance ?) laissée au lecteur. En ce qui concerne le roman, il serait envisageable de travailler dans le sillage des travaux de Nelly Wolf (Le roman de la démocratie, 2003) qui interrogent le rapport entre littérature et politique ; elle a forgé    des    expressions    telles    que    « roman    contractuel »    ou    « roman    comme démocratie » car elle considère qu’il existe une analogie entre la forme romanesque et ce qui fonde les démocraties modernes.
Ce type d’analyse permettra d’envisager les créations artistiques produites en temps de démocratie comme des formes de discours autoritaires, alors que des formes de création qui ont surgi en contexte autoritaire et contraintes par la censure peuvent instaurer une démocratie interne et donc une forme de résistance.

Les propositions de contribution (un résumé d’une page assorti de cinq références bibliographiques maximum) devront parvenir avant le 1er octobre 2010 à l’adresse suivante :

revuetil@u-bourgogne.fr

Les textes devront être inédits. Langues acceptées : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Polonais, Russe.

Notification d’acceptation : 15 novembre 2010.
Remise des articles : 15 février 2011
Résultat de l’expertise : 15 mai 2011
Retour des articles revus : 1er juillet 2011
Publication du numéro : novembre 2011.

La notification d’acceptation ne sera qu’indicative, la décision de publication finale étant soumise au résultat de l’expertise anonyme des articles remis au 15 février.

Pour toute information complémentaire prendre contact avec :
jean-luc.gerrer@u-bourgogne.fr melanie.joseph-vilain@u-bourgogne.fr catherine.orsini-saillet@u-bourgogne.fr

Lieux

  • 2 boulevard Gabriel (Université de Bourgogne)
    Dijon, France

Dates

  • vendredi 01 octobre 2010

Mots-clés

  • discours, didacture, résistance

Contacts

  • Laurent Gautier
    courriel : laurent [dot] gautier [at] u-bourgogne [dot] fr

Source de l'information

  • Laurent Gautier
    courriel : laurent [dot] gautier [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Discours autoritaires et résistances au XXe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 01 juin 2010, http://calenda.org/201337