AccueilDu Congo belge à la République du Congo, 1955-1965

Du Congo belge à la République du Congo, 1955-1965

From Belgian Congo to the Republic of Congo, 1955-1965

Le passage de la décolonisation aux relations postcoloniales

From decolonization to postcolonial relations

*  *  *

Publié le mercredi 02 juin 2010 par Marie Pellen

Résumé

À l'occasion du cinquantième anniversaire de l’indépendance du Congo belge le 30 juin 1960, le Centre d’étude d’histoire de l’Europe contemporaine (CEHEC) de l'UCL en collaboration avec le département des sciences historiques et le département de science politique de l’université de Liège, se propose de revisiter les années qui se situent immédiatement en amont et en aval de l’événement au cours d'un colloque.

Annonce

Le 50e anniversaire de l’indépendance du Congo belge le 30 juin 1960 offre l’occasion de revisiter les années qui se situent immédiatement en amont et en aval de l’événement.

Le 24 avril 1955, le communiqué final de la conférence de Bandoeng proclame « que le colonialisme, dans toutes ses manifestations, est un mal auquel il doit être mis fin rapidement » et fait « appel à toutes les puissances intéressées pour qu’elles accordent la liberté et l’indépendance à ces peuples ».
Le 17 mai de la même année, Baudouin Ier invoque, dans un discours prononcé à Léopoldville, « le ciment solide entre la Belgique d’Afrique et la Belgique d’Europe » non sans ajouter : «  Dans l’examen des problèmes requérant notre attention, nous n’avons à nous inspirer que de notre conscience et de nos devoirs ; ceux-ci ne peuvent nous être dictés que par nous-mêmes qui connaissons à fond les territoires de l’Afrique belge et leurs habitants. Nous savons les impératifs que nous impose la souveraineté, et celle-ci doit être exercée sans partage ».
Cinq ans plus tard, le Congo indépendant entre dans une phase de graves turbulences dont l’impact n’est pas négligeable au plan international tout en continuant d’alimenter, un demi-siècle plus tard, un débat souvent intense.

Si ce colloque se concentre sur les événements qui, en Belgique et en Afrique centrale, marquent la période de mai 1955 à novembre 1965, en ménageant une place aux témoins réagissant aux exposés des historiens et politologues, il entend aussi inviter à visiter ou revisiter des sources qui n’ont pas encore été livré toutes leurs richesses : de la chanson au patrimoine monumental en passant par la radio et la télévision ainsi que par les archives dont certaines demeurent totalement inexploitées.
Enfin, tandis que le Congo, à l’instar de la plupart des anciennes colonies de l’Afrique sub-saharienne, devient indépendant, « le Tiers Monde ignoré, exploité, méprisé comme le Tiers État » (Alfred Sauvy) fait l’objet de la sollicitude d’instances internationales et européennes. Ce qu’en style Nations unies on appelle les pays sous-développés constitue un enjeu considérable dont les facettes politiques, économiques, sociales et culturelles sont multiples. Les politiques d’aide au développement qui voient le jour, notamment dans le cadre de l’Europe des Six, interfèrent avec les politiques nationales que d’aucuns qualifient de néo-colonialistes. Phénomène transnational comme l’avait été la colonisation, la décolonisation ouvre la voie à des pratiques voyant coexister la survivance plus ou moins dense de liens bilatéraux entre anciennes colonies et anciennes métropoles et une européisation de l’aide au développement. Sachant que ce double mouvement s’inscrit dans un climat de guerre froide qui bien qu’entrée dans la phase dite de la détente demeure une réalité, le colloque se propose d’aborder, dans sa troisième partie, la question de l’aide au développement naissante en examinant quelques cas nationaux ainsi que celui de deux institutions européennes, la Commission CEE et la Banque européenne d’investissement.

PROGRAMME

Lundi 21 juin 2010

09h00 Ouverture :
  • Professeur Bruno Delvaux, recteur de l’Université catholique de Louvain
  • Professeur Philippe Raxhon, Université de Liège

RELECTURES D'UNE PÉRIODE

Présidence de séance : Gauthier de Villers (Musée royal de l’Afrique centrale)

09h30 Michel Dumoulin (Cehec, UCL): « Du voyage de Baudouin Ier en 1955 au 30 juin 1960. Une approche historiographique »

10h15 Interventions de témoins :
  • Charles-Ferdinand Nothomb, Ministre d’État
  • Baron Jacques Franck, rédacteur en chef honoraire de « La Libre Belgique »
10h45 Débat

11h00 Pause

11h15 Jean-Marie Mutamba Makombo (Université de Kinshasa): « Les historiens congolais et la période 1955-1965 »

11h45 Bob Kabamba (ULg): « Les événements de 1955 à 1965 au Congo : la lecture d'un politologue »

12h15 Interventions de témoins :
  • Louis De Clerck, ambassadeur honoraire
  • Pierre Wustefeld, magistrat honoraire de l’ « Administration d’Afrique »
12h45 Débat

13h00 Interruption

DE JUILLET 1960 À NOVEMBRE 1965

Présidence de séance : Vincent Dujardin (UCL)

14h00 Philippe Raxhon (ULg): « Les Événements de 1960-1961 à la lumière des travaux de la commission Lumumba »

14h30 Maria Stella Rognoni (Università degli studi di Firenze): « The Cold War and the Congo Crisis »

15h00 Gauthier de Villers (Africa Tervuren): « Du Congo au Zaïre. Epilogue d’une décolonisation».

15h45 Pause

16h00 Francis Balace (ULg): « Regroupements et lobbies des agents coloniaux et des colons belges, 1960-1962 »

16h45 Pierre Tilly (Cehec, UCL et FucaM): « Le contentieux financier belgo-congolais »

17h15 Interventions de témoins:
  • Vicomte Étienne Davignon, Ministre d’État
  • Patrick Nothomb, ambassadeur honoraire
18h00 Débat

Mardi 22 juin 2010

SOURCES POUR L'HISTOIRE D'UNE PÉRIODE

Présidence de séance : Francis Balace (ULg)

09h00 François Ryckmans (RTBF) [sous réserve]: « La radio sur les traces de l'indépendance »

09h30 Jean-Pierre Nimy Nzonga (licencié en histoire, UCL): « La chanson congolaise : de la fin de l'ère coloniale aux premières années de l'indépendance »

10h00 Damien Poelaert (licencié en histoire et en communication, UCL): « “9 millions” et le Congo »

10h30 Pause

10h45 Bernard Balteau (RTBF): « Le patrimoine monumental à travers un film documentaire »

11h15 Patricia Van Schuylenbergh (Musée royal de l’Afrique centrale): « Les archives audiovisuelles conservées au Musée royal de l'Afrique centrale »

11h45 Interventions de témoins :
  • Frédéric François
  • Joseph Fafchamps (sous réserve)
12h30 Débat

13h00 Interruption

LES AIDES NATIONALES, EUROPÉENNES ET INTERNATIONALES À L'AFRIQUE NOIRE APRÈS 1960

Présidence de séance : Jean-Marie Mutamba Makombo (Université de Kinshasa)

14h00 Walter Schicho (Universität Wien): « L'idée de coopération, d'association et de développement dans les années 1960 »

Cas nationaux
14h30 Étienne Deschamps (UCL, Cehec - CVCE, Luxembourg): « Penser l'aide aux pays en voie de développement dans la Belgique coloniale des années cinquante »

15h00 Elena Calandri (Università degli studi di Padova): « La naissance d'une politique du développement en Italie au début des années 1960 »

15h30 Frédéric Turpin (Université d'Artois): « L'invention de la politique française de coopération avec l'Afrique subsaharienne française au prisme de la volonté de puissance »

16h00 Pause

La dimension européenne
16h15 Urban Vahsen (Universität Trier): « L'association Europe-Afrique et le Congo belge, 1956-1963 »

16h45 Émilie Willaert (Irice, Paris I- Paris IV): « La BEI et l'aide à l'Afrique noire »

17h15 Interventions de témoins :
  • Hans Carle, directeur honoraire de la DG Développement, Commission européenne
  • Jan Hollants Van Loocke, ambassadeur honoraire
17h30 Débat

18h15 Conclusions générales :
Jean-Claude Willame (UCL, Amnesty International, Belgique francophone)

COMITÉ SCIENTIFIQUE

  • Vincent Dujardin, chercheur qualifié du FRS-FNRS, professeur à l’UCL
  • Michel Dumoulin, professeur ordinaire à l’UCL, professeur extraordinaire aux FUSL
  • Bob Kabamba, chargé de cours à l’ULg
  • Catherine Lanneau, chargée de cours à l’ULg
  • Jean-Marie Mutamba Makombo, professeur ordinaire à l’Université de Kinshasa
  • Philippe Raxhon, professeur ordinaire à l’ULg
  • Patricia Van Schuylenbergh, Africa Tervuren
  • Vincent Viaene, Marie Curie Fellow, University of Oxford (Brasenose College)

Inscription

Obligatoire avant le 11 juin sur le site www.uclouvain.be/ 318283.html
Prix
15 € pour une journée, 25 € pour les deux journées (prix comprenant l’accès au colloque, la farde d’accueil, les pauses-cafés et le lunch)
Participation au dîner du lundi 21 juin à 19h30 : 45 € (prix comprenant l’apéritif, le repas 3 services et les boissons au restaurant « La Fleur de Sel », Place Rabelais, 49 à Louvain-la-Neuve)
La somme totale est à verser sur le compte bancaire de l'Université catholique de Louvain: 091 - 001 57 28 - 43 avec en communication obligatoire la mention "CONT 08 L1" suivie de vos NOM et Prénom.


Catégories

Lieux

  • Halles universitaires, place de l’université
    Louvain-la-Neuve, Belgique

Dates

  • lundi 21 juin 2010
  • mardi 22 juin 2010

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Congo, belge, indépendance, postcolonial, témoins

Contacts

  • Elisabeth PALMERO
    courriel : elisabeth [dot] palmero [at] uclouvain [dot] be

Source de l'information

  • Elisabeth PALMERO
    courriel : elisabeth [dot] palmero [at] uclouvain [dot] be

Pour citer cette annonce

« Du Congo belge à la République du Congo, 1955-1965 », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 02 juin 2010, http://calenda.org/201357