AccueilLa géophilosophie de Gilles Deleuze entre esthétiques et politiques

*  *  *

Publié le mercredi 01 septembre 2010 par Marie Pellen

Résumé

L'Institut de recherches philosophiques de Lyon (EA 4187) organise un Colloque international consacré à la question de la « Géophilosophie » et de l’espace dans la pensée de Gilles Deleuze. C’est le premier colloque international que l’Université Jean Moulin Lyon 3 consacre à la pensée de Gilles Deleuze, qui pourtant y a enseigné l'histoire de la philosophie au moment où il allait soutenir sa thèse. Ses cours étaient souvent des fragments de son futur chef-d’oeuvre, Différence et répétition (1968). Dans l’œuvre deleuzienne, le mot « Géophilosophie » témoigne d’une volonté de quitter l’abstraction et de poser la question Qu’est-ce que la philosophie ? de manière concrète. L'objet de la géophilosophie est le rapport du territoire et de la terre, parce que toute pensée se fait dans le rapport entre les territoires et la terre. L’objet de la géophilosophie est donc tout d’abord notre environnement, qui construit notre vision du monde. Autrement dit, l’objet de la géophilosophie est tout d’abord « esthétique » au sens étymologique, parce qu’il a à faire avec le rapport sensible de notre corps avec son territoire ainsi qu’avec la terre. D’autre part, cet objet « esthétique » est immédiatement « politique », parce que le rapport de nos corps avec leurs territoires ainsi qu’avec la terre nous pose le problème même de la politique entendue comme conception de l’espace où vivre ensemble.

Annonce

14-15 octobre 2010

IRPhiL, Université Jean Moulin Lyon 3

Sous la direction scientifique de Mauro Carbone

« Le corps plein sans organes est un corps peuplé des multiplicités. Et le problème de l'inconscient, à coup sûr, n'a rien à voir avec la génération, mais avec le peuplement, la population. Une affaire de la population mondiale sur le corps plein de la terre, et pas de génération organique. »

DELEUZE Gilles, GUATTARI Félix

Mille plateaux

L'Institut de recherches philosophiques de Lyon (EA 4187) organise un Colloque international consacré à la question de la « Géophilosophie » et de l’espace dans la pensée de Gilles Deleuze. C’est le premier colloque international que l’Université Jean Moulin Lyon 3 consacre à la pensée de Gilles Deleuze, qui pourtant y a enseigné l'histoire de la philosophie au moment où il allait soutenir sa thèse. Ses cours étaient souvent des fragments de son futur chef-d’oeuvre, Différence et répétition (1968).

Dans l’œuvre deleuzienne, le mot « Géophilosophie » témoigne d’une volonté de quitter l’abstraction et de poser la question Qu’est-ce que la philosophie ? de manière concrète. L'objet de la géophilosophie est le rapport du territoire et de la terre, parce que toute pensée se fait dans le rapport entre les territoires et la terre. L’objet de la géophilosophie est donc tout d’abord notre environnement, qui construit notre vision du monde. Autrement dit, l’objet de la géophilosophie est tout d’abord « esthétique » au sens étymologique, parce qu’il a à faire avec le rapport sensible de notre corps avec son territoire ainsi qu’avec la terre. D’autre part, cet objet « esthétique » est immédiatement « politique », parce que le rapport de nos corps avec leurs territoires ainsi qu’avec la terre nous pose le problème même de la politique entendue comme conception de l’espace où vivre ensemble.

La « géophilosophie » est donc un carrefour interdisciplinaire, qui quitte le champ purement théorique, et nous donne la possibilité de réfléchir sur les questions les plus actuelles de notre temps: l’écologie en tant que rapport du corps et du territoire, les migrations en tant que mouvements de déterritorialisation et reterritorialisation qui impliquent et imposent des approches transculturelles, le « cosmopolitisme » en tant que possibilité de vivre ensemble à l’intérieur de l’univers humain.

Nous nous poserons ces questions à partir de deux axes et en trois temps:

Deux axes:

  1. L'extérieur de la pensée deleuzienne, où toute la critique est possible en comparaison (extensif).
  2. La dynamique intérieure de la pensée deleuzienne, où toute la critique est possible en processus (intensif).

Trois temps:

  1. Passé:              sources de la pensée deleuzienne
  2. Présent:           repères de la pensée deleuzienne
  3. Futur:              perspectives de la pensée deleuzienne

Un tel schéma d'organisation nous permettra d'embrasser les approches différentes de l'œuvre de Gilles Deleuze, de ses esthétiques jusqu'à ses géopolitiques, tout en restant au cœur du problème de l'espace dans la géophilosophie deleuzienne.

Comité scientifique :

  • Mauro Carbone,
  • Jean-Jacques Wunenburger,
  • Laura Turarbek,
  • Stéphane Madelrieux,
  • Valentina Tirloni

Programme

14.10.2010

14h00            Ouverture du colloque
  • Denis Forest, doyen de la Faculté de Philosophie
  • Jean-Jacques Wunenburger, directeur de l’IRphiL
  • Mauro Carbone, directeur du Colloque
14h25            Souvenir de Gilles Deleuze : Jean-Pierre Charcosset Lyon 1964 : les arrivées d'un "jeune turc" de la philosophie

14h45        Miguel de Beistegui, Université de Warwick (UK), Deleuze et les Grecs

15h30        Mauro Carbone, Université Jean-Moulin Lyon 3, Mais quelle « création des concepts »?

16h15        Pause

16h30        Anne Sauvagnargues, Université Paris X, Diagnostic et construction de concepts

17h15        Igor Krtolica, ENS-Lyon, Typologies et topiques : l'espace des concepts chez Gilles Deleuze

18h00        Baptiste Morizot, ENS-Lyon, Le concept comme carte : Deleuze à la lumière du pragmatisme américain

DINER

15.10.2010

9h15        Petru Bejan, Université "Al.I.Cuza", Iasi, Roumanie, Gilles Deleuze et le cosmopolitisme

10h00         James Williams, University of Dundee (UK), La chair, entre politiques et esthétiques: Deleuze, Freud, Saville

10h45-11h00    Pause

11h00        Claudio Rozzoni, Université de Palerme (IT), Géoimages de la pensée. Figures esthétiques et personnages conceptuels

11h45        Pierre Zaoui, Université Paris VII, Deleuze: politique de l'ennemi ou fuite esthétique?

12h30        Fin matinée

12h45        DEJEUNER

14h00        Arnaud Bouaniche, Université de Lille3, Terre, milieu, territoire : coordonnées de la "géophilosophie" dans Qu'est-ce que la philosophie ? de G. Deleuze et F. Guattari

14h45        Elie During, Université de Paris Ouest – Nanterre, Connexions et conjonctions: le problème de l'espace troué

15h30        Pause

15h45        Manola Antonioli, EHESS, Trajets dynamiques et cartes intensives

16h30        Laura Turarbek, Université Jean Moulin Lyon 3, Cartographie eurasienne

17h15        Alberto Gualandi, Université de Bologne (IT), De quelques animaux tristes, joyeux et fous. Notes sur l’«anthropologie philosophique» deleuzienne.

18h00        Fin du colloque

Contact :

Valentina Tirloni

Chercheur postdoctoral, Coordinatrice scientifique

IRPhiL EA 4187-Institut de Recherches Philosophiques de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3

18, rue Chevreul - 69007 Lyon; tél. 04.78.78.73.94 - fax 04.78.78.72.27 valentina.tirloni@univ-lyon3.fr

Catégories

Lieux

  • 18, rue Chevreul (université Jean Moulin Lyon 3, salle Paola Sandri)
    Lyon, France

Dates

  • jeudi 14 octobre 2010
  • vendredi 15 octobre 2010

Mots-clés

  • géophilosophie, Gilles Deleuze

Contacts

  • Valentina Tirloni
    courriel : valentina [dot] tirloni [at] univ-lyon3 [dot] fr

Source de l'information

  • Valentina Tirloni
    courriel : valentina [dot] tirloni [at] univ-lyon3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La géophilosophie de Gilles Deleuze entre esthétiques et politiques », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 01 septembre 2010, http://calenda.org/201699