AccueilAteliers sur la contradiction

Ateliers sur la contradiction

Workshops on Contradiction

*  *  *

Publié le jeudi 02 septembre 2010 par Karim Hammou

Résumé

Les deuxièmes Ateliers sur la contradiction se tiendront à l’École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne et à la Cité du Design de Saint-Étienne Métropole du jeudi 17 au samedi 19 Mars 2011. Comme lors des précédents ateliers, nous nous exposerons, ensemble, à la difficulté de « dire » notre monde. Nous rendrons compte, de manière précise, des diverses situations d’où émergent nos questionnements. Nous essaierons, en même temps, de soumettre situations et questionnements, à la mise à distance qu’autorise le recul de tel moment philosophique, logique, épistémologique.

Annonce

Les deuxièmes Ateliers sur la Contradiction se tiendront à l’Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne et à la Cité du Design de Saint-Etienne Métropole du Jeudi 17 au Samedi 19 Mars 2011. 

Comme lors des précédents ateliers, nous nous exposerons, ensemble, à la difficulté de « dire » notre monde. Nous rendrons compte, de manière précise, des diverses situations d’où émergent nos questionnements. Nous essaierons, en même temps, de soumettre situations et questionnements, à la mise à distance qu’autorise le recul de tel moment philosophique, logique, épistémologique.

 L’une des intuitions qui unifie notre démarche est que la prise en compte d’une pensée accueillant la « contradiction » peut être une clé pour analyser et accompagner les mutations contemporaines, et renouveler nos institutions qui restent pour beaucoup fondées sur une rationalité classique. Cependant, nous sommes bien conscients que la notion de « contradiction » ne suffit pas, à elle seule, à rendre compte des tensions, polarités, oppositions, qui trament les différents champs qui relèvent, ou non, de nos spécialités.

 Si le mot contradiction est entendu, en effet, dans un sens assez lâche, qui facilite, a priori, des échanges inter- et transdisciplinaires, l’exigence peut être ressentie de faire des distinctions rigoureuses entre des termes appropriés à tel ou tel domaine de la pensée : antinomie, paradoxe, opposition, antagonisme, antilogie, contrariété etc. En tout état de cause, nous attendons que chaque auteur précise bien le sens donné au(x) mot(s) qu’il choisit.  

Les grands thèmes retenus par le Comité Scientifique pour cette nouvelle session des Ateliers seront les suivants :

  • la contradiction dans l’action publique, en particulier celle des ingénieurs : les décisions de l’ingénieur sont à la croisée des contraintes induites par le(s) commanditaire(s), les protocoles scientifiques et techniques et celles du bien supposé des bénéficiaires (exigence de développement durable en particulier) ;
  • le design : la mise en forme des idées, compris comme un état d’esprit, une discipline qui cherche à harmoniser l’environnement humain, réputé comme principal facteur d’humanisation des techniques ;
  • la contradiction dans les cultures non marquées par la philosophie grecque : cette dernière a transmis à l’occident le principe universel de contradiction : « si un énoncé est vrai, son contradictoire est faux » ; cette affirmation n’est plus acceptable ni acceptée aujourd’hui, et la pensée contemporaine (en particulier scientifique) cherche à préciser ce qui est en jeu dans la possible remise en cause de ce principe. Nous pourrons profiter de l’éclairage fourni par la pensée sémitique, les pensées de l’Orient et de l’Extrême Orient. Dans ce cadre nous pourrons discuter de la diversité des cultures en Europe.

 L’assise de réflexion théorique sera nourrie par de nombreuses questions déjà ouvertes lors des précédents ateliers : - peut-on parler de logique du tiers inclus ? - peut-on utiliser le même mot de contradiction dans les différents champs de la logique, des sciences exactes, des sciences humaines et sociales, de l’art, des religions  – comment l’incomplétude des différents champs de la connaissance et de la pensée ouvre-t-elle ces champs les uns aux autres ? – penser en termes de relation et non en termes de substance ouvre-t-il un espace de pensée définitivement paradoxal ? 

D’une façon générale, toutes les propositions de communications seront examinées dans la mesure où l’effort sera fait d’argumenter les situations de contradiction et de proposer un recul théorique.

 Nous organiserons le temps de façon à permettre davantage de discussions et d’échanges que lors des premières rencontres (possibilité de sessions en parallèle et de sessions de posters). Des conférences invitées proposeront des mises au point sur des thèmes en relation avec les ateliers. D’autres formes de présentations seront proposées (en particulier théâtrales).  

Présentation des résumés

Le résumé devra faire une page et respecter la mise en page décrite sur le site internet aslc2011 en préparation (à titre indicatif regarder le site ASLC2009).

A envoyer avant le 1er Décembre 2010

à jean-louis.leonhardt@mom.fr avec copie à guy@emse.fr. Le comité scientifique annoncera l’acceptation des résumés avant le 1er Février 2011. La langue des ateliers sera le français. Néanmoins, les locuteurs non francophones seront autorisés à présenter une communication en anglais.

Frais d’inscription estimés (chiffres susceptibles d’une modeste variation) :

  • auditeurs simples : participation aux frais de 20 €
  • participation complète : 150 € (ce prix comprendra les repas ainsi que les actes édités après les ateliers) 

Comité scientifique (en cours de constitution) :

Eric Audouard (Université Jean Monnet, Télécom Saint-Etienne), Marie-Haude Caraës (Cité du Design, Saint-Etienne), Philippe Dujardin (CNRS, Lyon), Olivier Frérot (Agence d’urbanisme, Lyon), Jean-Marie Georges (Ecole centrale de Lyon), Bernard Guy (E. des mines, Saint-Etienne), Antoine Khater (Université du Mans), Jean-Louis Léonhardt (CNRS, Lyon), Thierry Magnin (Institut de recherches interdisciplinaires sur les sciences, Toulouse), Denis Mazuyer (Ecole centrale de Lyon), Michel Mizony (Université de Lyon), Basarab Nicolescu (Centre international de recherche et d’études transdisciplinaires, Paris), Marc Uhry (Fondation Abbé Pierre, Lyon), Arnaud Zohou (E. des mines, Saint-Etienne)

Institutions co-organisatrices :

Cité du Design de Saint-Etienne métropole, Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne, Ecole centrale de Lyon, Télécom Saint-Etienne, Institut de recherches interdisciplinaires sur les sciences (Toulouse), Centre de recherches et d’études transdisciplinaires (Paris). Les étudiants des institutions d’enseignement supérieur concernées feront des travaux dont la présentation sera intégrée aux ateliers.

Comité local d’organisation (en cours de constitution, Ecole des mines) :

Grégoire Berthezène (site web), Ségolène Courant, Christine Fortunier, Bernard Guy, Joëlle Verney, Arnaud Zohou. 

Correspondance :

Bernard Guy, guy@emse.fr, Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne

158 Cours Fauriel, 42023 Saint-Etienne cedex 2, France  

Site internet : www.emse.fr/aslc2011

Le site des anciens ateliers peut être consulté à l’adresse www.emse.fr/aslc2009.

Outre de nombreux renseignements et textes, on pourra aussi y trouver les enregistrements audio des exposés des précédents ateliers. On pourra aussi consulter avec profit le livre édité à partir des textes écrits en 2009 et vendu aux Presses des mines : http://www.ensmp.fr/Presses/

Lieux

  • Ecole n.s. des mines de Saint-Etienne, 158 Cours Fauriel
    Saint-Étienne, France

Dates

  • mardi 30 novembre 2010

Mots-clés

  • contradiction, incomplétude, épistémologie, sciences, sociétés, religions, design, action publique, cultures non occidentales

Contacts

  • Bernard Guy
    courriel : guy [at] emse [dot] fr

Source de l'information

  • Bernard Guy
    courriel : guy [at] emse [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Ateliers sur la contradiction », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 02 septembre 2010, http://calenda.org/201725