AccueilDynamiques de conversions : modèles et résistances

*  *  *

Publié le vendredi 24 septembre 2010 par Marie Pellen

Résumé

Le séminaire du Centre interdisciplinaire d'étude du religieux a pour objet l’étude de la conversion. La combinaison des différentes approches disciplinaires qui constituent le Centre (historique, juridique, littéraire, théologique, sociologique, philosophique…) a permis d'appréhender le processus complexe que constitue la conversion dans ses expressions, ses enjeux, ses finalités, ses conséquences, de manière synchronique et diachronique. Il s’agit maintenant d’inscrire les résultats obtenus et les questions soulevées dans une nouvelle perspective.

Annonce

Dans ce but, le CIER organise un colloque international les 13-15 octobre 2010 le point de départ des réflexions à venir s’appuie toujours sur les définitions courantes de la conversion — retour à l’origine (ou retour à soi) ou changement de pensée, mutation ou renaissance — le colloque cherche maintenant à mettre l’accent sur l’analyse des dynamiques qu’induit, aux différents moments de l’histoire, la conversion retenue comme modèle. Il s’agit de considérer ces dynamiques non seulement dans le champ du religieux mais aussi en tant que la figure religieuse de la conversion a pu être, ou devenir, figure de pensée ou d’expression, posture sociologique ou éthique, dans d’autres domaines que le religieux : mythologique, laïc, politique, littéraire, artistique… En conséquence, la conversion a fourni un espace conceptuel à la théologie mais aussi à d’autres disciplines — celles du CIER mais d’autres encore comme le politique, la médecine ou la psychanalyse… Enfin lorsque les modèles de la conversion, contaminés par ces autres champs, opèrent un retour sur le fait religieux, s’ouvre alors un questionnement particulier et peu étudié jusqu’à présent.

En effet les dynamiques de constitution, d’adhésion et de résistance à ces modèles touchent pratiquement à tous les aspects du domaine culturel et peut-être à l’assise même de la culture puisqu’elles interrogent les processus d’individuation et de communautarisation – processus opérant autant dans leur capacité transférentielle que dans leur rapport à une possible transcendance. Les interventions devront, au-delà du domaine et du champ méthodologique dans lesquels elles s’inscrivent nécessairement, veiller à maintenir une ouverture interdisciplinaire.

Mercredi 13 octobre : Musée Fabre, Grand Auditorium

14h00 : Accueil des participants

14h15 : Ouverture du colloque par Paul PANDOLFI, directeur de la MSH-M, Béatrice BAKHOUCHE et Vincente FORTIER, responsables du CIER.

14h30 : Conférence inaugurale par Danièle HERVIEU-LÉGER : Directrice d’Etudes, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris

« L’impératif de la conversion. Réflexions sociologiques sur la fabrique contemporaine des identités religieuses »

15h30 : Discussion-Débat 

Paradigmes et figures  

Modérateur : Béatrice BAKHOUCHE

15h45 : Michaela BAUKS : Professeur de Sciences Bibliques (Ancien Testament) et de Sciences de la Culture Appliquée, Université de Coblence (Allemagne)
« La conversion de Job : transformations anthropologiques et théologiques dans le livre de Job »

16h15 : Pause

16h45 : Daniel RUSSO : Professeur d’histoire d’art médiéval, Université de Bourgogne, IUF, Dijon
« Théologie et iconologie dominicaines : la  conversion de saint Paul comme paradigme figuratif et institutionnel (XIIIe-XIVe siècles) »

17h15 : Discussion-débat

Jeudi 14 octobre : Université Paul Valéry, salle Camproux 

Modèles politiques et identitaires

Modérateur : Vincente FORTIER

9h00 : Sébastien  Tank-Storper : Chargé de recherche au CNRS, Lisst Centre d’Anthropologie Sociale (CNRS-EHESS-UTM), Toulouse
« Le converti comme figure paradoxale de la stabilité religieuse »

9h30 : Frédéric ROGNON : professeur de philosophie des religions, Université de Strasbourg
« 
La conversion des Kanak : une étude de cas exemplaire »

10h00 : Discussion-débat

10h30 : Pause

Modérateur : Serge BRUNET

11h00 : Frédéric GUGELOT : CEIFR-EHESS, Maître de conférences d’histoire, Université de Reims
« Conversions fin de siècle 1980-1990 »

11h30 : Bénédicte COSTE : Chercheur associé, Etudes Montpelliéraines du Monde Anglophone, Université Paul-Valéry, Montpellier
« 
La conversion d’Anthony Blair (2007) »

12h00 : Discussion-débat 

Places de l’altérité

Modérateur : Jean-François ZORN

14h00 : Nicolas COCHAND : Professeur de théologie pratique, Institut Protestant de Théologie - Faculté libre de Montpellier
« Croire autre chose ou croire autrement ? La conversion du point de vue des théories de l’évolution du jugement religieux »

14h30 : Marc DUMAS : Professeur de théologie, Faculté de théologie et d’études religieuses, Université de Sherbrooke (Canada)
« Convertir la conversion. Une tâche théologique infinie »

15h00 : Marie-Anne VANNIER : Professeur de théologie, Université Paul-Verlaine, Metz
« La conversion, constitutive du sujet Augustin »

15h30 : Discussion-débat

16h00 : Pause

Modérateur : Marie BLAISE

16h30 : Dominique AVON : Professeur d’histoire contemporaine, Université du Maine, Le Mans
« Liberté religieuse, liberté de conscience. Un angle de saisie de la problématique de la conversion au XXe siècle »

17h : Jean-Daniel CAUSSE : Professeur en psychanalyse et éthique, Université Paul-Valéry, Institut Protestant de Théologie, Montpellier
« La conversion chrétienne : une impossible possibilité ? Approche dans le champ de la psychanalyse »

17h30 : Discussion-Débat

18h30 : Evocation de quelques sites du centre historique de Montpellier 

Vendredi 15 octobre : Institut Protestant de Théologie – Faculté de Montpellier, salle des Actes 

9h15 : Accueil du colloque par le doyen de la Faculté de théologie Michel BERTRAND

Modélisations esthétiques et pratiques de l’œuvre

Modérateur : Daniel Le BLEVEC

9h 30: Jean-François COTTIER : Professeur de latin médiéval et humaniste, Directeur du Centre d’études médiévales, Université de Montréal (Canada)
« 
Méditation et images comme instruments de conversion: des Prières et Méditations de saint Anselme aux Livres d’Heures de la fin du Moyen Âge »

10h00 : Françoise LAURENT : Professeur de littérature médiévale, Université de Clermont-Ferrand
« 
Conversion et art poétique : les récritures du Miracle de Théophile au XIIe et au XIIIe siècles »

10h30 : Pause

11h00 : Emmanuelle TABET : Chargée de recherches CNRS, Centre d’étude de la langue et de la littérature françaises des XVIIe et XVIIIe siècles, Paris
« Un langage “bouleversé comme le cœur” : conversion religieuse et conversion littéraire chez Chateaubriand »

11h 30 : Discussion-débat 

Discours et stratégies de pouvoir

Modérateur  Anita GONZALEZ-RAYMOND

13h30 : Guy-François LE THIEC : Professeur d’histoire moderne, Université de Provence, Aix-Marseille
« Une prophétie réalisée : la conversion des Turcs à la Renaissance »

14h00 : Cándida FERRERO HERNÁNDEZ : Professeur agrégé de philologie latine, Universitat Autònoma, Barcelona, Bellaterra-Cerdanyola (Espagne)
« 
Qualiter est procedendum contra christianos qui fuerunt iudei. Alfonso de Espina, Fortalitium fidei, III, (fol. 153v, Lyon, 1487)

14h 30 : Mathieu de LA GORCE : Maître de conférences de littérature du XVIe siècle, Université Paris Ouest – Nanterre – La Défense
« 
Infamantes conversions. Usages satiriques du discours de conversion dans la polémique protestante du XVIe siècle »

15h00 : Discussion-débat

15h30 : Bilan et perspectives

Lieux

  • Montpellier, France

Dates

  • mercredi 13 octobre 2010
  • jeudi 14 octobre 2010
  • vendredi 15 octobre 2010

Fichiers attachés

Contacts

  • Vincente Fortier
    courriel : vfortier [at] unistra [dot] fr
  • Anita Gonzalez Raymond
    courriel : anita [dot] gonzalez-raymond [at] univ-montp3 [dot] fr
  • Béatrice Bakhouche
    courriel : beatrice [dot] bakhouche [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • Philippe Hugot
    courriel : philippe [dot] hugot [at] univ-montp1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Dynamiques de conversions : modèles et résistances », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 24 septembre 2010, http://calenda.org/201927