AccueilLieux et enjeux

Lieux et enjeux

Places and Issues

*  *  *

Publié le mercredi 29 septembre 2010 par Karim Hammou

Résumé

Le séminaire planifié entre janvier 2010 et juin 2011 entend revisiter différents lieux de la ville, à partir d’enjeux contemporains qui les traversent et les travaillent : du logement aux édifices et espaces publics en passant par les espaces intermédiaires, et sans oublier les marges, quels questionnements et évolutions y pose la rencontre de ceux qui vivent, qui construisent et qui disent la ville ?

Annonce

Attention

La séance du 19 octobre est reportée à une date ultérieure.

Séminaire Lieux et enjeux

Centre de Recherche sur l’Habitat (CRH)

Lavue– UMR CNRS 7218

(suite du séminaire initié en janvier 2010 ; année universitaire 2010-2011) 

Parmi les multiples façons d’interroger la ville contemporaine, les chercheurs du Centre de Recherche sur l’Habitat ont aujourd'hui en commun de l’appréhender comme la résultante des interactions entre espace urbain et espace social. L’espace considéré dans ses formes physiques, est envisagé de concert avec l’espace considéré comme résultant d’un processus productif, engageant lui-même différents acteurs, individuels et collectifs, informels et institutionnels. Le fait urbain, ou plutôt l’ensemble des faits urbains qui composent la ville, se tisse au gré des interactions entre individus, groupes et territoires, en mettant aux prises habitants et praticiens, pratiques du quotidien et politiques publiques, représentations « profanes » et discours politiques, administratifs, artistiques ou encore scientifiques. Dès lors que l’on considère les lieux urbains comme perpétuellement en devenir, modelés au quotidien par de fines interactions rituelles aussi bien que travaillés en profondeur par de lourdes tendances sociales, culturelles ou encore économiques et professionnelles, alors il est nécessaire d’en proposer une approche ouverte à l’ensemble de ces composantes.

C’est dans cette perspective que le séminaire planifié entre janvier 2010 et juin 2011 entend revisiter différents lieux de la ville, à partir d’enjeux contemporains qui les traversent et les travaillent : du logement aux édifices et espaces publics en passant par les espaces intermédiaires, et sans oublier les marges, quels questionnements et évolutions y pose la rencontre de ceux qui vivent, qui construisent et qui disent la ville ?

Programme

Mardi 19 octobre 2010 - séance reportée à une date ultérieure

14 h à 18 h (salle 204) : Les sociabilités du métro parisien (responsable : S. Tonnelat)

Par solidarité avec le mouvement social contre les réformes du gouvernement, la séance est reportée à une date ultérieure qui vous sera bientôt communiquée.

Les transports en commun de masse en Ile-de-France font aujourd'hui face à des hausses de fréquentations qui inscrivent la région dans les tendances plus longues du développement durable. Mais les heures de pointe qui s'étirent jusque dans les milieux de journée remettent aussi à l'ordre du jour des questions, jusqu'alors peu traitées par les transporteurs, de la gestion de la coprésence et de la diversité dans ces espaces fermés et peuplés d'étrangers. Quelles compétences les usagers du métro doivent-ils développer pour surmonter les obstacles et les risques du voyage ? Comment participent-ils, avec la RATP, à l'organisation sociale du transport ? Peuvent-ils éventuellement y trouver des satisfactions qui font du temps quotidien du transport un moment de sociabilité fort ? Quelles sont les relations entre les voyageurs et les îlots de sociabilité semi-permanents qui se développent dans les stations autour de logiques commerciales ou d'affinités culturelles ? Bref, qu'est-ce qui fait des lieux du transport de masse des espaces de sociabilité urbaine plus riches que la somme de leurs flux ?

Intervenants :

Séance animée par Stéphane Tonnelat (chargé de recherche CNRS CRH-Lavue) et avec la participation de Eloi le Mouel (chef de projet en Conception, Identité des Espaces & Ingénierie Culturelle, RATP) comme discutant

  • Laurence Costes (MCF Université d’Evry, CRH-Lavue) « Les commerçants du métro parisien d'hier à aujourd'hui »
  • Julie Kleinman, (doctorante Harvard University et EHESS) « Mobile Desires and Desires for Mobility: Creating and Controlling Social Ties and Boundaries at Paris » Gare du Nord (Désirs mobiles et désirs de mobilité : contrôle des limites et des liens sociaux à Gare du Nord)
  • Christian Lallier, (professeur associé à l’ENS-LSH) « Changement à Gare du Nord » 
  • Marion Tillous (MCF Université Paris 8) « Les déterminants de l'aisance dans le métro »
  • Damien Masson (post-doc Cresson) « Des annonces sonores à l'ambiance du métro parisien »

18 h 30 à 20 h (amphi 120) : projection : « Changement à Gare du Nord » film de 52 mn de Christian Lallier

Mardi 7 décembre 2010 

14 h à 18 h : Gentrification et mémoires (responsable : Y. Fijalkow)

En transformant la composition sociale et/ou ethnique des quartiers et la représentation des lieux, les différentes formes de gentrification (re)construisent collectivement et de manière contradictoire des récits urbains. La mémoire collective y est fortement conviée pour (re)valoriser des espaces dits en déclin puis réhabilités. En identifiant les signes et les figures narratives ainsi mobilisés, on repérera la dynamique des différents groupes sociaux dans ces espaces temporairement mixtes.

Intervenants :

  • Céline Barrere (MA Ensa Lille, CRH-Lavue) et Yankel Fijalkow (professeur Ensa Paris-Val de Seine,  CRH-Lavue) « La gentrification et le polar parisien des années 1980-2000 »
  • Julie Boustingorry (chercheur ITEM) « Les paradoxes de la conversion patrimoniale : entre gentrification et oubli, le cas de la cité Le Corbusier à Pessac (Gironde) »
  • Rémi Manesse (doctorant, CRH-Lavue) : « L’espace public comme reflet des transformations sociales et urbaines à Tel-Aviv Jaffa » 
  • Thomas Pendzel  (réalisateur, http://www.voie-express.fr) :  Quand le réalisateur remet en scène après quelques années un immeuble insalubre disparu du quartier …

18 h 30 à 20 h : projection, Thomas Pendzel : présentation du film « 5-7 rue Corbeau » film documentaire dans le contexte d’un quartier en mutation 

Mardi 25 Janvier 2011 

14 h à 18 h : Connaissance et reconnaissance des marges urbaines : visions du dedans (responsables C. Lévy-Vroelant et A. Deboulet)

Issues de la relégation, de la négligence, de l’abandon ou du rejet, les marges urbaines relèvent de multiples figures spatiales et sociales qu’il convient d’interroger en prenant appui sur une diversité emblématique, constitutive de la métropole contemporaine et de ses dynamiques. Les marges urbaines et leurs habitants, objet d'interventions publiques ou laissées à leurs dynamiques propres, apparaissent à bien des égards comme centrales pour qui veut comprendre les enjeux dont la ville contemporaine est l'objet. En effet, les recompositions qui s'y déroulent bousculent et interrogent les schèmes traditionnels d'analyse des espaces urbains comme lieux de coprésence, et parfois d'affrontement, entre les établis et les invisibles. Vu du dedans, le traitement des marges, qui à la fois efface la mémoire de lieux de culture populaire et revalorise par le renouvellement physique de l'habitat, n'opère pas sans générer résistances et détournements. Les contributions de cette séance visent à saisir la ville précaire et ses expressions (mémorielles, culturelles, militantes, ou tout simplement habitantes) comme conditions de l'urbanité. Les récits d'habitants constituent le point de départ et le point d'arrivée de l'analyse. Ils justifient l'hypothèse d'une centralité des marges « vues du dedans », interrogation méthodologique centrale pour qui veut accéder aux sens de ces lieux et rendre leur dignité aux visions de leurs habitants. Les contributeurs développeront des cas de figure variés d'occupation plus ou moins précaire/durable du nord et du sud, des squatts aux cités transit en démolition, des jardins ouvriers aux hôtels meublés.

Intervenants :

  • Agnès Deboulet (professeure Ensa Paris-La Villette, CRH-Lavue) La conquête des marges par les grands projets : vumlnérabilités et politiques publiques dans une persective Nord/Sud
  • Claire Lévy-Vroelant (professeure Université Paris 8, CRH-Lavue), Les hôtels meublés de Paris : marginalité ou centralité
  • Nicolas Puig (chercheur à l'IRD – CEMAM, Université Saint Joseph et URMIS, Université Paris Diderot) Villes intimes : expériences urbaines et pratiques sociales des Palestiniens au Liban
  • Hélène Hatzfeld (chargée de mission au Ministère de la culture, CRH- Lavue) Habiter à la marge : quelle légitimité ?

Avec la participatioon de Denis Merklen ( MCF Université Paris 7, IRIS-EHESS), sous réserve

18 h 30 à 20 h : projection, « Pas de quartier », de Charles Daubas

Mardi 5 avril 2011 

14 h à 18 h : Logement et consommation énergétique (responsables : J-P. Lévy et A. Flamand)

Cette séance se penchera sur l’échelle du logement en interrogeant l’enjeu de la consommation énergétique des habitants. Il s’agit ici de s’attacher aux comportements et aux représentations des habitants en matière de consommation énergétique, aux usages affectant la consommation énergétique quotidienne au domicile.

Après un aperçu de l’évolution de la consommation énergétique domestique et de ses prévisions à l’horizon 2050, sera présenté un état des lieux de la littérature scientifique internationale. Enfin, une partie de la séance sera consacrée à la présentation des premiers résultats du projet ANR « La consommation énergétique : de la résidence à la ville. Aspects sociaux, techniques et économiques » ; projet qui porte sur l’analyse de la consommation énergétique des ménages en France, à partir d’un travail d’enquête complexe associant outils techniques, qualitatifs et quantitatifs.

Intervenants :

  • Jean-Pierre Traisnel (ingénieur de recherche CNRS, Latts « Le facteur 4 en 2050 dans l’habitat en France »
  • Marguerite Bonnin (doctorante, CRH-Lavue/CSTB), « Combien ?, avec quoi ? et pour quoi faire ? Etat des lieux des recherches sur l'espace du logement comme révélateur des consommations d'énergie »
  • Fateh Belaïd (post-doc CRH-Lavue), Amélie Flamand (post-doc CRH-Lavue), Jean-Pierre Lévy (directeur de recherche CNRS CRH-Lavue), « La consommation énergétique dans le logement : aspects sociaux, techniques et économiques ».

18 h 30 à 20 h : projection

à préciser 

Mardi 10 Mai 2011 

14 h à 18 h : Une troisième voie pour la production de l’habitat ? (responsable : V. Biau)

En France, et depuis la fin du XIXe siècle, la production du logement s’est polarisée sur deux modalités : le logement social (qui représente actuellement 17 % du parc) et la promotion-construction privée associée à l’initiative individuelle. Un certain nombre d’évolutions socio-économiques font apparaître la demande d’un tiers-secteur : le souhait d’avoir plus de poids dans le choix de son logement et de son voisinage, dans le sens de solidarités et de partages accrus ; le souci de mettre en cohérence son habitat avec un mode de vie respectueux de l’environnement ;  le désir pour des ménages peu solvables d’accéder à la propriété ; le militantisme pour une autre approche de l’économie immobilière, etc. Ainsi observe-t-on la diffusion actuellement en France, et dans le sillage des pays scandinaves, de l’Allemagne, de la Suisse ou de l’Italie entre autres, d’initiatives de groupes d’habitants pour des opérations groupées aux statuts divers : accession groupée, habitat coopératif, etc.

La séance du séminaire situera ce phénomène contemporain dans l’histoire qui la porte et tentera de mettre à jour les enjeux qu’il représente, pour les habitants, pour les collectivités locales, et pour l’ensemble des acteurs professionnels qui contribuent au montage et à la conception des ces réalisations.

Intervenants :

  • Claire Carriou (MCF Université Paris X, Mosaïques-Lavue) « Genèse de l’idéal coopératif et son actualité »
  • Marie-Hélène Bacqué (professeure Université Paris X, Mosaïques-Lavue) et Stéphanie Vermeersch (chargée de recherche CNRS CRH-Lavue) « Dynamique des groupes d’habitants : motivations, engagements, fonctionnement du groupe »
  • Adriana Rabinovich (architecte, expertise et conseil en urbanisme et habitat – NSTools Sarl), « L’alternative coopérative en Suisse »
  • Véronique Biau (chercheur CRH-Lavue) et Anne d’Orazio (MAA Ensa Paris-La Villette, Mosaïques-Lavue) « L’habitat alternatif comme nouveau rapport ‘profanes’/professionnels dans le montage et la conception d’opérations de logements »

18 h 30 à 20 h : projection

à préciser 

Les séances auront lieu au Centre de recherche sur l’habitat, ENSA Paris Val-de-Seine

3-15 quai Panhard et Levassor, 75013 Paris,

les salles de toutes les séances seront précisées ultérieurement et à l’entrée de l’école, à chaque séance 

Pour tout renseignement complémentaire, contacter :

  • stephanie.vermeersch@paris-valdeseine.archi.fr
  • joelle.jacquin@paris-valdeseine.archi.fr

Lieux

  • Ecole d'Architecture Paris Val-de-Seine, 3-15 quai Panhard et Levassor
    Paris, France

Dates

  • mardi 07 décembre 2010
  • mardi 25 janvier 2011
  • mardi 05 avril 2011
  • mardi 10 mai 2011

Mots-clés

  • métro, gentrification, mémoire, marge, logement, consommation énergétique, production de l'habitat

Contacts

  • Marion Carles
    courriel : marion [dot] carles [at] paris-valdeseine [dot] archi [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marion Carles
    courriel : marion [dot] carles [at] paris-valdeseine [dot] archi [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Lieux et enjeux », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 29 septembre 2010, http://calenda.org/201941