AccueilPatrimoine culturel immatériel

Patrimoine culturel immatériel

Intangible Cultural Heritage

Depuis le travail de terrain jusqu’à la restitution: recueillir, archiver et diffuser

From fieldwork to restitution: collecting, archiving, and promoting

*  *  *

Publié le mercredi 06 octobre 2010 par Marie Pellen

Résumé

L'Association européenne (AE) Txoke ! pour la recherche, la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine culturel, organise un congrès international à Bilbao (Biscaye, Pays Basque, Espagne) les 13, 14, 15 et 16 octobre 2010. Ce congrès se tiendra dans la salle de conférence des Archives forales de la diputación Foral de Biscaye (gouvernement de province) sise rue au numéro 11 de la rue María Díaz de Haro (centre de Bilbao, métro San Mamés). La thématique générale du congrès est le patrimoine immatériel, son recueil et sa fixation, la constitution et la gestion des archives sonores et audiovisuelles (catalogage de l’inédit, normes et standards, conservation, restauration), et son exploitation (différents types de diffusion, publication), sans oublier les problèmes éthiques et juridiques.

Annonce

Le présent congrès est le résultat de la réflexion sur le patrimoine immatériel développée depuis quatre ans par l’équipe dirigeante de l’association européenne Txoke! – et plus spécialement par Raphaël Parejo-Coudert (ethnomusicologue et ethnosociologue) et Ingrid Kuschick (anthropologue). Ce questionnement a surgi en partie de la problématique de terrain, et d’autre part du fait que les deux chercheurs ont également travaillé au sein de diverses institutions patrimoniales (musées, phonothèques) où ils se sont retrouvés confrontés à la problématique archivistique (archives sonores et audiovisuelles comme support du patrimoine immatériel).

Le changement des structures de transmission des savoirs et pratiques dans nos sociétés actuelles met en péril la survie de certains aspects du patrimoine immatériel, en même temps que les technologies analogiques et les supports classiques (bandes magnétiques de différents types, film celluloïd) qui permettaient sa fixation ont pratiquement disparu, et que l’on découvre avec une certaine inquiétude que les documents numérisés sont également en péril quant à leur conservation.

Le choix du Pays Basque pour la tenue de ce congrès n’est pas fortuit : d’une part le siège de l’association Txoke! (en Biscaye), comme le centre d’activités d’un nombre non négligeable de ses membres se trouvent ici. Le Pays Basque, tant du côté espagnol que français est riche d’un patrimoine immatériel considérable, lui aussi menacé de disparition ou de transformation très rapide. Et si le Pays Basque espagnol s’est doté d’une loi qui reconnaît et défend le patrimoine immatériel, force est de constater que dans les faits, peu de chose a jusqu’alors été fait pour sa conservation.

Ayant dans la pratique détecté et analysé le manque de relation entre aspects méthodologiques, technologiques et légaux liés au patrimoine immatériel, tout comme la méconnaissance des maillons de la chaîne logique qui va du recueil des données, en passant par leur dépôt en archives, leur description et catalogage, leur conservation et voire restauration, jusqu’à leur restitution et diffusion (parfois commerciale), ainsi que les nécessités manifestes de personnes, associations et institutions quant à la gestion globale de ce patrimoine, l’initiative d’organiser ce congrès a été prise. Son but ultime est d’aider à promouvoir des avancées essentielles quant à la protection et la mise en valeur du patrimoine immatériel.

Ce congrès se propose de mettre en contact et d’inciter aux échanges les congressistes venus de plusieurs pays et régions d’Europe, qui dans leur majorité représentent le plan académique ou l’initiative associative, mais aussi des institutions en charge du patrimoine immatériel. Chaque partie a besoin de cet échange pour pouvoir avancer dans leur analyse et améliorer leur action. Nous parlerons surtout du patrimoine immatériel recueilli et fixé sur différents types de supports, comme des différentes phases de sa gestion (recueil, archivage, diffusion), dans une optique d’amélioration de la protection et de la mise en valeur du patrimoine culturel immatériel.

Plus d’informations sur: http ://www.txoke.eu/

Programme des interventions

13 octobre 2010

INAUGURATION

Réception des congressistes : de 9 h 30 à 10 h 30.

Inauguration officielle : de 10 h 30 à 11 heures, en présence de Mme Josune Ariztondo députée à la Culture de la Diputación Foral de Biscaye, et de Maider Maraña de l’ONG UNESCO Etxea – Centre UNESCO du Pays Basque, le tout avec Aurresku (danse basque rituelle) en l’honneur des autorités et des personnalités présentes.

Introduction par Ingrid Kuschick (présidente) et Raphaël Parejo-Coudert (secrétaire général), au nom de l’association Européenne Txoke!, de 11 h 00 à 11 h 30.

Pause-café de 11 h 30 à 12 heures.

PREMIERES COMMUNICATIONS DE LA MATINEE : DE 12 H A 14 H

Eduardo Jáuregi Beraza (Communauté Autonome Basque, Biscaye : Fondation Sabino Arana – Archives du Nationalisme Basque) :

“Recopilación y difusión de documentos audiovisuales y textuales del primer Lehendakari de los Vascos” (Recueil et diffusion de documents audiovisuels et textuels du premier Lehendakari des Basques).

Asier Sarasua Aranberri et Aintzane Aguirrebeña Ubera (Communauté Autonome Basque, Gipuzkoa : association Ahotsak) :

“Euskal Herriko hizkerak eta ahozko ondarea” (Projet de recueil et de diffusion online du patrimoinio oral et dialectal basque).

Gema Carrera Díaz (Communauté Autonome d’Andalousie, Institut Andalou du Patrimoine Historique, projet d’Atlas du Patrimoine Immatériel d’Andalousie) :

“El Atlas del Patrimonio Inmaterial de Andalucía : definición, objetivos y criterios” (L’ Atlas du Patrimoine Immatériel d’Andalousie : définition, objectifs et critères).

Gaizka Aranguren Urroz (Communauté Autonome de Navarre : Entreprise culturelle Labrit Multimedia) :

“Ondare ez-materialaren bilketa sistematizatua ikus-entzunezko euskarrian” (La collecte systématique du patrimoine culturel immatériel en format audiovisuel. Indexation et diffusion).

Pause repas : de 14 h à 16h

COMMUNICATIONS DE L’APRES-MIDI : DE 16 H A 19H

Joaquín Díaz (Communauté Autonome de Castille et León : Fondation Joaquín Díaz) :

Mentalidad y recursos expresivos en el patrimonio inmaterial (Mentalité et ressources expressives au cœur du patrimoine immatériel).

Mohammed Zian (Algérie, Wilaya de Chlef : sociologue, Faculté des lettres et des sciences humaines, Université Djillali Liabes de Sidi Bel Abbés) :

“Les femmes et la domination masculine dans les traditions de mariage du Marabout (Wali) Sidi Maamar (Tenes, Algérie)”.

Corinne Cassé (France, ethnologue, chargée de mission à l’association “Paroles vives”) :

“Collecter, documenter et diffuser les enquêtes sonores : exemple d’un chantier pluridisciplinaire”.

Emilio Xabier Dueñas Pérez (Communauté Autonome Basque, Biscaye, ethnographe) :

“Tras las huellas del elemento patrimonial” (Sur les traces de l’élément patrimonial).

Mohammed El Habib Samrakandi (France et Maroc, Université de Toulouse 2, responsable de la section ‘’Cultures du Monde’’ du Centre d’Initiative Artistique du Mirail, et directeur de la revue Horizons Maghrébins) :

“La genèse de l’idée de sauvegarde de toute défiguration de la Place de Djemaa el Fna de Marrakech (Maroc)”.

DEBAT DE FIN DE JOURNEE.

14 octobre 2010

COMMUNICATIONS DU MATIN : DE 9 A 11 H

Jon Baguës Erriondo (Communauté Autonome Basque, Gipuzkoa : ERESBIL, Archives Basques de la Musique) :

“Materiales relacionados con el patrimonio inmaterial en ERESBIL – Archivo Vasco de la Música” (Matériaux en relation avec le patrimoine immatériel dans ERESBIL – Archives Basques de la Musique).

Luis Manuel Peña Cerro (Communauté Autonome Basque, Bizkaia : Institut Labayru) :

“Archivo etnográfico del Instituto Labayru” (Les archives ethnographiques de l’Institut Labayru).

Anne Goulet (France, directrice des Archives départementales des Pyrénées Atlantiques) :

“La sauvegarde du patrimoine sonore du département des Pyrénées-Atlantiques, un défi à relever”.

Amparo Amat Tuduri (Madrid, chef du Service des enregistrements sonores de la Bibliothèque nationale d’Espagne) et María Jesús López Lorenzo (Madrid, responsable des Archives de la Parole de la Bibliothèque nationale d’Espagne) :

“La gestión y difusión de la colección de grabaciones sonoras musicales y de la palabra hablada de la Biblioteca Nacional de España” (La gestion et la diffusion de la collection d’enregistrements sonores musicaux et de la voix parlée de la Bibliothèque nationale d’Espagne).

Pause-café de 11 h à 11 h 30

COMMUNICATIONS DE FIN DE MATINEE : DE 11 H 30 A 14 H

Pascal Cordereix (France, chef du service des documents sonores du Département de la Phonothèque et de l’Audiovisuel à la Bibliothèque nationale de France (BnF), vice-président de l’Association française des détenteurs de documents audiovisuels et sonores l’AFAS) :

“Dépôt légal des phonogrammes et archives sonores inédites au département de l’Audiovisuel de la Bibliothèque nationale de France : problématiques de conservation et de diffusion”.

Gerda Lechleitner (Autriche, Phonogrammarchiv de Vienne, responsable des collections historiques) :

“Rudolf Trebitsch’s Basque recordings (1913) – A specific collection as an example for organising an archive” (Les enregistrements basques de Rudolf Trebitsch (1913) : Une collection spécifique comme exemple d’organisation d’archives).

Véronique Ginouvés (France), responsable de la phonothèque de la Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH), en son absence remplacée par Corinne Cassé (France, ethnologue) :

“Le portail du patrimoine oral : un outil pour valoriser et mettre à disposition les voix collectées”.

Vincent Morel (France, Bretagne, représentant Dastum, Archives sonores de Bretagne : constitution et enjeux actuels

“Les Archives sonores de Bretagne : constitution et enjeux actuels”.

Repas de midi : 14h à 16 h.

COMMUNICATIONS DE L’APRES-MIDI : DE 16 H A 19 H

Enric Giné i Guix (Catalogne, responsable du Tasso Laboratori de so, Labotatoire Tasso du son, studio de restauration sonore) :

“Aspectos tecnológicos, artísticos y éticos en los procesos de restauración de la calidad sonora. Aplicaciones y limitaciones de la codificación perceptual” (Aspects technologiques, artistiques et éthiques dans les processus de restauration de la qualité sonore. Applications et limitations de la codification perceptuelle).

Franz Lechleitner (Autriche, Vienne, spécialiste de restauration sonore d’enregistrements historiques, consultant au Phonogrammarchiv de Vienne et membre de l’IASA) :

“Digital versus analogue record equalization, benefits and disadvantages in re-recording historical mechanical sound carriers” (Le pendant numérique de l’égalisation d’enregistrements analogiques, avantages et inconvénients dans le processus de re-recording d’enregistrements historiques sur supports mécaniques).

Philippe Poncin (France, Institut National de L’Audiovisuel, Directeur adjoint de la Recherche) :

“Préservation et accessibilité sur l’Intenret des collections audiovisuelles” (“Preservation and Accessibility on Internet of audiovisual collections”).

DEBAT DE FIN DE JOURNEE.

15 octobre 2010

COMMUNICATIONS DU MATIN : DE 9 H A 11 H

Marie-Barbara Le Gonidec (France, responsable des archives sonores du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de Marseille – MuCEM [ex Musée national des Arts et Traditions populaires : MNATP] ) :

“Les archives sonores de l’ancien Musée national des Arts et Traditions populaires (actuel Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée)”.

Anabella Barroso Arahuetes (Communauté Autonome Basque, Bizkaia : responsable des Archives Historiques Ecclésiastiques de Biscaye) :

“Generar, conservar y difundir la memoria oral. Proyectos del Archivo Historico Eclesiastico de Bizkaia (AHEB-BEHA) (Générer, conserver et diffuser la mémoire orale. Les projets des Archives Historiques Ecclésiastiques de Biscaye [AHEB-BEHA] ).

Mohand Tilmatine (Espagne et Algérie : Faculté de Philosophie et Lettres du Département de Philologie de l’Université de Cadix, Langue Amazigh (Berbère) :

“Langue et patrimoine immatériel: l'exemple de la toponymie Amazigh (Berbère)”.

Franck Pohu (France, Sauvegarde de la parole sarthoise) :

“Sauvegarde de la parole sarthoise, un programme collaboratif d’archivage et de restitution de documents sonores”.

Pause-café : de 11 h à 11 h 30

FIN DES COMMUNICATIONS DU MATIN : DE 11 H 30 A 14 H

Akaitze Kamiruaga Garitaonandia (Communauté Autonome Basque, Biscaye : responsable des fonds ethnographiques de l’Institut Labayru) :

“Ukiezin ondarea argitaratzeko moduak” (Formes de diffusion du patrimoine immatériel).

Jonathan Bertout (France, Département de l'innovation technologique et des entrées par voie extraordinaire – DITEEX, Bureau des témoignages oraux, Service historique de la défense, Ministère de la défense) :

“Les collections et la collecte de témoignages oraux au Service historique de la défense : histoire, méthodologie, conservation”.

Jacques Willemont (France, cinéaste et anthropologue, président de ESPACES : European society for promotion, action and education in science) :

“Quoi, qui, comment ? Produire et diffuser des documents audiovisuels”.

Beate Engelbrecht (Allemagne, Institute of Visual Ethnography de Göttingen) :

“Filming intangible heritage is not the problem nowadays. Questions of rights, publication, and archiving are pressing” (Filmer le patrimoine immatériel n’est plus le problème de nos jours. Questions de droits, de publication et d’archivage sont pressants).

Pause repas : de 14 h à 16 h

 COMMUNICATIONS DE L’APRES-MIDI : DE 16 H A 19 H

Alfredo Asiáin Ansorena (Communauté Autonome de Navarre, Université Publique de Navarre, Directeur technique des Archives du patrimoine immatériel de Navarra) :

“Transmisión del patrimonio cultural inmaterial : entre la gestión y la didáctica” (Transmission du patrimoine culturel immatériel : entre la gestion et la didactique).

Aramis López Juan (Communauté Autonome Valencienne, technicien supérieur et conservateur du Musée de l’Université d’Alicante) :

“Recopilar. El archivo como proyecto artístico” (Recueillir. Les archives comme projet artistique).

Adriana Moscoso del Prado (Madrid, SGAE : Société Générale des Auteurs et Éditeurs espagnols) :

“El valor del Derecho de propiedad intelectual en la protección y explotación del patrimonio cultural inmateria” (L’importance du Droit de la propriété intellectuelle dans la protection du patrimoine culturel immatériel).

David Maeztu Lacalle (Espagne, Logroño, Province de La Rioja : Cabinet d’avocats Ruiz de Palacios & Associés, responsable du Département de la propriété intellectuelle et des Nouvelles Technologies) :

“Herramientas de ‘liberación’ del patrimonio inmaterial. El caso de Creative Commons.” (Outils de ‘libération’ du patrimoine immatériel. Le cas de Creative Commons).

David Fernández Mena (Mexique, Université Iberoaméricaine de Basse Californie de Tijuana, avocat, Directeur du département des Sciences Juridiques) :

“Reutilización de información en el sector público y transparencia : Implicaciones practicas y tendencias” (Réutilisation de l’information dans le secteur public et transparence : conséquences pratiques et endances).

SEANCE DE CLOTURE

CONCLUSIONS DU CONGRES : 19 HEURES A 20 HEURES

APERITIF D’HONNEUR FINAL EN MUSIQUE: A PARTIR DE 20 HEURES

En présence d’autorités basques (sous réserve de disponibilité). Intervention de bertsolaris (chanteurs improvisateurs basques) qui improviseront sur le thème du congrès, et de musiciens populaires qui donneront des exemples de chansons.

16 octobre 2010

Journée réservée aux congressistes (sur inscription) qui peuvent rester une journée de plus, et sera consacrée à la visite de trois centres d’archives du Pays Basque.

Le transport sera assuré par autobus, et le programme sera le suivant:

9 heures : Rendez-vous des participants pour prendre l’autobus au pied de l’hôtel Abba Parque où sont logés les congressistes.

9 h 20 : Arrivée à Derio (province de Biscaye). Deux des centres d’archives à visiter sont situés dans un même édifice qui est en soi une curiosité architecturale.

9 h 30 – 11 h 30 : Visite de l’Institut Labayru – Labayru Ikastegia avec le Père Ander Manterola, ethnographe, l’un des co-fondateurs historiques de l’Institut, et Luis Manuel Peña, technicien en charge des archives.

Labayru Ikastegia est le plus important centre basque d’archives ethnographiques, créé par des disciples de l’anthropologue et archeologgue José Miguel de Barandiaran. Les archives conservent entre autres des documents sonores et audiovisuels produits lors de campagnes d’enquêtes succesives.

11 h 30 – 13 h 30 : Visite des Archives Historiques Ecclésiastiques de Biscaye (Archivo Histórico Eclesiástico de Bizkaia / Bizkaiko Elizaren Histori Arkibua) en présence de la responsable, Anabella Barroso Arahuetes.

En sus de nombreux documents historiques de grande valeur, ces archives possèdent un important fonds sonore inédit constitué d’enregistrements réalisés lors d’enquêtes orales auprès de prêtres. La numérisation du fonds est prévue. Un projet d’enrichissement de ces fonds est également envisagé à partir de nouvelles enquêtes orales élargies à d’autres couches de la population hors église.

Déplacement en autobus à Rentería (province de Guipuzcoa).

14 h 45 : déjeûner dans une sidrerie typique de Guipúzcoa.

17 h – 18 h : Visite d’ERESBIL – Archives basques de la Musique – Musikaren Euskal Artxiboa (province de Guipúzcoa), en présence de son directeur Jon Bagüés.

ERESBIL est situé en centre ville à Rentería, dans un ancien édifice industriel élevé sur les terrains autrefois occupés par l´usine Niessen, aujourd’hui rénové et transformé en un complexe culturel. Le centre d’archives possède un important fonds sonore, constitué à la fois d’enregistrements sonores publiés, depuis les cylindres de cire en passant par les disques 78 rpm, les disques vinyles, jusqu’aux CD audio, comme d’enregistrements inédits.

Retour à Bilbao en début de soirée.

Lieux

  • 11 rue María Díaz de Haro (Salle de conférence des Archives Forales de la Diputación Foral de Biscaye)
    Bilbao, Espagne

Dates

  • mercredi 13 octobre 2010
  • jeudi 14 octobre 2010
  • vendredi 15 octobre 2010
  • samedi 16 octobre 2010

Mots-clés

  • patrimoine immatériel, culture, archives sonores et audiovisuelles, édition sonre et audiovisuelle, éthique, droits d'auteurs

Contacts

  • Raphaël Parejo-Coudert
    courriel : rparejo [at] txoke [dot] eu

Source de l'information

  • Raphaël Parejo-Coudert
    courriel : rparejo [at] txoke [dot] eu

Pour citer cette annonce

« Patrimoine culturel immatériel », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 06 octobre 2010, http://calenda.org/202014