AccueilImages et paroles en exil

Images et paroles en exil

Images and words in exile

Avignon et l’Italie durant la première moitié du XIVe siècle

Avignon and Italy in the first half of the 14th century (1310-1352)

*  *  *

Publié le lundi 11 octobre 2010 par Marie Pellen

Résumé

Le colloque aura lieu à Florence et à Avignon du 7 au 11 avril 2011. Le délai pour envoyer vos propositions est le 10 novembre 2010.

Annonce

Kunsthistorisches Institut in Florenz - Max-Planck-Institut

Florence-Avignon, 7-11 avril 2011

Organisation scientifique:

  • Elisa Brilli,
  • Laura Fenelli,
  • Gerhard Wolf
Kunsthistorisches Institut in Florenz - Max-Planck-Institut

Au début du XIVe siècle, des événements politiques de portée globale modifèrent de façon soudaine l'articulation des forces dans le bassin méditerranéen, et bouleversèrent l' 'ordo universalis' à travers lequel la 'christianitas' avait traditionnellement conçu son espace matériel et symbolique.

Alors que le topos de la "captivité" avignonnaise et la représentation de Rome en nouvelle Jérusalem abandonnée connaissent un succès grandissant, la cour d'Avignon se configure comme un extraordinaire laboratoire d'expérimentations politiques, culturelles et artistiques. Le recours de plus en plus systématique à la pratique de l'exil politique, la multiplication des accusations pour hérésie, la difficile 'quaestio de paupertate' et, dans le domaine mystico-théologique, la 'quaestio de visione beatifica', sont autant de moyens par le biais desquels la nouvelle chrétienté, à des échelles variables, redéfinit son identité par les pratiques d'exclusion.

Par ailleurs, la voie de l'auto-exclusion, recherchée ou bien subie, est redécouverte aux fins de l'affirmation personnelle, que l'on songe aux formes nouvelles d'érémitisme ou à la 'Commedia' de Dante, que certains considèrent comme la première oeuvre moderne de l' 'Exilliteratur' pour le rôle reconnu au statut d'exilé dans la construction de la figure de son auteur.

L'exil, une image mentale liée depuis toujours à la période avignonnaise, constitue la clé de lecture, intrinsèquement polysémique, à travers laquelle ce colloque interdisciplinaire se propose d'aborder la première moitié du XIVe siècle - de la mission impériale d'Henri VII (1309-1313) se terminant par sa mort inattendue près de Sienne, qui rendit évidente l'irréversibilité du transfert de la cour papale en France, jusqu'à la fin du pontificat de Clément VI (1352).

Parmi les axes de recherche proposés:

  • Analyse des pratiques et des représentations littéraires et artistiques de l'exil juridico-politique (le "ban" et les rituels concernés, la "peinture infamante"), ainsi que de l'exil entendu comme expulsion de la communauté des fidèles (excommunication, censure, inquisition, changements dans le traitement des objets magiques).
  • Analyse des pratiques et des représentations littéraires et artistiques des formes nouvelles d'auto-exil et d'auto-exclusion de la société: 'quaestio de paupertate', mystique, monachisme, formes nouvelles d'érémitisme et de semi-érémitisme.
  • Analyse des changements dans la façon de représenter l'exil en tant que 'peregrinatio' terrestre, ainsi que la relation entre l'ici-bas, lieu d'exil, et l’au-delà: liturgie, arts funéraires, représentations de l'au-delà, 'quaestio de visione beatifica'.
  • Histoire sémantique du mot 'exil' en latin et dans les langues romanes entre le XIIIe et le XIVe siècle.
  • Mythographie de l' "exil avignonnais" et, en miroir, mythographie romaine dans les textes et les images de la première moitié du Trecento.
  • Analyse des changements dans les pratiques et les représentations de la mobilité des objets et des produits artistiques, aussi bien que des courants de pensée, des individus, des groupes sociaux et ethniques.
  • Réflexions théoriques sur le paradoxe intrinsèque aux représentations de la condition d'exil en tant que représentations d'un lieu/non-lieu.
On privilégiera les propositions qui, pour chacun de ces axes ou éventuellement pour d'autres thèmes, s'interrogent sur la spécificité de la phase historique considérée. Par ailleurs, les propositions animées par un "double regard", de l'intérieur et de l'extérieur du contexte avignonnais, sont les bienvenues.

Le colloque aura lieu au Kunsthistorisches Institut à Florence et à Avignon. L'organisation se charge du déplacement des participants. Les candidats sont priés de bien vouloir préciser dans leur lettre de présentation leur disponibilité à prendre partie à ce colloque dans son intégralité.

Les propositions de contribution (max. 2500 signes), avec un CV (3 pages max.), doivent parvenir avant le 10 novembre 2010 aux adresses suivantes:

brilli@khi.fi.it
fenelli@khi.fi.it

Lieux

  • Florence, Italie
  • Avignon, France

Dates

  • mercredi 10 novembre 2010

Fichiers attachés

Mots-clés

  • exil, cour d’Avignon, première moitié du XIVe siècle

Contacts

  • Laura Fenelli
    courriel : fenelli [at] khi [dot] fi [dot] it
  • Elisa Brilli
    courriel : elisa [dot] brilli [at] utoronto [dot] ca

Source de l'information

  • Laura Fenelli
    courriel : fenelli [at] khi [dot] fi [dot] it

Pour citer cette annonce

« Images et paroles en exil », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 11 octobre 2010, http://calenda.org/202075